« Le goût de la vérité n’empêche pas de prendre parti  » Albert Camus

1Anticor saisit la Haute autorité sur le patrimoine de Macron


L'association de lutte contre la corruption Anticor a demandé lundi à la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATPV) de vérifier la déclaration de patrimoine d'Emmanuel Macron, candidat à l'élection présidentielle. /Photo prise le 3 mars 2017/REUTERS/Régis Duvignau

L’association de lutte contre la corruption Anticor a demandé lundi à la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATPV) de vérifier la déclaration de patrimoine d’Emmanuel Macron, candidat à l’élection présidentielle. /Photo prise le 3 mars 2017/REUTERS/Régis Duvignau

Tous droits réservés

PARIS (Reuters) – L’association de lutte contre la corruption Anticor a demandé lundi à la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATPV) de vérifier la déclaration de patrimoine d’Emmanuel Macron, candidat à l’élection présidentielle.

Selon Anticor, il résulte de la déclaration de patrimoine faite par Emmanuel Macron, lors de sa nomination au poste de ministre de l’Economie en 2014, qu’il a gagné 3,3 millions d’euros entre 2009 et 2014.

« Or sa déclaration fait état d’un patrimoine de 1,2 million d’euros et un endettement d’un million d’euros, soit un patrimoine net de seulement 200.000 euros », écrit dans un communiqué l’association.

Après le Canard enchaîné, les « Décodeurs du Monde » et Médiapart, elle s’interroge sur ce qu’elle estime être un « manque de cohérence » et demande à la HATVP « de vérifier le caractère exhaustif, exact et sincère de la déclaration du patrimoine de M. Macron ».

Interrogé par Reuters, l’entourage du fondateur et candidat d' »En Marche ! » a décliné tout commentaire.

Attaqué plusieurs fois sur son patrimoine par le Front national et Les Républicains, dont les candidats sont mis en cause par la justice (), l’ex-ministre de l’Economie s’explique dans une interview publiée lundi par La Croix.

« Comme banquier d’affaires, j’avais le statut d’indépendant. J’ai donc payé sur le montant brut de ma rémunération des cotisations sociales patronales, salariales, puis l’impôt sur le revenu », déclare Emmanuel Macron, qui a travaillé près de quatre ans pour la banque Rothschild avant de devenir conseiller de François Hollande à l’Elysée en 2012.

UN FONDATEUR D’ANTICOR SOUTIENT MACRON

« Ces cotisations ont augmenté et frappé mon dernier revenu de référence, au point que je ne gagnais plus assez pour payer mes impôts », ajoute-t-il. « La même année, j’ai en effet à la fois divisé ma rémunération par 15 tout en expérimentant les engagements fiscaux du président de la République. »

Il explique également qu’il a partiellement financé des travaux dans la maison de famille de son épouse par des emprunts bancaires déclarés en 2011 et 2012.

« Tout cela est connu de la Haute autorité de la vie publique, qui aurait transmis au parquet depuis longtemps si elle avait relevé un problème », ajoute-t-il.

L’un des fondateurs d’Anticor n’est autre que le juge Eric Halphen, qui n’est plus membres aujourd’hui de l’association mais soutient en revanche le candidat d' »En Marche ! »

Le Canard enchaîné avait par ailleurs évoqué la semaine dernière des soupçons de favoritisme lors de l’organisation d’une soirée de promotion de la French Tech le 6 janvier 2016, lors du Salon CES de l’électronique grand public à Las Vegas.

Après le ministre des Finances Michel Sapin (), l’organisme de promotion Business France a publié lundi un communiqué blanchissant l’ex-ministre de l’Economie, qui avait assisté au titre de sa fonction de l’époque à cette soirée de gala à plus de 380.000 euros.

L’organisme reconnaît avoir fait appel pour l’aider dans l’organisation de cet événement à l’agence Havas mais précise que les ministres et leurs cabinets « n’interviennent pas dans les procédures d’appel d’offres et donc dans la relation contractuelle entre Business France et Havas ».

Patrimoine de Macron : la Haute autorité saisie par l’association Anticor

L’association Anticor, qui lutte contre la corruption, a annoncé lundi soir avoir saisi la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique concernant la déclaration de patrimoine d’Emmanuel Macron. Elle évoque un « manque de cohérence entre les revenus et le patrimoine déclarés » par le candidat à la présidentielle.

Macron est notamment attaqué par le FN sur sa déclaration de patrimoine (Reuters)

Voilà plusieurs semaines que le candidat d’En marche! est attaqué sur sa déclaration de patrimoine, par la droite et surtout le FN. Lundi, la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) a été saisie à ce sujet par l’association Anticor qui lui demande « de vérifier le caractère exhaustif, exact et sincère » du document renseigné par Emmanuel Macron.

Dans sa déclaration d’intérêts signée le 24 octobre 2014, Emmanuel Macron indique avoir perçu, comme banquier à la banque Rothschild puis comme secrétaire général adjoint à la présidence de la République, « 3,3 millions d’euros de revenus avant impôts », de 2009 jusqu’à son entrée au gouvernement comme ministre de l’Economie en août 2014, rappelle dans son communiqué Anticor. Il a touché notamment, pour ses activités dans la banque d’affaires, « 2,8 millions d’euros » entre 2009 et sa nomination en mai 2012 au secrétariat général de la présidence sous François Hollande.

« Je ne gagnais plus assez pour payer mes impôts »

L’association anticorruption souligne, qui a été relevé par certains médias, notamment par « les Décodeurs du Monde, le 17 février 2017, et par Mediapart, le 5 mars 2017″. Dans sa déclaration de patrimoine, signée le même jour, le candidat d’En marche! avait fait état d’un patrimoine de « 1,2 million d’euros et d’un endettement de 1 million d’euros », « soit un patrimoine net de seulement 200.000 euros », de quoi susciter des « interrogations » selon Anticor. « La déclaration de patrimoine d’Emmanuel Macron a été contrôlée à deux reprises en 2014, puis en 2016 (à son départ du gouvernement, Ndlr), avant publication par la HATVP qui n’a pas eu à faire d’observations », a indiqué à l’AFP une source proche du dossier.

Plusieurs personnes, notamment des soutiens de Marine Le Pen, ont déjà écrit à la Haute Autorité. Pour réponse, l’institution avait pris note de leur courrier mais indiqué que ces personnes ne seraient pas informées des suites, en raison du secret professionnel. Le vice-président du FN Florian Philippot s’en était fait l’écho dimanche. La Haute Autorité peut toutefois saisir l’administration fiscale si elle constate des irrégularités.

Dans un entretien à La Croix, dimanche, Emmanuel Macron s’est expliqué sur cette différence entre le patrimoine déclaré et ses revenus perçus. « Comme banquier d’affaires, j’avais le statut d’indépendant. J’ai donc payé, sur le montant brut de ma rémunération, des cotisations sociales patronales, salariales, puis l’impôt sur le revenu. Ces cotisations ont augmenté et frappé mon dernier revenu de référence, au point que je ne gagnais plus assez pour payer mes impôts! », a-t-il notamment fait valoir.

Mi-février dans le JDD, le candidat avait joué l’opération transparence en détaillant l’ensemble de son patrimoine et de ses revenus.

Déclaration de patrimoine de Macron: Anticor saisit la Haute autorité pour la transparence

Emmanuel Macron, le 9 mars 2017 à Talence.

– L’association anticorruption souligne un «manque de cohérence entre les revenus et le patrimoine déclarés» par le candidat à la présidence de la République.

L’association Anticor a annoncé lundi avoir saisi la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) pour lui demander «de vérifier le caractère exhaustif, exact et sincère» de la déclaration de patrimoine du candidat à la présidentielle Emmanuel Macron.

Dans sa déclaration d’intérêts signée le 24 octobre 2014, Emmanuel Macron indique avoir perçu, comme banquier à la banque Rothschild puis comme secrétaire général adjoint à la présidence de la République, «3,3 millions d’euros de revenus avant impôts», de 2009 jusqu’à son entrée au gouvernement comme ministre de l’Economie en août 2014, selon un communiqué d’Anticor. Il a touché notamment, pour ses activités dans la banque d’affaires, «2,8 millions d’euros» entre 2009 et sa nomination en mai 2012 au secrétariat général de la présidence sous François Hollande.

L’association anticorruption souligne un «manque de cohérence entre les revenus et le patrimoine déclarés», qui a été relevé par certains médias, notamment par «les Décodeurs du Monde, le 17 février 2017, et par Mediapart, le 5 mars 2017».

Dans sa déclaration de patrimoine, signée le même jour, le candidat d’En marche! avait fait état d’un patrimoine de «1,2 million d’euros et d’un endettement de 1 million d’euros», «soit un patrimoine net de seulement 200.000 euros», de quoi susciter des «interrogations» selon Anticor.

La Haute autorité «n’a pas eu à faire d’observations»

Les parlementaires et membres du gouvernement ont l’obligation de déclarer leur situation patrimoniale à la HATVP au début et à la fin de leurs fonctions ou de leur mandat. La déclaration d’intérêts est publiée uniquement au début de la prise de fonctions ou de mandat. «La déclaration de patrimoine d’Emmanuel Macron a été contrôlée à deux reprises en 2014, puis en 2016 (à son départ du gouvernement, NDLR), avant publication par la HATVP qui n’a pas eu à faire d’observations», a indiqué à l’Agence France-Presse une source proche du dossier.

Dans un entretien à La Croix, Emmanuel Macron s’est expliqué sur cette différence entre le patrimoine déclaré et ses revenus perçus. «Comme banquier d’affaires, j’avais le statut d’indépendant. J’ai donc payé, sur le montant brut de ma rémunération, des cotisations sociales patronales, salariales, puis l’impôt sur le revenu. Ces cotisations ont augmenté et frappé mon dernier revenu de référence, au point que je ne gagnais plus assez pour payer mes impôts!», a-t-il notamment fait valoir. Il évoque aussi des travaux dans la maison de famille de son épouse, «partiellement financés par des emprunts bancaires qui ont tous été déclarés, en 2011 et 2012», selon les mots du candidat.

Depuis sa création, la HATVP, qui a pris la suite d’une précédente commission, a transmis une quinzaine de dossiers de parlementaires à la justice lorsqu’elle constatait des déclarations incomplètes ou mensongères.

Emmanuel Macron dans le viseur de l’association Anticor

L’association anticorruption a saisi la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique au sujet du patrimoine du candidat d’En marche !.

  Le Point.fr

Emmanuel Macron, le 8 mars 2017 à Paris.
Emmanuel Macron, le 8 mars 2017 à Paris. © Citizenside/ Stéphane ROUPPERT

Présidentielle : Anticor réclame une vérification du patrimoine de Macron

L’association de lutte contre la corruption Anticor a demandé lundi à la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATPV) de vérifier la déclaration de patrimoine d’Emmanuel Macron…

(Boursier.com) — L’association Anticor qui oeuvre contre la corruption en politique a demandé à la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATPV) de vérifier l’exactitude et la sincérité de la déclaration du patrimoine d’Emmanuel Macron.

Selon Anticor, il résulte de la déclaration de patrimoine qu’Emmanuel Macron a faite lors de sa nomination au poste de ministre de l’Economie en 2014 qu’il a gagné 3,3 millions d’euros entre 2009 et 2014. Or, poursuit Anticor dans un communiqué, la déclaration du candidat du mouvement « En marche » à la présidentielle « fait état d’un patrimoine de 1,2 million d’euros et d’un endettement d’un million d’euros, soit un patrimoine net de seulement 200.000 euros ». Après le ‘Canard enchaîné’, les ‘Décodeurs du Monde’ et ‘Médiapart’, l’association s’interroge sur ce qu’elle estime être un « manque de cohérence ». Elle demande de ce fait à la HATPV de vérifier le caractère « exhaustif, exact et sincère de la déclaration du patrimoine de M. Macron ».

« Je ne gagnais plus assez pour payer mes impôts ! »

Dimanche, dans une interview publiée par ‘La Croix’, Emmanuel Macron a évoqué dans le détail la question de son patrimoine. Il a notamment expliqué qu’en arrivant à l’Elysée en 2012 (au poste de Secrétaire général adjoint), il a vu sa rémunération « divisée par 15 ». « Comme banquier d’affaires, j’avais le statut d’indépendant. J’ai donc payé, sur le montant brut de ma rémunération, des cotisations sociales patronales, salariales, puis l’impôt sur le revenu. Ces cotisations ont augmenté et frappé mon dernier revenu de référence, au point que je ne gagnais plus assez pour payer mes impôts ! », a-t-il expliqué.

Il a par ailleurs précisé qu’il avait « procédé à des travaux dans la maison de famille de mon épouse, partiellement financés par des emprunts bancaires qui ont tous été déclarés, en 2011 et 2012. Tout cela est connu de la Haute Autorité de la vie publique, qui aurait transmis au parquet depuis longtemps si elle avait relevé un problème », a assuré le candidat à la présidentielle.

Patrimoine de Macron: Anticor saisit la Haute autorité pour la transparence

  AFP
 Emmanuel Macron lors d'une visite dans un commissariat parisien, le 13 mars 2017Emmanuel Macron lors d’une visite dans un commissariat parisien, le 13 mars 2017 Photo ERIC FEFERBERG. AFP

L’association Anticor a annoncé lundi avoir saisi la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) pour lui demander «de vérifier le caractère exhaustif, exact et sincère» de la déclaration de patrimoine du candidat à la présidentielle Emmanuel Macron.

Dans sa déclaration d’intérêts signée le 24 octobre 2014, Emmanuel Macron indique avoir perçu, comme banquier à la banque Rothschild puis comme secrétaire général adjoint à la présidence de la République, «3,3 millions d’euros de revenus avant impôts», de 2009 jusqu’à son entrée au gouvernement comme ministre de l’Economie en août 2014, selon un communiqué d’Anticor.

Il a touché notamment, pour ses activités dans la banque d’affaires, «2,8 millions d’euros» entre 2009 et sa nomination en mai 2012 au secrétariat général de la présidence sous François Hollande.

L’association anticorruption souligne un «manque de cohérence entre les revenus et le patrimoine déclarés», qui a été relevé par certains médias, notamment par «les Décodeurs du Monde, le 17 février 2017, et par Mediapart, le 5 mars 2017».

Dans sa déclaration de patrimoine, signée le même jour, le candidat d’En marche! avait fait état d’un patrimoine de «1,2 million d’euros et d’un endettement de 1 million d’euros», «soit un patrimoine net de seulement 200.000 euros», de quoi susciter des «interrogations» selon Anticor.

Les parlementaires et membres du gouvernement ont l’obligation de déclarer leur situation patrimoniale à la HATVP au début et à la fin de leurs fonctions ou de leur mandat. La déclaration d’intérêts est publiée uniquement au début de la prise de fonctions ou de mandat.

«La déclaration de patrimoine d’Emmanuel Macron a été contrôlée à deux reprises en 2014, puis en 2016 (à son départ du gouvernement, ndlr), avant publication par la HATVP qui n’a pas eu à faire d’observations», a indiqué à l’AFP une source proche du dossier.

Dans un entretien à La Croix, Emmanuel Macron s’est expliqué sur cette différence entre le patrimoine déclaré et ses revenus perçus.

«Comme banquier d’affaires, j’avais le statut d’indépendant. J’ai donc payé, sur le montant brut de ma rémunération, des cotisations sociales patronales, salariales, puis l’impôt sur le revenu. Ces cotisations ont augmenté et frappé mon dernier revenu de référence, au point que je ne gagnais plus assez pour payer mes impôts!», a-t-il notamment fait valoir.

Depuis sa création, la HATVP, qui a pris la suite d’une précédente commission, a transmis une quinzaine de dossiers de parlementaires à la justice lorsqu’elle constatait des déclarations incomplètes ou mensongères.

Patrimoine d’Emmanuel Macron. Anticor saisit la Haute Autorité

  • L'association Anticor a demandé à la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATPV) de vérifier la déclaration de patrimoine d'Emmanuel Macron.
    L’association Anticor a demandé à la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATPV) de vérifier la déclaration de patrimoine d’Emmanuel Macron. | EPA/MAXPPP

L’association de lutte contre la corruption Anticor a demandé ce lundi à la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATPV) de vérifier la déclaration de patrimoine d’Emmanuel Macron, candidat à l’élection présidentielle.

Selon Anticor, il résulte de la déclaration de patrimoine faite par Emmanuel Macron, lors de sa nomination au poste de ministre de l’Économie en 2014, qu’il a gagné 3,3 millions d’euros entre 2009 et 2014.

« Or sa déclaration fait état d’un patrimoine de 1,2 million d’euros et un endettement d’un million d’euros, soit un patrimoine net de seulement 200 000 € », écrit dans un communiqué l’association. Après le Canard enchaîné, les Décodeurs du Monde et Médiapart, elle s’interroge sur ce qu’elle estime être un « manque de cohérence » et demande à la Haute autorité pour la transparence de la vie publique de vérifier le caractère « exhaustif, exact et sincère de la déclaration du patrimoine de M. Macron ».

Interrogé par Reuters, l’entourage du fondateur et candidat d’En Marche ! a décliné tout commentaire. Attaqué plusieurs fois sur son patrimoine par le Front national et Les Républicains, dont les candidats sont mis en cause par la justice, l’ex-ministre de l’Économie s’explique dans une interview publiée lundi par La Croix.

« Je ne gagnais plus assez pour payer mes impôts »

« Comme banquier d’affaires, j’avais le statut d’indépendant. J’ai donc payé sur le montant brut de ma rémunération des cotisations sociales patronales, salariales, puis l’impôt sur le revenu », déclare Emmanuel Macron, qui a travaillé près de quatre ans pour la banque Rothschild avant de devenir conseiller de François Hollande à l’Élysée en 2012.

« Ces cotisations ont augmenté et frappé mon dernier revenu de référence, au point que je ne gagnais plus assez pour payer mes impôts », ajoute-t-il. « La même année, j’ai en effet à la fois divisé ma rémunération par 15 tout en expérimentant les engagements fiscaux du président de la République. »

Des travaux dans une maison de famille

Il explique également qu’il a partiellement financé des travaux dans la maison de famille de son épouse par des emprunts bancaires déclarés en 2011 et 2012. « Tout cela est connu de la Haute autorité de la vie publique, qui aurait transmis au parquet depuis longtemps si elle avait relevé un problème », ajoute-t-il.

L’un des fondateurs d’Anticor n’est autre que le juge Eric Halphen, qui n’est plus membre aujourd’hui de l’association mais soutient en revanche le candidat d’En Marche !

Le Canard enchaîné avait par ailleurs évoqué la semaine dernière des soupçons de favoritisme lors de l’organisation d’une soirée de promotion de la French Tech le 6 janvier 2016, lors du Salon CES de l’électronique grand public à Las Vegas.

Après le ministre des Finances Michel Sapin, l’organisme de promotion Business France a publié lundi un communiqué blanchissant l’ex-ministre de l’Économie, qui avait assisté au titre de sa fonction de l’époque à cette soirée de gala à plus de 380 000 €.

L’organisme reconnaît avoir fait appel pour l’aider dans l’organisation de cet événement à l’agence Havas mais précise que les ministres et leurs cabinets « n’interviennent pas dans les procédures d’appel d’offres et donc dans la relation contractuelle entre Business France et Havas ».

Anticor s'interroge sur le patrimoine d'Emmanuel Macron.

Anticor s’interroge sur le patrimoine d’Emmanuel Macron. – UGO AMEZ/SIPA

Argent de Macron : Anticor saisit la Haute autorité pour la transparence

L’association anti-corruption pointe un « manque de cohérence entre les revenus et le patrimoine déclarés » par l’ex-ministre de l’Economie. Elle a annoncé ce lundi 13 mars avoir saisi la Haute autorité pour la transparence de la vie publique pour se pencher sur le cas Macron.

Anticor s’interroge. Comment Emmanuel Macron a-t-il pu déclarer, en octobre 2014, un patrimoine net de 200.000 euros alors qu’il a perçu « 3,3 millions d’euros de revenus avant impôts » entre 2009 et sa nomination à Bercy en août 2014 ? L’association anti-corruption a annoncé ce lundi 13 mars avoir saisi la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) pour lui demander de « vérifier le caractère exhaustif, exact et sincère » de la déclaration de patrimoine du candidat à l’élection présidentielle.

Anticor pointe un « manque de cohérence entre les revenus et le patrimoine déclarés », alors qu’Emmanuel Macron a notamment touché 2,8 millions d’euros entre 2009 et 2012 comme banquier chez Rothschild, selon la déclaration d’intérêts qu’il a également effectuée lorsqu’il est devenu ministre de l’Economie.

Des impôts et des emprunts

Dans un entretien à La Croix lundi, Emmanuel Macron a expliqué cette différence par les impôts et cotisations qu’il a dû payer à l’époque : « Comme banquier d’affaires, j’avais le statut d’indépendant. J’ai donc payé, sur le montant brut de ma rémunération, des cotisations sociales patronales, salariales, puis l’impôt sur le revenu. Ces cotisations ont augmenté et frappé mon dernier revenu de référence, au point que je ne gagnais plus assez pour payer mes impôts ! » L’ex-ministre assure aussi s’être endetté : « J’ai procédé à des travaux dans la maison de famille de mon épouse, partiellement financés par des emprunts bancaires qui ont tous été déclarés, en 2011 et 2012. »

Créée en 2013, la HATVP est chargée d’examiner les déclarations d’intérêts et de patrimoine des parlementaires et membres du gouvernement. Elle a transmis une quinzaine de dossiers de parlementaires à la justice après avoir relevé des éléments suspects.


 ======================

commentaires

  • On en a de la chance ! Avoir un président toujours payé autant avec tous les mêmes avantages qui attend la fin! Ça n’arrive qu’à la France. Les socialistes on s’en souviendra. Pas un autre gouvernement n’a fichu autant d’argent par les fenêtres!!!a eux la vie de château quoiqu’ils en disent!

  • Il ne restera plus grand monde avant les élections.

    avatar de l'utilisateurohé                              Curieux ceux qui hurlent à l’innocence de Fillon se jette sur des soupçons non prouvé de Macron, quel sens de l’équité ?

    eros74                                                  ah et bien tout de même on va y arriver,voyons voir si cela va venir en une de tous les journaux, il n’y a pas que les tordus à droite et les gentils à gauche, une autre chose dont on ne parle pas beaucoup, ce sont les petites notes que le drian fait passer à macron en ce moment, que contiennent’ elles des secrets défenses,des petites rumeurs?

    Yalou                                               Tous tous pareils plus il en on plus il en cache .Tous des menteurs. À QUI FAIRE CONFIANCE ?????
    aquaserge                                         Oui,on peut se poser des questions.Le candidat de droite, qui représente d’après la gooche,le capital,la finance, les riches,se fait démolir sa campagne par les médiats qui eux, appartiennent a peu près tous à de grands groupes financiers et sont de très grosses entreprises commerciales.Allez comprendre……..Mr Macron peut dormir tranquille, la famille Rodchild veille.En plus le programme de la droite déplait à tout le monde,les sans dents qui devront faire des efforts et la finance qui verra la capacité d’endettement de la France réduite,donc une bonne cliente solvable qui sera moins dépendante d’elle.Mr Macron a pris la précaution d’annoncer qu’il maintiendrait l’endettement aux 3% autorisés par l’UE ça rassure la finance.
    galta                                                   Il serait tant de commencer à s’intéresser à lui. Est-ce que la justice va aller aussi vite que pour Fillon ? Les médias vont-ils faire autant de titres journaliers qu’avec Fillon ? En tous cas, la liste de ce qui lui est reproché commence à être longue… Pour moi, il n’y a pas les bons d’un côté, et les trichurs de l’autre. Il n’y a pas les vilains magouilleurs de droite, et les gentils propres de l’autre, non, ils sont tous fabriqués dans le même moule… de politiciens !!
    alvi38                                                Plus d’un million d’euros qui se serait envolé de son patrimoine. Que les affaires sortent plus facilement d’un côté que de l’autre , il vaut mieux être de gauche actuellement là les journaux sont plutôt muets sur les candidats de gauche pourtant en cherchant bien les fouilles merdes devraient trouver quelque chose
    gerald3105                                       Le pire qui va bientôt mettre les petites gens au pain sec et à l’eau.   Merci hollande !
    d.thibault                                         La réactivité est-elle comparable ?
    Vmax74                                            Tous à mettre dans le même panier on est mal
    avatar de l'utilisateurGrelot74                 On y arrive… enfin!

    1. La censure...                        Cela n’est pas sans rappeler les 8 000€ de liquidités (et 3550€ d’assurance-vie), et c’est tout, déclarés par Hollande en 2012 au moment de son élection à la présidence.
      Pour quelqu’un qui gagnait 8 400€ par mois, ce n’était absolument pas plausible.

      PATRICK91                          Il fait peur, il va tous les bouffer et ils le savent, maintenant comment stopper cet ouragan qui grandit de jour en jour.Hier à 21h49

      rcresus                                oui mais felix est un soutien de Fillon, il faut enlever la nationalité française aux centaines de milliers de gens qui travaillent dans les banques! et pendant ce temps la LEPEN engrange !!!Hier à 22h04
      Felix64                                   Il n’est pas normal qu’un parti comme le FN ne puisse pas trouver un emprunt auprès des banques françaises alors que ce parti est jugé comme légal. La moindre des choses serait de savoir où, auprès de quel organisme et avec quelle caution Macron a pu bénéficier d’un emprunt de cette importance (8 millions d’euros)Certains avancent même que des fuites des caisses du PS s’orienteraient vers Macron au détriment du candidat socialiste élu démocratiquement par la primaire de la gauche : Hamon.

      Au moins chez Fillon, c’est clair. Les français ont voté librement aux deux tours de la primaire de la droite et du centre (4.5 million d’électeurs) avec 2 euros à chaque tour.

      matafs                                  apparemment tu n as pas entendu l’avis du trésorier des LR qui n est pas du tout d accord avec la manière de faire de Fillon …
      Felix64                                   Mais je me moque de la manière de faire de Fillon , je défends ce programme. Il se trouve que c’est Fillon qui le porte, c’est ainsi.Si cela avait été readycash ou matafs qui portait ce programme j’aurais soutenu readyscash ou matafs.

      C’est quand même pas compliqué de comprendre ça !

      Là où vraiment je considère qu’il y a problème c’est dans la différence de traitement médiatique et judiciaire entre Fillon et Macron et même d’ailleurs de Le Pen.

      HAMilton                             Macron est mauvais; mais 10 fois mieux que le voleur 2F et la chatte mouillée le pencil….
      clicpg                                    La France est incapable de générer + de 1% de croissance lorsque ses concurrents font + du double. Avec ses 57% de ratio de dépenses publiques et sa loi des 35H, en sus de sa fiscalité, c’est un vrai repoussoir pour les investisseurs. Dans ce contexte où on devrait parler programmes, projets et chiffrage, à quoi s’occupent les médias? A colporter les ragots du « Canard WC » ou à s’intéresser aux calculs foireux d’Anticor, une association Loi 1901 dont j’aimerais bien qu’on audite les comptes!Hier à 23h17
      levigile                                  Il faudrait être aveugle pour ne pas voir qu’il existe des anomalies dans la dernière déclaration de patrimoine d’Emmanuel Macron.
      Il a fallu attendre le 5 mars dernier pour que Mediapart, qui déclare pourtant faire du journalisme d’investigation, s’en rende compte. Et Le Canard Enchaîné, lui, n’en a pas encore fait le constat.
      Quelle misère.

      On déduit des déclarations d’Emmanuel Macron que comme il gagnait moins d’argent, il a dû utiliser son capital pour régler ses impôts, soit donc 3,1 millions d’euros.
      Cet homme est un Pinocchio.

      maxx34                                  ce monsieur a aussi  » omis  » de faire une declaration ISF ; rattrape par la patrouille il a fait une declaration retroactive ( sans pénalités ? )
      Puis aurait a nouveau modifie sa déclaration de patrimoine quand il a entendu une petite voix intérieure lui disant qu’il faudrait tuer le père pour lui prendre sa place de Président .
      En somme çà nous rappelle un certain petit Nicolas par certains cotés …

    Félix                             Fillon est petit joueur à coté de MacronVoyez plutôt : Téléchargez, sortez vos calculettes, additionnez et posez-vous les bonnes questions

    http://web.archive.org/web/20150121202316/http://www.hatvp.fr/livraison/dossiers/macron-emmanuel-di-gouvernement.pdf

    Macron emprunte à titre personnel 8 millions d’euros pour sa campagne.Qui est sa caution ? A qui a-t-il emprunté, à quel taux, et dans quel pays a-t-il emprunté ?

    Parce que Macron n’a plus un rond de ses millions d’Euros encaissés selon ses propres dires.

    Et les conflits d’intérêts avec le monde des banques dans tout çà ?????

    Sans oublier ce qu’a dit de lui son ami Bayrou :  » Macron, l’inféodé aux puissances de l’argent ! »

    readycash
    @felix                                    tu t’enflammes il n’ y a pas de quoi nourrir une souris

    • Avatar J’ai tout dépensé, du coup, je ne pouvais plus payer mes impôts ???…     Putain, je le savais qu’il fallait que je me présente cette année ! 
  • Avatar Et alors?

    Les gens sont méchants!
    De toute façon, qu’ est-ce qu’ on a , maintenant, pour 2 millions d’ euros?

    • 2 millions d’euros, ça fait combien en pains au chocolat ?
      Aucune idée, je compte toujours en anciens francs.
      Pas comme ça qu’on va relancer les croissants
      Cà dépend du chocolat : si on utilise une barre de chocolat à 230 euros (5 476 euros le kilo), sans compter l’inflation (c’était en mars 2015)… Voir hellolife.fr
  • En costard c’est vite dépensé. 
  • Avec 12000 euros par mois t’es à la rue maintenant. 
    • Dray, Mariton et de Courson sont bien d’accord, on ne peut avoir une vie décente à moins de 9000?
  • Je dois être un sacré bon gestionnaire, alors!
    Un cost killer. 
  • C’était le salaire de Macron comme secrétaire général adjoint (ouest France).

    « Emmanuel Macron. Ce qu’il gagne, ce qu’il possède »
    Apres je doute qu’on le choppe la dessus ceci dit vue que c’est pas a un banquier que tu apprends a planquer du pognon. Moi c’est plus les 120000 euros qu’il a dépensé et la levé de fond a Londres qui est son gros soucis. la dessus silence radio.

  • Avatar Le Pen, Macron, Fillon… c’est quand qu’on tire la chasse ?
  • Avatar Et si on parlait, sans attendre son programme supposé, de ses précédentes œuvres, par exemple la loi « macron », quelques mesures sociales dans un océan de régressions?

    Martine Bulard ( Diplo) dans son article « Loi Macron, le choix du « toujours moins » », a fait ce fastidieux et déprimant travail pour nous.

    Avatar Macron n’a plus de patrimoine : il a tout dépensé. Il paye encore l’ISF ? Quelle injustice, heureusement que cet impôt va être supprimé !

    Les électeurs sont honorés d’être représentés par des personnes fortunées qui se sacrifient pour eux.

    Certes, Macron nous a déjà coûté 70 milliards d’euros (CICE + pacte de responsabilité : lui-même parle d’échec), mais on va quand même pas se montrer radins, il faut laisser le temps à la jeunesse ! 

    • Les 70 milliards ont fait comme ses 3 millions personnels : pschit !
  • Avatar Macron a dépensé un SMIC par jour de 2014 à 2016…

    C’est bien de nous parler de la cassolette du petit Micron, histoire de faire croire au journalisme impartial.
    Pourtant même un enfant de trois ans en visionnant le grand Q de Barthès hier soir se serait aperçu de l’embrouille.

    Avatar Je n’ai pas du tout confiance en ce Macron. Il va brader la France. Et cette histoire qu’on lui jette dans les jambes n’ira pas loin car il est le chouchou. Il a trahit la gauche et Hollande et il ridiculise l’esprit des gens de la gauche avec l’argent et les places qu’il va distribuer comme des bonbons à des enfants.

    Tout ça va faire pshittt car il est le patron avec les techniques de patrons. Je connais cela. Je les reconnais, c’est mielleux.

    • En même temps faut pas être finaud pour croire qu’il est de gauche.
  • Je propose que l’on tire au sort nos représentants comme dans le roman de Philip K Dick, Loterie solaire. L’argent frauduleusement récolté et douloureusement dépensé à faire campagne serait épargné, de toute façon un gars ou une fille tirée au sort ne ferait pas pire que ces énergumènes patentés et autoproclamés.
    Le tirage au sort existe déjà, d’une certaine façon, ce sont les différents bulletins de vote qu’on prend sur la table, parmi lesquels on peut, si on le veut, dans l’isoloir, en tirer un pour mettre dans l’enveloppe en fermant les yeux,puis que l’on place dans les urnes en laissant les gens agir comme ils veulent.
    • Oui, sauf que dans le roman sus-cité n’importe quel quidam peut être tiré au sort et devenir le maître du monde entouré d’une armée de télépathes qui le protège des affreux qui pourraient avoir envie de le dégommer.
    • Comme vous dîtes, c’est un roman.

      Dans la réalité, qui aurait envie d’être tiré au sort pour effectuer une tâche de responsabilité dont il aurait à rendre compte; et qui aurait envie de tirer au hasard des noms de gens (parmi lesquels eux mêmes) pour exercer des responsabilités pour lesquelles ils n’ont peut être pas de compétences et qui peuvent refuser d’avoir été désignés?
      L’élection est un choix qui n’est pas laissé au hasard du tirage au sort parmi des gens qui disent vouloir être élus, prétendent avoir les compétences et s’épuisent à nous expliquer pourquoi.
      Un roman de science fiction écrit comme une fable ou un conte philosophique a le plus souvent pour but de décrire la société telle qu’elle existe, mais éventuellement le fonctionnement fictif futuriste qu’il décrit ne peut être présenté en modèle ou sous forme de solutions comme le ferait un essai ou programme politique.
      (cela dit je n’ai pas lu le livre en question)

  • Si vraiment après avoir gagné plusieurs millions d’euros il se retrouvait à ne pouvoir payer ses impôts, trop importants, cela indiquerait que notre système fiscal est réellement à revoir. J’espère que c’est prévu dans son programme.
    Pour lui, oui, c’est prévu.Il va alourdir les nôtres.

  • Non, cela prouve qu’il ne sait pas gérer son argent.
    Effectivement le système doit être revu, et c’était d’ailleurs dans le programme non tenu de Hollande

    Mais la situation peut exister y compris pour des contribuables n’ayant pas gagné de telles sommes Je le dis simplement, comme je l’ai dit en son temps à mon TPG qui avait l’air de ne pas s’être rendu compte de l’augmentation des impôts sur le revenu en 2012-13-14, et comme je lai déjà écrit ici il ya des mois. Disant cela, je ne défends nullement Macron, dont je connais pas du tout la situation fiscale et la cohérence des propos et des actes, mais je me suis aperçu depuis longtemps que bcp ne connaissaient pas bien certaines réalités fiscales des dernières années, qu’ils votent LR ou PS

    • Je sais que ça existe pour qqs petits indépendants qui sont à la merci d’une crise passagère ou d’une mauvaise année . Est-ce vraiment possible quand on gagne des sommes pareilles ?
  • Avatar A la louche, comme indépendant avec un revenu comme 700 000 eus/ an, il lui reste 400 000 après impôts.

    Fois 5, ça donne 2 millions.

    Il est très possible qu’il ne possède qu’un patrimoine de 200 000, cela signifie juste qu’il a planqué le reste dans un paradis fiscal. Rien que du très banal.

  • Avatar Il est incapable de déclarer son patrimoine, encore un qui est atteint de « phobie administrative ». Il y a une épidémie institutionnelle
    Avatar Vous voteriez, vous, pour un type qui manque de cohérence ?… Et ben y en a qui vont quand même le faire !
    • Cà semble évident, un mec que personne ne connaissait il y a 3 ans. Et hop, sans programme, président de la république…

      De plus, impossible de savoir qui finance sa campagne, Drahi a interdit qu’on en parle dans sa presse…

      Nous, on ne le connaissait pas. Pas pour ça que c’était un inconnu.

      Arrivé chez jouyet, qui traficote à droite, comme à gauche.
      Puis chez Attali avec lequel il a concocté le fameux rapport remis à sarkozi qui, contrairement au premier était, lui, un nain connu.
      Rapport qui doit être mis en application en plusieurs quinquennats (déjà deux si on compte sarko, puis hollande)
      Et aujourd’hui, il a les coudées franches pour continuer tranquillement.
      Sachant que la loi travail a émergé de tout ça …
      …Quand à savoir qui finance sa campagne … Si tout se passe comme prévu pour eux, ce sera nous.
      Sans compter tout se qui viendra après cette élection.

    • Je doute que Macron manque de cohérence, lui et ses sponsors dans les coulissent savent parfaitement où ils veulent aller et pourquoi !
      Que ses sponsors sachent où ils vont, je n’en doute pas une seconde.

      Du coup, macron n’est plus qu’une marionnette.  

  • Dire qu’il faille qu’Anticor saisisse la justice pour que les journaux parlent de cette affaire révélée par le canard il y a 10 mois et étayée par le blog les-crises…
  • Cette question doit être éclaircie si Macron voulait damer le pion à Fillon. Cela dit, d’ores et déjà on sait que le rapport entretenu par Macron avec l’argent est nettement plus franc, plus transparent et dénué de toute hypocrisie que celui de Fillon avec le fric. Indépendamment du résultat de l’enquête effectuée par la Haute Autorité on peut affirmer avec certitude que Macron n’a pas de complexe vis-à-vis de l’argent. Il ne fait pas preuve de la moindre culpabilité face à l’argent. Quant à ceux qui prêchent la vertu on sait comment ils ont des relations cachées, tel ce candidat marié à une cadre chez LVMH et qui a honte de la présenter aux électeurs. Que la Haute autorité fasse son oeuvre juridique, mais moralement la question morale pour moi est déjà tranchée
    • Quand le Canard a sorti cette affaire en mai 2016, Macron n’a pas voulu répondre aux questions des journalistes d’après l’article de Paris Match « Emmanuel Macron va payer l’ISF ».
  • Avatar Marianne a le don de choisir des photos amusantes pour des gens qui amusent moins.
  • Anticor, une association pilotée en sous-main par Christiane Taubira, qui soutient Benoît Hamon, est tout sauf indépendante et ses choix montrent bien quels sont ses objectifs. Rappelons que la Haute Autorité a déjà examiné à deux reprises la déclaration de patrimoine d’Emmanuel Macron sans y déceler d’anomalie. Mais le jeu d’Anticor est d’instiller le doute.
    • Et tu les a trouvé où, tes infos bidons sur Anticor ??? 
  • Eric Halphen, fondateur d’Anticor, est un soutien à la candidature d’Emmanuel Macron apparemment. Pourquoi il ne c’est pas posé de question avant de le soutenir du coup? C’est plutôt sa levée de fond à Londres alors même qu’il était encore ministre qui pose vraiment question.
    • Il fait cette enquête contre son propre chef ? Tout ça est d’une clarté !
    • Oui c’est un peu l’idée en effet. Par contre pour être juste, il n’a pas été le seul a créer anticor il y a Séverine Tessier aussi. C’est peut être d’elle que vient la demande mais ça laisse un gros doute quand même. Pareil d’ailleurs, aucune explication sur les 120000 euros de dépenses en passant.
  • Avatar Plausible ou non ? Ce n’est pas si difficile de vérifier la cohérence ou l’incohérence des affirmations de Macron, les simulateurs d’impôts de Bercy sont en effet toujours disponibles pour chaque année. N’importe quel quidam ou presque, et a fortiori tout journaliste maîtrisant l’algèbre élémentaire et un formulaire de saisie informatique peut en avoir une petite idée assez aisément.

    Depuis le temps que le sujet fait question, ce devrait être déjà fait, et le montant des impôts de Macron et de son reste net (ou de ses dépenses) année par année devraient être connus, selon deux hypothèses fiscales :
    – étalement sur 4 ans de revenus exceptionnels, si des revenus précédents pouvaient être reconnus comme tels
    – non étalement de revenus exceptionnels
    La HATVP devrait logiquement être au niveau d’un quidam ou d’un journaliste un peu avisé, et les électeurs devraient donc bientôt savoir

  • Avatar Zut, zut, à force de dézinguer tous les candidats, pour qui allons nous voter? Y a plus que Marine Le Pen .

    Comme elle est corrompue par nature, de naissance pourrait on dire, la critique reste sans effet sur les intentions de vote de ses soutiens.
    Attendons que Hamon ou Mélenchon se hissent à une place respectable c’est à dire éligible pour que la presse s’intéresse plus à leur cas particulier: trop sincères pour être honnêtes, ces deux là.
    Donc, pour l’instant Macron est en passe de devenir président et puisque ce qu’il se dit sur Fillon ne semble plus avoir de chances de faire changer d’avis ses soutiens, il faut chercher ce qui pourrait faire tomber Macron. On devrait y arriver.

  • Avatar J’espère que les médias ne vont pas trop basculer notre coqueluche Macron sur ces histoires de pognon, restons sur Fillon et Le Pen !

    De toute façon nous avons compris, et je suppose nombre d’entre nous s’en doutaient, une bonne partie de nos élus piquent dans la caisse !
    Faut bien rémunérer le stress !
    Il serait temps de passer à d’autres choses plus intéressantes et surtout bien plus instructives.

    Pourquoi ne pas consacrer de longues interview à un certain Asselineau, figurez vous que ce personnage a de très intéressantes choses à dire, infiniment plus me semble-t-il que le prix des costards de Fillon et du salaire de Pénélope !

    Trop intéressantes ?

    Ah oui, j’oubliais, il paraît que ce serait un complotiste alors regardons ailleurs !

  • Avatar Macron Président c’est le MEDEF à Matignon !…

    Il tente vainement de ressusciter les lambeaux éparses de l’empire giscardien…

    Giscard aussi croyait l’Afrique comme « opportunité », Macron projet EnMarche :
    … on a vu ce que ça a donné !   Question d’orientation économique… on voit bien que la philosophie ésotérique proche du scientisme chez Macron se rapproche sensiblement du désastre giscardien !

    Si c’est pour faire de la laïcité nationaliste conservatrice votre cheval de bataille pour la Présidentielle Mr Macron avec Bayrou, ce n’est vraiment pas la peine !

    Macron & Bayrou ?… Bayrou & Macron ?… en dehors du fait qu’ils ressemblent à une nouvelle succursale à évasion fiscale ; ce sont les deux 1/2 moitiés constitutives d’un Giscard (bis) !

    « Macron & Bayrou » : on dirait la banque d’un nouveau paradis fiscal !

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :