Services partenaires

1

Hausse rétroactive des tarifs réglementés de l’électricité « de 1,50 euro par mois sur 18 mois »

Le Monde.fr avec AFPSégolène Royal, mercredi 15 juin, à l’Elysée, lors de la ratification de l’accord sur le climat, conclu le 12 décembre à Paris à l’issue de la COP21.Ségolène Royal, mercredi 15 juin, à l’Elysée, lors de la ratification de l’accord sur le climat, conclu le 12 décembre à Paris à l’issue de la COP21. JACKY NAEGELEN / AFP

Ségolène Royal, la ministre de l’environnement et de l’énergie, a précisé la somme que devront payer les 28 millions de ménages abonnés aux tarifs réglementés d’EDF et concernés par une facture de rattrapage. « Ce réajustement sera, je pense, de 1,50 euro par mois, pendant dix-huit mois, soit une trentaine d’euros », a détaillé la ministre de l’environnement, lors d’une interview sur Europe 1, jeudi 16 juin.

Ce rattrapage découle de la décision mercredi du Conseil d’Etat, annulant un arrêté qui avait entraîné au 1er novembre 2014 une hausse de 2,5 % des tarifs réglementés, jugée insuffisante.

« Il n’y aura plus d’augmentation au 1er janvier »

La hausse des tarifs de 2,5 % au 1er novembre 2014, faisait elle-même suite au gel d’une hausse de 5 % censée intervenir le 1er août de la même année. Le gouvernement avait, à l’époque, voulu appliquer une hausse plus modérée des tarifs, censés couvrir les coûts d’EDF, pour préserver le pouvoir d’achat des consommateurs. Ce gel a aussi été annulé par le Conseil d’Etat.

« J’ai réformé ce système – qui était scandaleux – d’augmentation systématique et généralisée deux fois par an, parce que je veux protéger le pouvoir d’achat des consommateurs. J’ai voulu marquer le coup pour faire en sorte que le consommateur d’électricité paye le juste prix », a précisé par la ministre de l’environnement.

Lire aussi :   Vers une hausse rétroactive des tarifs réglementés de l’électricité

Depuis, la méthode de calcul des tarifs réglementés a été réformée et c’est la Commission de régulation de l’énergie qui fixe leur évolution une fois par an en prenant en compte notamment l’évolution du prix du courant sur le marché de gros.

« Grâce à ce nouveau système, il n’y aura plus d’augmentation au 1er janvier. Il n’y aura plus qu’une seule augmentation par an, décidée par la commission de régulation de l’énergie, qui n’intègre que les prix réels de production de l’électricité », a insisté Ségolène Royal.

Trois mois pour publier un nouvel arrêté

L’Etat a trois mois pour publier un nouvel arrêté fixant cette augmentation rétroactive des tarifs. Cette décision concerne les tarifs « bleus », appliqués aux particuliers, ainsi que les anciens tarifs « verts » appliqués aux plus gros consommateurs d’électricité, entre le 1er novembre 2014 et le 31 juillet 2015.

Interrogée sur l’évolution des tarifs en 2016 et 2017, Ségolène Royal a estimé qu’ils devraient augmenter de « moins de 1 %, peut-être aux alentours de 0,5 % ».

Lire aussi :   « En matière d’électricité, un bon monopole vaut mieux qu’un mauvais marché »

La fermeture de Fessenheim « doit être tenue »

La ministre de l’environnement et de l’énergie est également revenue sur le processus de fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim (Haut-Rhin). « Le décret d’arrêt de fonctionnement de Fessenheim doit être pris avant la fin de cette année (), donc, le processus doit être tenu et il n’y a aucune raison qu’il ne le soit pas », a affirmé Ségolène Royal, alors qu’EDF, l’exploitant de la centrale, souhaite boucler les discussions sur son indemnisation avant d’enclencher la fermeture des installations.

En vertu de la loi de transition énergétique, Fessenheim devrait fermer parallèlement à l’entrée en service du réacteur EPR de Flamanville (Manche), prévue à la fin de l’année 2018.

Lire aussi :   EDF refuse d’enclencher la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim

De combien va augmenter votre facture EDF après l’annonce de Ségolène Royal

ÉLECTRICITÉ – Le rattrapage qui devra être appliqué par EDF aux 28 millions de clients soumis à ses tarifs réglementés de vente d’électricité sera d’environ « un euro et demi par mois sur dix-huit mois », a déclaré jeudi la ministre de l’Environnement et de l’Energie Ségolène Royal.

Ce rattrapage découle de la décision mercredi du Conseil d’Etat, annulant un arrêté qui avait entraîné au 1er novembre 2014 une hausse de 2,5% des tarifs réglementés, jugée insuffisante.

« Cela fait une trentaine d’euros à répartir sur 18 mois », a ajouté la ministre, qui s’exprimait sur Europe 1.

La hausse des tarifs de 2,5% au 1er novembre 2014, faisait elle-même suite au gel d’une hausse de 5% censée intervenir le 1er août de la même année.

Le gouvernement avait à l’époque voulu appliquer une hausse plus modérée des tarifs, censés couvrir les coûts d’EDF, pour préserver le pouvoir d’achat des consommateurs. Ce gel a aussi été annulé par le Conseil d’Etat.

Depuis, la méthode de calcul des tarifs réglementés a été réformée et c’est la Commission de régulation de l’énergie qui fixe leur évolution une fois par an en prenant en compte notamment l’évolution du prix du courant sur le marché de gros.

Interrogée sur l’évolution des tarifs en 2016 et 2017, Ségolène Royal a estimé qu’ils devraient augmenter de « moins de 1%, peut être aux alentours de 0,5% ».

Lire aussi :• EDF refuse d’enclencher la fermeture de Fessenheim

• Le patron d’EDF explique à Royal pourquoi elle aura du mal à interdire les importations de gaz de schistes

• Pourquoi la bourse réagit très mal à l’augmentation de capital d’EDF

Rattrapage sur les factures d’EDF : les ménages paieront 1,50 euro de plus par mois pendant 18 mois, annonce Ségolène Royal

Rattrapage sur les factures d’EDF : les ménages paieront 1,50 euro de plus par mois pendant 18 mois, annonce Ségolène Royal

Ségolène Royal, invitée d’Europe 1 jeudi 16 juin, a annoncé un rattrapage sur les factures d’EDF de 1,50 euro par mois pendant 18 mois. Cette hausse rétroactive est prévue pour les 28 millions de clients soumis aux tarifs réglementés de l’électricité, appliqués à 90% des ménages et aux très gros consommateurs du 1er novembre 2014 au 31 juillet 2015.

La hausse de 2,5% jugée insuffisante

Le Conseil d’Etat a jugé mercredi que la hausse des factures d’électricité de 2,5%, décidée au 1er novembre 2014, était insuffisante. La plus haute juridiction administrative a donc annulé l’arrêté fixant cette hausse et enjoint au gouvernement de prendre dans les trois mois un nouvel arrêté.

Le Conseil d’Etat avait été saisi par des fournisseurs concurrents comme Direct Energie, Eni ou Lampiris, regroupés au sein de l’Association nationale des opérateurs détaillants en énergie. Ces derniers craignaient notamment que la faiblesse de la hausse des tarifs, insuffisants pour couvrir les coûts d’EDF comme ils sont pourtant censés le faire, ne crée une distorsion de concurrence.

Facture EDF: le rattrapage sera de 1,50 euro par mois sur 18 mois, annonce Royal

Fessenheim: le processus de fermeture "doit être tenu" en 2016, martèle Royal
Pas question de reporter la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim. Ségolène Royal a annoncé que le processus de fermeture « doit être tenu » et lancé en 2016, alors qu’EDF aurait refusé de lancer la procédure.

Une hausse de 1,50 euro par mois durant 18 mois. C’est l’augmentation que vont subir les 28 millions de ménages abonnés aux tarifs réglementés d’EDF sur leurs prochaines factures d’électricité. L’annonce vient de la ministre de l’Environnement et de l’Energie Ségolène Royal, ce jeudi matin sur Europe 1.

Ce rattrapage découle de la décision du Conseil d’Etat qui a jugé mercredi insuffisante l’augmentation de 2,5% décidée au 1er novembre 2014 par le gouvernement. Dans cette décision, la plus haute juridiction administrative a enjoint l’exécutif à prendre dans les trois mois un nouvel arrêté prévoyant une augmentation rétroactive des tarifs réglementés de l’électricité, appliqués à 90% des ménages et aux très gros consommateurs du 1er novembre 2014 au 31 juillet 2015.

La hausse des tarifs de 2,5% faisait elle-même suite au gel d’une hausse de 5% censée intervenir le 1er 2014. Le gouvernement souhaitait appliquer une hausse plus modérée des tarifs, censés couvrir les coûts d’EDF, pour préserver le pouvoir d’achat des consommateurs. Ce gel avait aussi été annulé par le Conseil d’Etat.

Interrogé par France info, Cédric Musso, directeur de l’action politique à UFC-Que Choisir dénonce ce rattrapage qui « participe à l’illisibilité du tarif réglementé ».

Selon la ministre de l’Ecologie Ségolène Royal, le rattrapage sur les factures EDF sera de 1,50 euro par mois sur 18 mois.

afp.com/DOMINIQUE FAGET

La ministre de l’Environnement a confirmé ce jeudi que 28 millions de ménages français devront recevoir une facture de rattrapage. Son montant: 1,50 euro par mois pendant 18 mois.

Une hausse de 1,50 euro par mois durant 18 mois. C’est l’augmentation que vont subir les 28 millions de ménages abonnés aux tarifs réglementés d’EDF sur leurs prochaines factures d’électricité. L’annonce vient de la ministre de l’Environnement et de l’Energie Ségolène Royal, ce jeudi matin sur Europe 1.

Ce rattrapage découle de la décision du Conseil d’Etat qui a jugé mercredi insuffisante l’augmentation de 2,5% décidée au 1er novembre 2014 par le gouvernement. Dans cette décision, la plus haute juridiction administrative a enjoint l’exécutif à prendre dans les trois mois un nouvel arrêté prévoyant une augmentation rétroactive des tarifs réglementés de l’électricité, appliqués à 90% des ménages et aux très gros consommateurs du 1er novembre 2014 au 31 juillet 2015.

La hausse des tarifs de 2,5% faisait elle-même suite au gel d’une hausse de 5% censée intervenir le 1er 2014. Le gouvernement souhaitait appliquer une hausse plus modérée des tarifs, censés couvrir les coûts d’EDF, pour préserver le pouvoir d’achat des consommateurs. Ce gel avait aussi été annulé par le Conseil d’Etat.

Interrogé par France info, Cédric Musso, directeur de l’action politique à UFC-Que Choisir dénonce ce rattrapage qui « participe à l’illisibilité du tarif réglementé ».

« EDF a besoin de hausses de tarifs modestes »

Le Conseil d’Etat avait été saisi par des fournisseurs concurrents comme Direct Energie, Eni ou Lampiris, regroupés au sein de l’Anode (Association nationale des opérateurs détaillants en énergie), qui craignaient notamment que la faiblesse de la hausse des tarifs, insuffisants pour couvrir les coûts d’EDF comme ils sont pourtant censés le faire, ne crée une distorsion de concurrence.

Si le PDG du géant français de l’électricité Jean-Bernard Levy n’a pas commenté cet arrêt du Conseil d’Etat, il avait plaidé à plusieurs reprises pour un rattrapage tarifaire. « Pour qu’EDF puisse se rémunérer convenablement, elle a besoin de hausses de tarifs modestes mais régulières de façon à rattraper petit à petit les années durant lesquelles les tarifs ont peu augmenté », déclarait-il ainsi le 7 juin dans une interview au quotidien les Dernières Nouvelles d’Alsace.

Par ailleurs à propos des tarifs EDF pour 2016 et 2017, la ministre de l’Ecologie a annoncé que la hausse « sera moins de 1%, peut-être aux alentours de 0,5% ». Mais désormais c’est la Commission de régulation de l’énergie qui fixe l’évolution des prix une fois par an.

==============

commentaires

woopycat                                         Ces rattrapages rétroactifs deviennent de plus en plus aberrants. Si on fait le parallèle avec l’essence ou le plein de cuves (fuel) , comment peut on dire aux gens qu’il faut rembourser car les prix du litre n’étaient pas juste, alors que le consommateur avait en son âme et conscience consommé tant de litres en se basant justement sur le prix affiché. De plus c’est une atteinte à la concurrence, si le consommateur avait su que le prix serait plus cher, peut être se serait il tourné vers un autre fournisseur moins cher.

Jean-Pierre Welemane            Cà va faire 28 millions d’électeurs heureux…. sauf si on prévoit par ailleurs une hausse des salaires et pensions d’au moins même montant.

 Cynique du Bon Sens et Raison 

On croit « rêver » : « les prix réels de production de l’électricité. »… Quand on fait fi d’un réel démantèlement et qu’on repousse sur des centaines de générations le poids du stockage des déchets… L’indécence est vraiment de mise dans l’attelage-pédalo bringuebalant de Hollande….

lmbmichel                                    Et votre courte vue est également étonnante. Il suffirait qu’EDF ait des avantages sociaux au niveau du droit commun pour que ces rattrapages soient inutiles.

  • et nos pensions le rattrapage il, vient quand .??

  • Qui s’assemble se ressemble            Pauvre FRANCE dirigé par des NULS

  • Etonnons nous de ces manifestations anti loi travail, qui sont aussi l’expression du ras le bol des Français !

  • 27€ à ce jour et par foyer. Allez, on reverse tout cet argent à la SNCF… ou à d’autres fonctionnaires.
  • Avatar Et encore une directive de l’UE ,une volonté d’affaiblir d’avantage le pourvoir d’achat des français, vivement un Franxit, en 17!!
  • Un mensonge de plus, nous sommes face à un gouvernement d’incapables qui conduit le pays a l’anarchie ! Aucune réflexion; tout est fait dans l’urgence; ils feraient mieux de s’occuper du moteur plutôt que de continuer d’écoper comme des shadooks !
  • Avatar faut bien financer les 700 millions du comité d’entreprise (le plus riche de France)   1,50 pour tous quelle que soit la conso ou est ce une moyenne….

    de pire en pire…… 

  • Je trouve la méthode inacceptable..

    Imaginez, vous achetez vos tomates au marché, vous les mangez et on vous réclame un supplément de prix parce que le vendeur estime, obligé ou pas, qu’elles furent trop bon marché!

    s’il y a un rattrapage, ce qui est déjà discutable, il doit se faire OBLIGATOIREMENT en proportion de la consommation ACTUELLE et non pas sur un eventuel passé, les tomates sont déjà mangées !!!

    Ce rattrapage est une actualisation économique future et non pas passée. demain l’état va vous réclamer un rattrapage sur vos cotisations retraites que vous avez payées il y a 20 ans??? on va-t-on là… l’impot, les cotisations, les prix, encadrés ou pas ne peuvent. être rétroactifs… pourquoi pas les jugements des tribunaux, les lois… et les ELECTIONS ????

    oui ou sur les carburants ça rapportera plus…
  • Royale critiquait Sarkozy de ne pas avoir consulté le conseil d’état et, de ses propres mots, elle ne ferait pas la même erreur. Il semble qu’elle ait fait la même erreur pour des raisons électorales l’an dernier …

    Et elle se dit « efficace » … elle a fait quoi d’efficace jusque là ? J’ai du mal à trouver.
    Une ministre devenue ministre par copinage ça.

    • Ben Normal 1er casse son ex devenue encombrante

      Pas une photo de ce Président sans son ex derrière lui ….

  • Clap Clap Clap.

    Du bon vieux socialisme dans toute sa splendeur. 

  • Y en a marre !!!!!

    Vivement 2017 que l’on puisse voter… comme il faut !!!

    • Tout à fait d’accord avec vous, et deux remarques:

      De quels personnages se compose le Conseil d’Etat?
      Qui a demandé cette augmentation: ENI, Direct Energie , Lampiris, tous ces privés qui n’ont qu’un téléphone à entretenir et qui vous disent au bout de ce simple fil et à grand renfort de publicité, qu’ils sont les moins chers et que les seules modifications de vos factures seront pour vous signifier des baisses de tarif.
      Et de rajouter, vous pouvez mettre quatre sous de côté, parce que pour le gaz ce sera la même chose.
      Mais, bien sûr, dans tout il y a un choix à faire, soit se priver d’un monopole national, et continuer à tuer cette entreprise nationale, qui vous appartient d’ailleurs, soit se laisser étrangler par un autre monopole, celui du fric.

    • En effet, EDF applique des tarifs différenciés selon les choix politiques des abonnés et leurs revenus.

      Qu’est-ce qu’il ne faut pas lire comme âneries !
      Pour info, l’électorat ouvrier vote majoritairement pour le FN.

      Et le FN devient chaque jour qui passe de plus en plus majoritaire chez tout les indépendants, l’artisanat, les commerçants et l’agriculture à cause du TAFTAF, du Transatlantique…..Et ça quoi que peuvent en marteler les propagandistes …..

 

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :