«Je trouve ça pitoyable»

2

Trop de substances à risque dans les produits cosmétiques pour bébés

Le Monde.fr avec AFPUn nouveau-né à la maternité d'Angers.

Shampooings, lotions, lingettes….Une grande majorité de produits cosmétiques utilisés en France pour la toilette des bébés contiennent des substances présentant un « risque élevé », alerte l’organisation non gouvernementale Women in Europe for a Common Future (WECF), dans une étude à paraître lundi 15 février.

L’association, qui repose sur un réseau de 150 organisations environnementales et féminines présentes dans 50 pays, a passé au crible 341 produits cosmétiques pour bébés vendus à l’été 2015 dans les pharmacies, parapharmacies, supermarchés et magasins biologiques en France. Sur ce panel, 299 sont composés d’ingrédients « à risque élevé » selon les critères des autorités sanitaires de l’Union européenne (comité scientifique pour la sécurité des consommateurs, SCCS) et française (Agence nationale de sécurité du médicament, ANSM).

Dans le détail, ont été trouvés dans les ingrédients « à risque élevé » :

  • Un allergène par contact (la méthylisothiazolinone) dans 19 produits dont sept lingettes
  • Un conservateur soupçonné d’effets toxiques sur la reproduction (le phénoxyéthanol) dans 54 produits dont 26 lingettes
  • Des parfums dans 226 produits, impliquant des risques potentiels d’allergies

WECF a en outre retrouvé quatre ingrédients ou familles d’ingrédients classés à « risque modéré » dans 181 produits :

  • L’EDTA, un composé très présent dans les produits moussants (shampoings et bains), dans 87 produits, dont 30 lingettes
  • Des sulfates (laureth et lauryl sulfate), qui sont des agents moussants potentiellement irritants, dans 50 produits, en grande majorité des produits pour le bain et des shampooings
  • Des huiles minérales, issues de la chimie du pétrole, pouvant être contaminées par des impuretés,  dans 30 produits, majoritairement des crèmes et lotions
  • Des nanoparticules, « dont les effets sont encore mal évalués », dans 14 produits solaires.

La peau du bébé, particulièrement fragile

WECF demande « l’interdiction des trois ingrédients à risque élevé dans tous les cosmétiques destinés aux enfants de moins de trois ans. » « On a été très surpris par l’omniprésence de parfums dans la quasi-totalité des produits » alors que cet ingrédient superflu peut causer des allergies par contact, a souligné Elisabeth Ruffinengo responsable projets santé-environnement de WECF.

Or la peau du bébé et du jeune enfant est particulièrement fragile rappelle l’ONG :

« Son pH est neutre durant les premières semaines et elle n’est pas encore protégée par le film hydrolipidique qui met les cellules à l’abri des influences extérieures. Elle est aussi plus perméable que celle de l’adulte, car les cellules de l’épiderme ne sont pas encore suffisamment soudées les unes aux autres, explique le communiqué. »

Les lingettes pour bébés, particulièrement incriminées par l’étude, avaient déjà été pointées du doigt en octobre 2013 par l’UFC-Que Choisir. L’association de consommateurs avait testé 27 lingettes pour bébés et constaté que 94 % d’entre elles étaient potentiellement nocives.

Hygiène et soin du bébé : une liste de 28 produits à éviter

Des substances problématiques figurent encore dans plus de la moitié des produits testés, au mépris des recommandations sanitaires.

Propylparabène, phénoxyéthanol, méthylisothiazolinone : on trouve ces substances chimiques aux noms improbables dans un grand nombre de cosmétiques. Or, les scientifiques et les médecins mettent de plus en plus en garde contre les risques qu’elles présentent. Les bébés y sont particulièrement sensibles, parce qu’ils sont en plein développement et ont une faible capacité de détoxication.

Le propylparabène interdit en avril 2015 dans certains produits

D’ailleurs, au cours des deux dernières années, les autorités sanitaires ont émis plusieurs recommandations à ce sujet. Il est par exemple conseillé de ne plus utiliser de phénoxyéthanol, suspecté d’être toxique, dans les produits pour le siège. Et, à partir du 16 avril prochain, le propylparabène, perturbateur endocrinien potentiel, sera interdit dans les produits sans rinçage à appliquer sur les fesses des enfants de moins de 3 ans.

Les fabricants prennent-ils en compte ces préconisations ? C’est ce que nous avons voulu savoir en analysant la composition de cinquante-deux produits dédiés à la toilette des tout-petits : lingettes, crèmes pour le lange, liniments, crèmes et laits nettoyants, eaux nettoyantes, eaux micellaires. Conclusion : les industriels, et particulièrement les grandes marques, ignorent ces alertes !

Les lingettes Pampers et Mixa bébé à proscrire

Prenons l’exemple des lingettes. Sur les neuf produits étudiés, nous estimons que six ne devraient pas être utilisées pour les bébés. Nos tests pointent notamment la présence de phénoxyéthanol dans quatre références, alors que l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) déconseille son usage.

En mars 2013, nous avions déjà épinglé plusieurs grandes marques. Un an et demi plus tard, rien n’a changé : les deux leaders du secteur, les lingettes Pampers et Mixa bébé, continuent à l’utiliser.

Des résultats tout aussi affligeants pour les laits nettoyants

Les lingettes Poupina, elles, ne comportent pas de phénoxyéthanol. En revanche, elles affichent du propylparabène qui sera, rappelons-le, interdit dans six mois dans les produits pour le siège. Elles contiennent aussi deux substances allergisantes (hydrolysat de protéines de blé, diazolidinyl urée) et un composé irritant (propylène glycol).

Les résultats sont tout aussi affligeants pour les laits nettoyants, puisque nous en déconseillons sept sur les dix testés – et pour les crèmes hydratantes, dont cinq sur sept ne passent pas la barre de nos tests. Quant aux eaux nettoyantes, l’une d’elle, la Biolane « Eau pure H2O », s’avère bourrée de composés allergisants et sensibilisants…

Retrouvez la liste complète des marques à éviter et des marques recommandées dans le n° 498 de 60 Millions de consommateurs, en vente sur notre site.

Produits pour bébé : encore trop de substances dangereuses, avertit une association

L’association européenne WECF a mené une vaste enquête pour tester les produits cosmétiques à destination des bébés. Résultat : si des progrès ont été réalisés, trop de substances allergènes, voire toxiques, sont encore présentes dans ces produits.

C’est en épluchant les études scientifiques et les évaluations faites par les autorités sanitaires de l’Union européenne que l’association WECF (Women in Europe for a Common Future ) a mené cette vaste enquête.

341 produits passés au crible

Lingettes, shampoings, lotions, laits nettoyants et autres cosmétiques pour bébés : 341 produits vendus en France en juillet et août 2015 ont été passés au crible et le résultat n’est pas bon : 299 contiennent des ingrédients dits à « risque élevé ».

3 ingrédients à risque élevé

– la méthylisothiazolinone, ou MIT, est retrouvé dans 19 produits dont 7 lingettes. Très présent, il entraînerait un nombre croissant d’irritations et d’eczémas. En septembre 2014, Bruxelles avait d’ailleurs imposé de réduire son usage sans toutefois l’interdire.

– le phénoxyéthanol, soupçonné d’avoir des effets nocifs sur la reproduction, a été découvert sur 54 produits, dont 26 lingettes

– des parfums, « impliquant des risques potentiels d’allergies » selon WETCF, sont présents dans 226 produits.

D’autres substances à « risque modéré »

Par ailleurs, 181 produits sur les 341 étudiés contiennent des substances dites à « risque modéré ». Elles peuvent provoquer des irritations bénignes, comme l’EDTA, présent dans les produits moussants, ou les sulfates et les huiles minérales qui peuvent être éventuellement contaminées par des nanoparticules « dont les effets sont encore mal évalués ».

Interdire les substances à risque élevé pour les bébés ?

Au final, l’association qui a réalisé cette enquête réclame maintenant un geste fort : « l’interdiction des trois ingrédients à risque élevé dans tous les cosmétiques destinés aux enfants de moins de trois ans ».

La peau des bébés particulièrement fragile

WECF, qui regroupe un réseau de 150 organisations environnementales et féminines dans 50 pays, insiste sur la vulnérabilité de la peau des bébés : « Son pH est neutre durant les premières semaines et elle n’est pas encore protégée par le film hydrolipidique qui met les cellules à l’abri des influences extérieures. Elle est aussi plus perméable que celle de l’adulte, car les cellules de l’épiderme ne sont pas encore suffisamment soudées les unes aux autres », explique l’ONG.

Le liniment sans danger

En 2013 déjà, l’association de consommateurs UFC-Que Choisir avait tiré la sonnette d’alarme avec les résultats d’un test sur 27 lingettes qui avait montré que 94% d’entre elles pouvaient être nocives.
Elisabeth Ruffinengo, responsable projets santé-environnement de WECF, finalement, « seul le liniment ne présente aucune substance à risque élevé ».

 ===========

Commentaires

Genseric  •                            Revenons alors aux produits de nos grand mères .

  • FabFlam  •                 Lingettes: assez pratiques pour les voyages mais sinon on lave à l’eau bien sûr !! C’est polluant ET cher !
  • francoise  •               nounou j »ai eu la surprise de lire dans la composition du lait infantile du dernier bébé arrivé dans la maison de découvrir de la taurine …
  • Lilyrose  •                Le VRAI bon savon de Marseille est le meilleur des soins pour nous tous & particulièrement pour NOS PITCHOUNETS.
  • Clar  •                        Sauf le shampooing, je n’ai jamais rien utilisé d’autre que de l’eau pour laver mes enfants et me laver moi-même.
    Pour laver les fesses après le caca, allez hop à la salle de bain!
    Résultat: ils n’ont jamais eu la moindre rougeur aux fesses (ni nulle part ailleurs).
  • Fée Moi Peur  •        Déjà que sur moi toutes ces crèmes me provoquaient rougeurs, « chatouillis » etc…je suis vite passée à autre chose pour le bien de mon bébé…
  • le tout est de savoir qui fabrique ces substances,monsanto,bayer,…..avec le consentement de nos pourritiques,pour un petit prélévement douteux ils abattent un troupeau,par contre pour ça ,il y a un silence assourdissant,les dessous de table des lobbys ont de l’avenir
  • Luc  •                         Comment c’est possible de fabriquer et d’autoriser la mise en vente de produits pareils??
  • Antonia  •                  il va sen passer des années avant que quelque chose soit fait
    lilas  •                          Pendant longtemps on a fait sans lingettes. Depuis pas mal de temps on les disait source de pollution et voilà qu’on nous apprend qu’en plus elles sont dangereuses pour les bébés ! Retrouvons l’usage du bon vieix gant de toilette, du savon de marseille et de l’eau pour rincer. On est en train d’empoisonner nos enfants dès le berceau !

FP                                           L’article ne dit pas si les produits « bio » font mieux que les autres en la matière. Ce serait pourtant intéressant…

MC                                          Après le paraben cancérigène présent aussi dans les produits pour enfants … Il faudra combien de scandales pour que la plupart comprennent que le seul but de l’industrie cosmétique et de para-pharmacie est de faire du fric ? On ne peut pas laver les bébés avec du savon de Marseille mais il existe des savons simples adoucis pour un nettoyage une seule fois par jour. Le coton imbibé d’eau suffisent pour le reste du temps. Et pas de produit solaire avant 3 ans !

tune                                         Rien de tel que le savon classique , un gant de toilette … Pour bébé

mamiecatherine                 Un pays qui laisse empoisonner ses enfants à perdu sa dignité et sa crédibilité.

Dany Labro                Il serait souhaitable d’ajouter dans cet article la liste INCI des composants dangereux à identifier par les consommateurs qui doivent impérativement regarder la composition des produits
Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s