Nouvelle journée d’action…

W9JHzD123081-02

Le Téléthon va fabriquer ses propres médicaments contre les maladies rares

L’association va créer son propre centre de développement et de production de thérapies géniques et cellulaires. Il doit être opérationnel dès 2019 à Evry.

© Fournis par Francetv infoCe sera « le plus grand centre européen de développement et production de thérapies géniques et cellulaires », vante le communiqué publié vendredi 9 octobre. Ce nouveau laboratoire-usine de 13 000 m2 sera créé, dès 2019, à Evry (Essonne) par l’AFM-Téléthon, associée pour l’occasion au fonds Société de projets industriels (SPI), géré par la banque publique d’investissement BPI-France.

A Evry, l’AFM-Téléthon dispose déjà du laboratoire Généthon-Bioprod. Mais la structure est arrivée à saturation de sa capacité de production. Ce nouveau centre est, pour l’association, une « nouvelle étape » sur le chemin du médicament. Il proposera une plateforme pour la production des thérapies, qu’il s’agisse d’essais cliniques ou de diffusion après l’obtention d’une autorisation de mise sur le marché, précise le communiqué. France Info évoque la fabrication de thérapies géniques pour des maladies des muscles et du sang.

L’espoir de produire bientôt des médicaments

L’AFM-Téléthon apportera son savoir-faire et investira 36 millions d’euros, tandis que SPI investira 84 millions dans le cadre du Programme d’investissements d’avenir. La nouvelle société sera détenue majoritairement par l’AFM-Téléthon, à hauteur de 54% du capital à sa création, et disposera des fonds propres nécessaires au lancement de son usine de production et au développement de biothérapies innovantes.

« Il faut voir plus grand et prévoir déjà de passer à l’industrialisation et à la commercialisation, dans les prochaines années, des produits jusque-là fabriqués pour des essais sur l’humain », explique Laurence Tiennot-Herment, présidente de l’association de malades. Ce sera, assure le communiqué, « l’élément clé d’une filière industrielle qui permettra de répondre aux besoins des laboratoires de l’AFM-Téléthon ainsi qu’à ceux de nombreux acteurs académiques et industriels des biotechnologies ».

L’association du Téléthon s’apprête à produire des médicaments

Le Monde.fr avec AFP 

Le laboratoire Généthon, à Evry, est arrivé à saturation de sa capacité de production. En 2014, le Téléthon a levé  82 353 996 euros.

L’Association française contre les myopathies (AFM)-Téléthon et le fonds Société de projets industriels (SPI), géré par la banque publique d’investissement Bpifrance, s’associent pour créer dès 2019 « le plus grand centre européen de développement et production de thérapies géniques et cellulaires », ont-ils annoncé, vendredi 9 octobre, dans un communiqué conjoint. L’AFM-Téléthon apportera son savoir-faire et investira 36 millions d’euros, et la SPI investira 84 millions dans le cadre du programme d’investissements d’avenir.

Ce projet est « une réponse pour permettre à l’AFM-Téléthon de mener à bien sa mission, tout en permettant l’émergence d’un acteur de référence qui va structurer une filière naissante et créer de nombreux emplois », commente Magali Joessel, directrice de la SPI.

Saturation du laboratoire d’Evry

Pour l’AFM-Téléthon, qui dispose déjà à Evry du laboratoire Généthon, arrivé à saturation de sa capacité de production, c’est une « nouvelle étape » sur le chemin du médicament. « Il faut voir plus grand et prévoir déjà de passer à l’industrialisation et à la commercialisation dans les prochaines années des produits jusque-là fabriqués pour des essais sur l’humain », explique Laurence Tiennot-Herment, présidente de l’AFM-Téléthon.

Ce nouveau centre, d’une surface de treize mille mètres carrés, sera « l’élément-clé d’une filière industrielle qui permettra de répondre aux besoins des laboratoires de l’AFM-Téléthon ainsi qu’à ceux de nombreux acteurs académiques et industriels des biotechnologies », explique le communiqué.

Il proposera une plate-forme pour la production des thérapies, qu’il s’agisse d’essais cliniques ou de diffusion post-autorisation de mise sur le marché (AAM), précise le communiqué. La société sera détenue majoritairement par l’AFM-Téléthon, à hauteur de 54 % du capital à sa création, et disposera des fonds propres nécessaires au lancement de son usine de production et au développement de biothérapies innovantes.

L’AMF-Téléthon va fabriquer ses propres médicaments


TELETHON

SANTÉ – L’association française contre les myopathies (AFM), qui organise chaque année le Téléthon, va avoir son propre site de production pharmaceutique, a révélé France Info jeudi 8 octobre.

En association avec la banque publique d’investissement (BPI), l’organisme veut installer une usine de 13.000 mètres carrés à Évry (Essonne) à partir de 2016 afin de pouvoir fabriquer lui-même des thérapies géniques pour des maladies des muscles ou du sang.

Une initiative qui mettra sur le marché « les résultats de la recherche de l’AFM Téléthon » à des prix accessibles, s’est réjoui Magali Joessel de BPI-France – qui investira plus de 80 millions d’euros dans le projet – sur France Info

« C’est une étape essentielle, selon Laurence Tiennot-Herment, présidente de l’AMF Téléthon. Le dernier maillon de cette chaîne. Nous avons soutenu ces trois dernières décennies des programmes de recherches puis l’étape pré-industrielle et cette phase industrielle est aujourd’hui indispensable […] dans la promesse qu’on a faite aux familles d’aller jusqu’au bout. »

« Dans les cinq prochaines années, il y aura les premières mises sur le marché des médicaments innovants issus de la thérapie génique et cellulaire », a-t-elle assurée. D’après la radio, l’AFM-Téléthon détiendra 54% du capital et investira 36 millions d’euros dans ce site qui pourrait faire travailler 300 personnes d’ici 2019.

Lire aussi :

» Téléthon: Au nom de nos enfants

» Le soutien-gorge de Sophie Davant rapporte 6650 euros au Télethon

» 5 avancées de la recherche grâce au Téléthon

#Téléthon Le Téléthon va fabriquer ses propres médicaments contre les maladies rares. L’usine tournera à plein dans trois ans

(DR)

L’Association française contre les myopathies, AMF-Téléthon, va s’associer à la Banque publique d’investissement pour financer sa propre usine de médicaments. Selon France Info, qui révèle l’information ce vendredi, l’usine de 13.000 mètres carré sera installée à Evry et la production va démarrer dès l’année prochaine. A terme, 300 personnes devraient y travailler et elle tournera à plein dans trois ans.

L’usine permettra de fabriquer des thérapies géniques pou des maladies du muscle et du sang, en fonction des autorisation de mise sur le marché que l’AFM obtiendra.

Pour Magali Joessel, directrice du pôle d’investissement de BPI-France, interrogée par France Info, « c’est tout l’effort de recherche de l’AFM au cours des dernières années qui va se concrétiser ».

L’AFM-Téléthon, qui dispose déjà d’un laboratoire à Evry, apportera son savoir-faire et investira 36 millions d’euros, tandis que SPI investira 84 millions dans le cadre du Programme d’investissements d’avenir.

Bpifrance et l’AFM-Téléthon s’associent pour développer des biothérapies innovantes

L’AFM-Téléthon et le fonds Société de projets industriels (SPI), géré par la banque publique d’investissement Bpifrance, s’associent pour créer dès 2019 « le plus grand centre européen de développement et production de thérapies géniques et cellulaires », ont-ils annoncé vendredi dans un communiqué conjoint.

L’AFM-Téléthon apportera son savoir-faire et investira 36 millions d?euros, tandis que SPI investira 84 millions dans le cadre du Programme d’investissements d’avenir.

Ce projet est « à la fois une réponse pour permettre à l’AFM-Téléthon de mener à bien sa mission, tout en permettant l’émergence d’un acteur de référence qui va structurer une filière naissante et créer de nombreux emplois », commente Magali Joessel, directrice de SPI à Bpifrance.

Pour l’association AFM-Téléthon, qui dispose déjà à Evry du laboratoire Généthon-Bioprod, arrivé à saturation de sa capacité de production, c’est une « nouvelle étape » sur le chemin du médicament.

« Il faut voir plus grand et prévoir déjà de passer à l’industrialisation et à la commercialisation dans les prochaines années des produits jusque-là fabriqués pour des essais sur l’humain », explique à l’AFP Laurence Tiennot-Herment, présidente de l’association de malades.

Ce nouveau centre, d’une surface de 13.000 m2, sera « l’élément clé d’une filière industrielle qui permettra de répondre aux besoins des laboratoires de l’AFM-Téléthon ainsi qu’à ceux de nombreux acteurs académiques et industriels des biotechnologies », explique le communiqué.

Il proposera une plateforme pour la production des thérapies, qu’il s?agisse d’essais cliniques ou de diffusion post-AMM (Autorisation de mise sur le marché), précise le communiqué.

La société sera détenue majoritairement par l’AFM-Téléthon, à hauteur de 54% du capital à sa création, et disposera des fonds propres nécessaires au lancement de son usine de production et au développement de biothérapies innovantes.


#Générosité Qui donne en France ? Surtout des femmes et des personnes peu diplômées

(Coralie Ferreira / Flickr CC)

54 % des donateurs français sont des femmes. C’est ce que révèle le baromètre 2015 de France Générosités, un syndicat qui regroupe 85 organismes bénéficiant de dons.

Comme l’explique « La Croix », 54% des personnes qui aident les organisations caritatives ont entre 35 et 65 ans. Et 58% des donateurs ont arrêté leurs études avant le bac. 18% ont un bac+1 ou bac+, 24% un niveau d’études plus élevé.

Les organisations privilégiés par les Français sont , dans l’ordre, celles œuvrant pour la protection de l’enfance, contre l’exclusion, puis pour la recherche médicale.

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :