La démocratie, les yeux fermés!

 3 maho

Tirs dans le Thalys. DIRECT. Ayoub el-Khazzani a livré ses premières explications aux enquêteurs

Deux jours après l’attentat déjoué dans le Thalys Amsterdam-Paris, dans lequel un homme a été désarmé par des militaires américains, suivez la situation en direct.

Un véritable carnage a été évité dans le Thalys Amsterdam-Paris. L’homme lourdement armé avait en effet sur lui des armes automatiques et une dizaine de chargeurs. Situé dans la voiture de queue du train, le suspect a été repéré alors qu’il chargeait son arme dans les toilettes. Deux militaires américains en vacances ont pu maîtriser l’homme alors qu’il sortait armé de sa kalachnikov. Un hasard heureux. Le parquet antiterroriste français a été chargé de l’enquête car c’est bien un attentat qui a été déjoué par un heureux hasard.

>>> Revivez les événements de vendredi

08h30. Les premières explications du suspect

Ayoub el-Khazzani est apparu «hagard» lorsqu’il a entamé sa première audition, vendredi soir, vers 23 h 30, révèle ce dimanche Le Parisien. 

Le journal explique qu’assisté d’un traducteur, le jeune marocain de 26 ans a consenti à répondre aux premières questions des enquêteurs de la sous-direction antiterroriste (Sdat) avant de se murer dans le silence.

Après une nuit au commissariat d’Arras, il a été transféré très tôt au siège de la sous-direction antiterroriste(Sdat) à Levallois-Perret (Hautsde-Seine), samedi matin.

Selon une source proche de l’enquête citée par Le Parisien, « il a raconté avoir trouvé le fusil d’assaut Kalachnikov, son pistolet automatique Luger et un téléphone portable dans une valise abandonnée dans un parc situé près de la gare de Bruxelles (Belgique), où il avait pris l’habitude de dormir, confie une source proche de l’affaire. »

Il aurait confié, via son traducteur, son « extrême surprise » de voir l’ampleur prise par les faits qui lui sont reprochés.

« Avant de passer à l’action, le suspect a indiqué avoir ingéré des tranquilisants », poursuit Le Parisien.

Au sujet de ses déplacements en Europe, le suspect a indiqué avoir fait, au cours des six derniers mois, « un passage en France », sans préciser le lieu. Il a assuré également s’être rendu en Autriche, à Andorre, en Belgique et à Cologne, en Allemagne.

08h. Repère : Ce qui s’est passé dans le train en une infographie

Ce qui s'est passé dans le train en une infographie.
Ce qui s’est passé dans le train en une infographie. | Ouest-France

20h50. Obama a appelé les trois Américains

M. Obama a appelé en France Spencer Stone, Aleksander Skarlatos et Anthony Sandler pour exprimer « sa gratitude (…) pour leurs actes héroïques » et « la fierté de tous les Américains devant leur extraordinaire bravoure », selon un communiqué d’un porte-parole de la présidence américaine.

19h55. Les trois Américains sont sortis du commissariat d’Arras

Alek Skarlatos, Anthony Sadler et Spencer Stone, les trois Américains qui ont maîtrisé le tireur du Thalys vendredi, sont sortis ensemble samedi après 19H30 du commissariat de police d’Arras.

MM. Skarlatos et Sadler ont passé plus de trois heures au commissariat, pour des auditions. Ils avaient été rejoints peu avant 19h30 par Spencer Stone, venu directement de la clinique lilloise qu’il venait de quitter. Le Britannique Chris Norman avait quitté les lieux discrètement entre-temps, après avoir parlé aux journalistes.

19h50. Hollande recevra les héros du Thalys lundi matin

François Hollande recevra lundi à 9H00 à l’Elysée « les citoyens américains, français et britannique » ayant permis d’éviter un carnage à bord du train Thalys Amsterdam-Paris.

Le Président a également invité les chefs du gouvernement belge, Charles Michel, et néerlandais, Mark Rutte, ainsi que l’ambassadrice des Etats-Unis en France, Jane Hartley, à cette réception à laquelle assisteront le Premier ministre Manuel Valls et les ministres Laurent Fabius (Affaires étrangères), Bernard Cazeneuve (Intérieur) et Alain Vidalies (Transports)

19h45. François Hollande s’est entretenu avec Barack Obama

François Hollande, qui recevra dans les prochains jours à l’Elysée les passagers ayant contribué à maîtriser le suspect de l’attaque pour « témoigner la gratitude de la France », s’est entretenu samedi après-midi avec Barack Obama. « Il l’a remercié chaleureusement pour la conduite exemplaire des citoyens américains qui ont empêché un acte extrêmement grave dans le train Thalys », indique la présidence dans un communiqué.

19h40. La SNCF va assurer la venue des famille des Américains

La SNCF va aider les familles des Américains qui ont maîtrisé vendredi le tireur du Thalys à venir en France si elles le souhaitent, a déclaré samedi à Reuters le président de la compagnie, Guillaume Pepy.

19h35. Spencer Stone est sorti de l’hôpital

L’Américain Spencer Stone, qui a joué un rôle-clé pour maîtriser le tireur du train Thalys Amsterdam-Paris vendredi, est sorti peu après 19H00 samedi de la clinique lilloise et a été conduit à l’hôtel de police d’Arras.

Accompagné d’un officiel américain à sa sortie de la clinique de la main de Lesquin, en banlieue sud de Lille, le soldat, engagé dans l’U.S Air Force, est monté à bord d’une berline portant l’immatriculation du corps diplomatique des Etats-Unis, sans faire de déclaration.

Moins d’une demi-heure plus tard, Stone est arrivé à l’hôtel de police d’Arras.

Le bras maintenu à angle droit par une écharpe portée en bandoulière, Spencer Stone, un homme d’environ 1,90 m âgé d’une vingtaine d’années, a souri à la presse massée devant l’entrée.

19h30. Selon France 2, le suspect interpellé est bien Ayoub El Khazzani

Selon nos confrères de France 2, les analyses ADN réalisées à partir de prélèvements faits après son interpellation ont permis de le comparer à l’ADN correspond à celui enregistré par les services espagnols. Le suspect est bien Ayoub El Khazzani.

18h30. Le Franco-américain blessé par balle « va bien »

Le passager franco-américain blessé par balle vendredi dans le Thalys qui reliait Amsterdam à Paris « va bien » et « est sous surveillance » médicale, a affirmé samedi Patrick Goldstein, chef des urgences au CHRU de Lille. 

18 h. Guillaume Pepy va rencontrer Jean-Hughes Anglade

Le patron de la SNCF, Guillaume Pepy, annonce qu’il va rencontrer Jean-Hugues Anglade. « J’ai proposé de rencontrer M. Anglade, qui a dit oui », a déclaré le patron de la compagnie ferroviaire: « Je comprends l’émotion, les témoignages, mais pour pouvoir conclure, il faut se donner le temps d’entendre tout le monde ». 

17h10. « De toute façon, je vais mourir, autant y aller »

Le chef d’entreprise britannique Chris Norman vient de participer à une conférence de presse, à Arras. Il a précisé, notamment, que l’arme du tireur s’était enrayée. « Je me suis précipité, j’étais la quatrième personne à intervenir pour le maîtriser. Je me suis dit : ‘de toute façon, je vais mourir, autant y aller. Je préfère mourir en étant acteur qu’en restant dans mon coin en me faisant tirer dessus. »

« Je suis intervenu pour prendre le bras droit du forcené. Un Français est venu prendre le bras gauche, après. On a réussi à maîtriser le forcené, on l’a plaqué par terre. Ensuite, Alek est allé voir ailleurs dans le train pour voir s’il y avait d’autres terroristes. On a vu un blessé par balle, avec du sang. »

« Spencer Stone est quelqu’un de très fort. Et puis Alexander [Skarlatos] et Anthony [Sadler] ont été assez bons pour le maintenir au sol. Ce que j’ai fait moi, c’est maintenir son bras, pour ne pas qu’il atteigne son arme (…). Il était nord-africain, assez petit et mince. Une fois au sol, il n’était pas forcément très fort (…). Je l’ai ligoté avec une cravate. »

 « Le traitement de Spencer a dû avoir son effet », a-t-il estimé. « Blessé par le tireur armé aussi d’un cutter, Spencer Stone avait au moins « trois entailles dans le cou, il avait presque perdu son pouce et malgré tout, c’est lui qui a été capable d’arrêter le bain de sang qui commençait », a encore raconté Chris Norman, lui rendant un hommage particulier.

17h. La SNCF va mettre en place un numéro spécial pour les « situations anormales »

Manuel Valls a annoncé que la SNCF allait, après les tirs dans un Thalys, « mettre en place un numéro national de signalement des situations anormales » dans les gares et les trains. La SNCF va par ailleurs « renforcer le nombre et la visibilité des messages de vigilance dans les gares », a indiqué dans un communiqué le Premier ministre, qui s’est entretenu dans la journée avec le président de la SNCF, Guillaume Pépy.

15h35. Spencer Stone doit quitter la clinique d’ici ce soir

Spencer Stone, l’un des Américains ayant contribué à maîtriser le tireur, devrait sortir d’ici samedi soir de la clinique où il a été opéré avec succès, après avoir été profondément blessé à un doigt d’une main avec un cutter par l’agresseur, qui a par ailleurs blessé par balle un autre passager. Le patient n’a subi qu’une anesthésie locale, ce qui explique qu’il pourra sortir dès samedi, selon une source médicale.

« C’est un grand mastard, costaud et souriant, il est ravi, il y a plein de gens qui viennent dans sa chambre pour le féliciter, des patients qui venaient se faire opérer sont venus le voir », a témoigné cette source.

Une voiture portant une immatriculation du corps diplomatique américain stationnait devant l’établissement.

Spencer Stone « devrait ensuite être entendu par la police judiciaire », a encore indiqué une source médicale.

15h30. Thalys répond à Jean-Hughes Anglade

« Monsieur Anglade, il a vécu ce qu’il a vécu, quelque chose de très traumatisant. Je ne peux que vous raconter ce que nous a dit notre agent. Et le deuxième agent a fait le tour de la rame juste après la fusillade. Tout cela s’est passé très très vite. Ce que je sais dire c’est que le personnel de bord Thalys a rempli sa mission », a commenté la directrice de Thalys, Agnès Ogier, refusant toute polémique.

14 h 15. Le suspect était allé en Syrie

L’homme interpellé vendredi lors de l’attaque du Thalys Amsterdam-Paris avait voyagé en Syrie depuis la France. « Il a vécu en Espagne, à Algesiras (Andalousie, sud) pendant un an, jusqu’en 2014, puis a décidé de déménager en France », a indiqué une source des services de lutte antiterroriste espagnols. « Une fois en France, il s’est déplacé en Syrie, avant de rentrer en France », a-t-elle ajouté.

13h. Jean-Hugues Anglade accuse les agents SNCF d’avoir refusé d’aider les passagers

Jean-Hughes Anglade, qui était un des passagers piégés dans le Thalys Amsterdam-Paris, accuse les agents SNCF de s’être enfermés dans la voiture motrice puis d’avoir refusé, d’ouvrir la porte malgré les appels à l’aide des passagers, ce qui a constitué pour lui un « abandon inhumain ». Un témoignage qui corrobe les déclarations d’autres passagers qui ont dit avoir vu des agents SNCF descendre du train.

12h25. Un passager français a aussi tenté de désarmer le suspect

Bernard Cazeneuve, le ministre de l’Intérieur, a fait une déclaration depuisla place Beauveau dans laquelle il a annoncé qu’un passager français avait tenté de maîtriser le suspectalors que ce dernier sortait « toilettes de la voiture 12 une kalachnikov en bandoulière », déclare le ministre de l’Intérieur. Le tireur a réagi en tirant à plusieurs reprises. C’est là que que les jeunes soldats américains sont intervenus et sont parvenus à désarmer et maîtrise le tireur. Un passager américain, « qui voyageait avec son épouse », a été blessé. Ses jours ne sont pas en danger.

11h30. Le parquet fédéral belge ouvre une enquête sur la « base de la loi antiterrorisme »

Le parquet fédéral belge a annoncé samedi l’ouverture d’une enquête sur la base de la loi antiterrorisme. « Nous avons ouvert une enquête sur la base de la loi antiterrorisme » et « sur la base du fait que le suspect est monté dans le train à Bruxelles », a déclaré le porte-parole du parquet fédéral, Eric Van der Sypt.

10h40. Le suspect nie être un terroriste

Selon BFM, le suspect nierait être un terroriste. Il affirme qu’il souhaitait rançonner les passagers du train.

10h30. François Hollande va recevoir les « héros » américains

D’après le journaliste du Monde Thomas Wieder, le Président de la République a décidé de recevoir à l’Elysée les soldats américains qui ont maîtrisé le tireur lors de son attaque.

10h15. Que sait-on du suspect?

Le tireur du Thalys se nomme Ayoub El Qahzzani. C’est un Marocain de 26 ans.

++ d’infos ci

10h. Les trains Thalys circulent normalement samedi

Les trains Thalys circulent comme prévu, confirmé la porte-parole de Thalys, Eva Mertens. Interrogée pour savoir si des mesures de sécurité supplémentaires avaient été mises en place, elle a indiqué ne pas être en mesure de répondre à cette question. « Ce sont les autorités qui décident et nous mettons en œuvre », a-t-elle dit, soulignant qu’il s’agissait d’« informations confidentielles ».

9h20. Une coïncidence miraculeuse

La présence de ces militaires américains est une sorte de coïncidence miraculeuse. Car sans leur intervention, nous aurions sans doute été face à un véritable bain de sang. L’homme détenait au moins 300 cartouches dans ses 10 chargeurs.

9h15. Le suspect transféré à Paris

Selon BFM, le suspect a été transféré à Paris ce samedi matin. Pour mémoire, la section antiterroriste de Paris a été saisie dès vendredi soir.

9h. Impossible de surveiller tout le monde

Visiblement, le suspect était fiché en Blegique et en Espagne. « Mais être connu des services de renseignements ça ne veut pas dire grand-chose, car vous pouvez aussi bien être fiché parce que vous connaissez quelqu’un que parce que vous êtes allés en Syrie, ce qui n’est pas du tout pareil. Or, on n’a pas les moyens d’unifier la surveillance, encore moins de surveiller tout le monde », déclare Claude Moniquet, ancien de la DGSE, sur France Info.

8h30. CNN diffuse une vidéo à l’intérieur du train

Le ravisseur ligoté, du sang sur les vitres du train, CNN a diffusé une vidéo amateur prise à l’intérieur du train.

8h. C’est quoi une fiche S?

Une fiche dite « S » vise les personnes ayant notamment des liens avec le terrorisme mais qui ne sont pas forcément surveillées.

7h30. Le suspect torse-nu

Selon des témoignages,l e suspect serait sorti torse-nu des toilettes armé de sa kalachnikov.

7h. Le parquet antiterroriste chargé de l’enquête sur les tirs

C’est bien un attentat qui a été déjoué comme en témoigne la saisie de la section antiterroriste du parquet de Paris dès vendredi soir.

6h25. Départ du premier Thalys de la journée

Le premier Thalys a quitté la gare du Nord normalement; En apparence, les mesures de sécurité n’ont pas été renforcées. Toutefois, des CRS contrôlent la montée des passagers à bord du train.

3h. … Twitter aussi

2h. Barack Obama salue l’acte héroïque des deux, militaires

Ce que l’on sait du suspect de l’attentat déjoué du Thalys

Les chargeurs et le cutter trouvés dans le sac de l'homme qui a fait feut dans le train Thalys Amsterdam-Paris le 21 août.

Il voyageait avec une kalachnikov, un pistolet automatique, neuf chargeurs et un cutter. L’auteur présumé des tirs ayant blessé deux personnes dans un Thalys, vendredi 21 août, a affirmé à la police s’appeler Ayoub El-khazzani. Son identité a été confirmée par ses empreintes digitales, selon une source proche du dossier.

Il serait un Marocain de 26 ans appartenant à la mouvance islamiste radicale qui fait l’objet d’une fiche S des services de renseignements en France mais qui est aussi fiché en Belgique et en Espagne. Cette fiche S, pour « sûreté de l’Etat », vise les personnes ayant notamment des liens avec le terrorisme mais qui ne sont pas forcément surveillées.

Lire aussi le récit : Attaque dans le Thalys : « J’ai levé la tête et j’ai vu un gars avec un AK-47 »

Le parquet fédéral belge a ouvert samedi une enquête sur la « base de la loi antiterrorisme » suite au fait que l’auteur présumé est monté dans le train à Bruxelles. ll a été maîtrisé à bord par deux Américains qui l’ont neutralisé. Interpellé peu après 18 heures et mis en garde à vue au commissariat d’Arras, il a été transféré tôt samedi dans les locaux de la sous-direction antiterrorisme en région parisienne, où il est toujours interrogé. Sa garde à vue peut durer jusqu’à 96 heures.

Signalé par les renseignements espagnols

L’homme aurait vécu en Espagne et aurait été signalé par les services de renseignement espagnols à leurs confrères français en février 2014. « Des sources de l’unité antiterroriste espagnole ont indiqué que ce jeune, qui apparaissait dans les registres comme radical a résidé en Espagne pendant un an, jusqu’en 2014, au moment où il a décidé de déménager en France », écrit le quotidien espagnol El Pais. « Ces mêmes sources ont précisé que l’auteur de l’attaque a ensuite voyagé en Syrie, avant de retourner peu après vers l’Hexagone », ajoute le journal. Une source au sein des services de lutte antiterroriste espagnols, citée par l’AFP, a confirmé cette information samedi. Selon Libération, la DGSI retrouve la trace du suspect le 10 mai 2015. Il est alors à l’aéroport de Berlin et s’enregistre, selon une source proche de l’enquête, sur un vol pour Istanbul.

Par la suite, il aurait vécu en Belgique en 2015. Le quotidien belge Le Soir indique que « si son identité est confirmée, cet homme aurait été fiché par les services belges comme étant en relation avec des filières terroristes récemment démantelées en Belgique dans la foulée du démantèlement du réseau de Verviers ». Le jeudi 8 janvier, au lendemain de la tuerie de Charlie Hebdo à Paris, la police belge avait tué deux islamistes et arrêté un troisième, sur le point de commettre des attentats, lors d’une opération antiterroriste à Verviers, une commune considérée comme un foyer de la radicalisation islamiste.

Lire aussi : Vaste opération antiterroriste en Belgique

Ayoub El Khazzani: qui est l’auteur présumé de l’attaque du Thalys Amsterdam-Paris

AYOUB EL QAHZZANI

THALYS – Selon les informations de France 2 et de BFMTV, le suspect de l’attaque manquée du Thalys Amsterdam-Paris est bien Ayoub El Qahzzani, un Marocain de 26 ans. C’est ce qu’ont révélé les analyses ADN, confirmant les déclarations du tireur présumé et les révélations faites par plusieurs médias. Ce suspect aurait été fiché comme étant islamiste radical. Il est entendu depuis ce samedi 22 août à la Sous-direction anti-terroriste (SDAT), à Levallois-Perret.

« Des analyses ont été réalisées à partir de prélèvements faits après son interpellation, et l’ADN prélevé correspond à celui enregistré par les services espagnols », explique le site francetvinfo. De son côté, BFMTV précise que l’homme a été « formellement identifié grâce à ses empreintes digitales ».

Signalé par les services de renseignement espagnols comme appartenant à la mouvance islamiste radicale, l’homme, qui aura 26 ans le 3 septembre, a été identifié par divers éléments matériels, dont ses empreintes digitales, a confirmé une source policière à l’AFP. D’après les informations de France 2, ce cliché est extrait du profil Facebook d’Ayoub El Khazzani (l’homme avec le bonnet sur la photo):

ayoub el khazzani

Il se serait rendu en Syrie depuis la France

Le Marocain, qui fêtera ses 26 ans le 3 septembre, avait voyagé en Syrie depuis la France, a déclaré samedi à l’AFP une source des services de lutte antiterroriste espagnols, information que les services français indiquent ne pas avoir eue. Cette source des services de lutte antiterroriste espagnols a précisé samedi soir que le suspect avait vécu « sept ans en Espagne, d’abord à Madrid et ensuite à Algesiras (sud, ville située sur la baie de Gibraltar), entre 2007 et mars 2014, avant de déménager en France ».

« Une fois en France, il s’est déplacé en Syrie, avant de rentrer en France », avait-elle auparavant précisé, confirmant une information d’abord publiée par le quotidien espagnol El Pais. Le suspect de 25 ans, bientôt 26, avait été détenu une fois pour « trafic de drogues », a ajouté cette source espagnole. Selon BFMTV, il aurait été détenu trois fois. Le jeune homme avait été signalé en février 2014 par les services espagnols à leurs confrères français comme appartenant à la mouvance islamiste radicale.

Plus d’un an plus tard, le 10 mai 2015, il était localisé à Berlin, où il embarquait pour la Turquie, selon les renseignements français, qui auraient appris ensuite des Espagnols que cet homme était installé en Belgique. Selon Madrid, le suspect serait en fait parti de France pour se rendre en Syrie et serait ensuite revenu dans l’Hexagone, mais les services espagnols disent ne pas en avoir informé la France parce qu' »ils ne le savaient pas à l’époque ».

« Discours durs légitimant le jihad »

« Ce monsieur vivait en Belgique, est monté dans un train en Belgique avec des armes sans doute acquises en Belgique. Et il avait des papiers délivrés en Espagne », a résumé une source proche du dossier. Avec sa carte de séjour, le jeune homme pouvait ainsi « se déplacer librement dans l’espace Schengen ».

Lors de ses différents déplacements, il avait attiré l’attention de plusieurs services de renseignement. L’Espagne d’abord, qui l’avait repéré pour « des discours durs légitimant le jihad dans des mosquées d’Algesiras », ville du sud de l’Espagne, dans la région de Gibraltar, en face du Maroc. Il était également connu pour « trafic de drogues ».

Début 2014, Madrid prévient le renseignement français d’une éventuelle arrivée de El-Khazzani sur le territoire, mais l’homme n’est pas localisé. Les Français « n’entendent plus parler de rien jusqu’au 10 mai », selon une source proche du dossier. Ce jour-là, ils apprennent par leurs homologues allemands qu’il est sur le point de quitter Berlin pour s’envoler vers Istanbul, selon une source du renseignement français à l’AFP.

Les autorités espagnoles indiquent alors peu après aux services français que cet homme est désormais installé en Belgique où il était « connu par nos services » selon le ministre de la Justice Koen Geens. « Il n’y avait pas d’élément matériel ou concret permettant de le localiser, de savoir à quel moment précisément il aurait peut-être résidé en Belgique. Il semblerait que c’était quelqu’un qui manifestement voyageait à l’intérieur de l’Europe », a déclaré samedi le Premier ministre belge, Charles Michel, à la télévision belge.

Profil de loup solitaire

Le carnage évité vendredi porte la signature d’un acte terroriste opéré par un solitaire « déterminé », estiment des experts du terrorisme. Armement lourd, des liens avec la mouvance islamiste radicale, un possible passage en Syrie: « plusieurs indices » tendent à montrer que celui qui a ouvert le feu dans le train Amsterdam-Paris avant d’être interpellé en gare d’Arras, projetait « une attaque terroriste », estime Jean-Charles Brisard, expert des questions liées au terrorisme. Le spécialiste entend toutefois « rester prudent sur ses motivations ».

Transféré samedi matin d’Arras à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine), au siège de la sous-direction antiterroriste (Sdat) et de la DGSI, le suspect qui a commencé à parler nie toute implication terroriste. A ce stade, l’enquête ne permet pas de dire si le suspect « connaissait le maniement des armes », mais sa présence dans un train de voyageurs « montre en tout cas une détermination et une préparation » dans son projet, selon Jean-Charles Brisard.

Les organisations terroristes incitent des apprentis terroristes à « passer à l’acte y compris sur le sol français, que ce soit de manière rudimentaire ou de manière plus élaborée », selon Jean-Charles Brisard. Des profils « solitaires » qui ont l’avantage d’être « plus discrets que les réseaux logistico-opérationnels » et plus « difficilement repérables », décrit Louis Caprioli, ancien sous-directeur à la Direction française de la surveillance du territoire (DST).

« Ces « agents autonomes » et « envoyés spéciaux » « ont tous un lien, une connexion avec un dispositif qui leur permet de mettre en oeuvre leur action », selon Alain Bauer, professeur en criminologie au Conservatoire national des arts et métiers. « C’est la possibilité pour les groupes terroristes d’avoir des éléments supplétifs qui agissent sur les terrains occidentaux » quand eux considèrent s’occuper de « choses sérieuses », comme en Irak et en Syrie.

Mais ce mode opérationnel en solo présente des « limites » selon Louis Caprioli. Arme qui s’enraye, contrôle fortuit de police: même face à une opération bien préparée, « il y a toujours un facteur chance, des incidents que le terroriste ne maîtrise pas et auxquels il n’est pas préparé », explique Louis Caprioli. « Qu’il y ait 3 blessés ou 30 morts, peu importe le résultat! », affirme Alain Bauer. « L’effet recherché par les organisations terroristes est la médiatisation, c’est de rendre la situation tendue et d’opérer un changement de mode de vie: que les gens aient peur de prendre les transports, de partir en vacances ».

Lire aussi :

• Les suites de l’enquête sur la fusillade dans le Thalys

• Hommages unanimes aux Américains « héroïques » du Thalys

Fusillade dans un Thalys : ce que l’on sait du suspect Ayoub El Khazzani

Le jeune ressortissant marocain a été signalé par les autorités espagnoles en février 2014 du fait de son appartenance à la mouvance islamiste radicale.

AFP  | Le Point.fr

Une photo prise par une passagère du Thalys attaqué vendredi soir, peu après l'arestation du forcené, qui se présente comme Ayoub El Kahzzani, un jeune Marocain de 26 ans.
Une photo prise par une passagère du Thalys attaqué vendredi soir, peu après l’arestation du forcené, qui se présente comme Ayoub El Kahzzani, un jeune Marocain de 26 ans.CHRISTINA CATHERINE COONS / WITNESS / AFP

Qui est l’homme armé interpellé dans le Thalys?

 LEXPRESS.fr avec AFP

un-enqueteur-inspecte-le-thalys-ou-un-homme-a-ouvert-le-feu-a-arras-le-21-aout-2015_5401365Le suspect de l’attaque du train Amsterdam-Paris serait un Marocain âgé de 26 ans, signalé comme islamiste radical par les autorités espagnoles. afp.com/PHILIPPE HUGUEN

Le suspect de l’attaque du train Amsterdam-Paris est un Marocain âgé de 26 ans, signalé comme islamiste radical par les autorités espagnoles. Alors que son parcours s’éclaire, il nie être un terroriste devant les enquêteurs.

Qui est l’homme qui voulait faire un carnage vendredi dans un train Thalys? Le suspect de l’attaque d’un train Thalys, interpellé en gare d’Arras (Nord-Pas-de-Calais), n’avait pas de papiers au moment de son interpellation. Dans un premier temps, selon nos informations, l’homme a donné une fausse identité. Finalement il a été identifié, par divers éléments matériels dont ses empreintes digitales, comme Ayoub El Khazani, un Marocain qui fêtera ses 26 ans le 3 septembre.

Entendu dans un premier temps à Arras, il a été transféré samedi vers les locaux de l’antiterrorisme à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine), et sa garde à vue à été prolongée dans la soirée. Selon les premiers éléments de l’enquête, il a résidé en Espagne et avait été signalé comme islamiste radical par les autorités espagnoles aux services français. Il faisait donc l’objet d’une fiche « S », ce qui ne signifie pas forcément une surveillance.

« Des discours légitimant le djihad »

Le suspect, monté dans le train à Bruxelles, avait été repéré par les radars de plusieurs services antiterroristes européens, sans être pour autant surveillé. Il résidait en Espagne entre 2007 et mars 2014, d’abord à Madrid puis à Algesiras (sud), où il était connu pour trafic de drogue, selon une source des services antiterroristes espagnols, qui avaient d’abord évoqué un séjour espagnol de 2013 à 2014. Il aurait ensuite déménagé en France.

Ayoub El Khazani a été signalé par les autorités espagnoles aux services de renseignement français en février 2014 du fait de son appartenance à la mouvance islamiste radicale. C’est ce signalement qui a conduit la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) à émettre une fiche « S » à son encontre « afin de pouvoir le repérer dans le cas de son éventuelle venue sur le territoire national », a relaté le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve. Cet homme, dont les enquêteurs cherchent à retracer le parcours, « a résidé en 2014 en Espagne puis en 2015 en Belgique ».

« Ce monsieur vivait en Belgique, est monté dans un train en Belgique avec des armes sans doute acquises en Belgique. Et il avait des papiers délivrés en Espagne », a résumé une source proche du dossier. Avec sa carte de séjour, le jeune homme pouvait ainsi « se déplacer librement dans l’espace Schengen ».

Lors de ses différents déplacements, il avait attiré l’attention de plusieurs services de renseignement. L’Espagne d’abord, qui l’avait repéré pour « des discours durs légitimant le djihad dans des mosquées d’Algesiras », ville de la région de Gibraltar, en face du Maroc. « Une fois en France, il s’est déplacé en Syrie, avant de rentrer en France », a-t-elle précisé, sans que l’on sache la durée de ce séjour. Les services espagnols disent ne pas en avoir informé la France parce qu' »ils ne le savaient pas à l’époque ».

Des voyages « à l’intérieur de l’Europe »

Début 2014, Madrid prévient le renseignement français d’une éventuelle arrivée de El-Khazani sur le territoire, mais l’homme n’est pas localisé. Les Français « n’entendent plus parler de rien jusqu’au 10 mai », selon une source proche du dossier. Ce jour-là, ils apprennent par leurs homologues allemands qu’il est sur le point de quitter Berlin pour s’envoler vers Istanbul, selon une source du renseignement français à l’AFP.

Les autorités espagnoles indiquent alors peu après aux services français que cet homme est désormais installé en Belgique où il était « connu par nos services » selon le ministre de la Justice Koen Geens.

« Il n’y avait pas d’élément matériel ou concret permettant de le localiser, de savoir à quel moment précisément il aurait peut-être résidé en Belgique. Il semblerait que c’était quelqu’un qui manifestement voyageait à l’intérieur de l’Europe », a déclaré samedi le Premier ministre belge, Charles Michel, à la télévision belge.

Devant les enquêteurs, le suspect conteste le caractère terroriste de son action. Il assure, selon nos informations, qu’il aurait trouvé par hasard le sac rempli d’armes – un AK-47, aussi appelé kalachnikov, un pistolet automatique, des munitions et un cutter. Selon Le Figaro, il affirme qu’il avait pour objectif de « braquer le train et rançonner les passagers ». Une version qui, en l’état des investigations, ne tient pas

Attaque du Thalys : Valls annonce « un numéro pour signaler les situations anormales »

RÉACTION – Au lendemain de la catastrophe évitée du Thalys, le Premier ministre a annoncé que la SNCF allait mettre en place d’un numéro facilitant le « signalement des situations anormales » dans les gares et les trains.

Manuel Valls a exposé les premières mesures prises pour limiter les risques terroristes sur les voies ferrées, samedi 22 août.

Manuel Valls a exposé les premières mesures prises pour limiter les risques terroristes sur les voies ferrées, samedi 22 août.        Photo : AFP

========

Commentaires

oxydant  •               Par chance plusieurs attentats ont avorté, mais fatalement, à court ou moyen terme nous allons avoir un carnage. Car la lâcheté des gouvernements sert de point d’appui aux terroristes qui en profitent. On « recycle » ceux qui reviennent de daesh, on n’arrête pas ceux qui sont fichés, on empêche de partir ceux qui veulent y aller, les caves des banlieues sont de vrais arsenaux de guerre, et on laisse faire. Je donne pas cher de notre paix sociale, et de notre paix tout court avec ces ennemis de l’intérieur qu’on refuse de nommer et de traiter comme tels.

  • maryline  •            vigipirate mouaouaaamouaaauahh
  • Denyse  •                Voilà où nous mènent ces politiciens laxistes incompétents complices des muzz. Un type fiché par les autorités espagnoles comme terroriste se promène librement en France. Les taubira cazeneuve valls et autre hollande dorment bien; laissent envahir la France par d’autres muzz qui se moquent éperdument des lois françaises et pourrissent la vie des locaux. Le parti socialiste est un parti de collabos islamistes et leurs bailleurs de fonds, des complices de la situation en France. Il est temps de mettre fin à ce foutoir.
    Flamby Le Gros Naze  • Ayoub El Kahzzani ? que l’on donne cette M:;E:;R:;D:;E à manger au cochons !
  • Josette L  •             Nos gouvernants savent, mais rien, ils attendent l’explosion, à croire. Notre armée? ils sont dispersés ailleurs et ceux qui restent?
  • LECLERC  •            peut être qu’avec nos biens pensants on va poursuivre les deux américains pour avoir traumatisé le mouloud ! ils en sont bien capables
  • Jeremy Long  •    Ben alors la presse !?… Je pensais que ça allait péter en Corée du Nord ?…..Finalement les coréens du nord sont plus en sécurité à marcher librement dans la rue qu’à Paris où à Londres. lol
  • Michel jean-daniel  •  Le mal se soigne à la racine : interdiction de territoire à tout arabe fiché ou soupçonné de terrorisme. Une loi çà se modifie, les députés et sénateurs sont payés assez cher pour travailler à ces lois éventuelles.
  • r  •                             Lourd silence de nos bobo si prompt à dénoncer les actes islamophobes
  • Ouap—  •               Merci aux jeunes militaires américains qui ont neutralisé ce s///alopard…. sans eux, quel carnage dans ce train !!!
    dom  •                     oui mais la riposte a t elle été proportionnelle à l’attaque.? il faut bien regarder si ce pauvre terroriste ne tournait pas le dos au moment d’être agressé par les passagers..était il vraiment nécessaire de le frapper? pourquoi l’avoir traumatisé à ce point? Il va falloir ouvrir une enquête sur ces trois agresseurs..ce sont des vilains anglo-saxons qui ont l’impudence d’être courageux et de vouloir se défendre par eux mêmes, ce qui est une honte sur le territoire de l’ RPS!!
    Muriel Segondy  •    Un pauvre français bousculé, qui s’agite et qui crie….Heureusement que ces jeunes américains étaient là…. Bravo à leur courage ! honte à la France et au personnel de la SNCF parti se planquer en abandonnant son troupeau ! wouha, quelle honte, un peuple de couards, de pleutres, de bras cassés, de fainéants, gouvernés par de pauvres « guignols » qui nous damnent pour garantir la tranquillité de leurs biens au Maroc entre autre… Les américains comprendront, quant aux français qu’ils la ferment, on parle pour eux
    dededuhaut  •        Il y a un truc que je ne comprends pas. J’étais, il y à quelques temps à Bruxelles-Midi pour faire des photos de trains. Quand j’ai voulu aller sur le quai où se trouvait le Thalys, on m’a interdit de passer (Juste avec un appareil photo). Je me souviens qu’il y avait un portique, comme dans les aéroports. Comment ce « malade de la tête » a pu passer avec un AK 47? Je pensais qu’il y avait des contrôles des bagages, comme pour les avions. Mais, ça doit pas être le cas. (peut être que maintenant, oui!)
    olivier d  •                félicitations à ces personnes qui ont évité un carnage !
    Tonton Berru  •     Bravo messieurs !
    a  •                               merci aux héros
    mouha  •                   félicitations aux employés de thalys qui se sont enfuis comme des lapins pour s’enfermer dans une pièce .
    Dupont  •                  Si ces américains et ce britannique n’avaient pas été là, des Français auraient- ils eu les mêmes réactions ????????????
    David Hasselhoff  •  Un grand bravo aux passagers français et aux contrôleurs du train qui ont attendu que 3 américains et un britannique interviennent.
    durant  •                     laissez les soldats français devant les mosquées et les synagogues, où ça risque rien, mais est ce que vous pouvez mettre un soldat américain dans chaque train, merci!!!! cela rassurera!!!! lol (mot pour les politiques!!!!)

Francais  •                    La police de Marseille n’exclut pas l’hypothèse de l’accident charles  •                        Il a pas le temps de s’occuper de ça , il a plein de mosquées salafistes à inaugurer !!!!

COCO POPS  •              soupçonné , suspect? non il est islamiste radical et coupable. Cette présomption d’innocence est ridicule. Je tue quelqu’un avec une arme et on me traite de suspect? non je suis coupable. Il faut arrêter avec ce discours quand il n’y a aucune ambiguïté.

  • Adrien  •                         La SNCF leur avait même souhaité un « joyeux ramadan », elle n’a qu’à s’en prendre « plein la tronche »
  • Albertoche  •               il faut construire d’autre mosquées pour qu’ils puissent se réunir et mieux préparer leurs futurs actions…..d’après le grand imam de France………
  • guy  •                              l’armée protège les synagogues … et les français se font flinguer dans les trains ou dans les rues !!!!!!!!!!!! UN PEU DE SERIEUX CAZENEUVE !!!!!!!!!!
  • haye  •                           Pour résumer : encore un  » grand ami  » de la France , en quelque sorte quoi !…..lol
  • guy  •                            Assez de barbus dans les rues : TOUS EN TAULE !!!!
  • Patriote  •                   quelle info,  je suis étonné!
  • bernard  •                    je suis en rupture de stock du médicament PADAMALGAM, ou puis je m’ en procurer ?                                                                                                           wiccans  •                     Normal, ici les radicaux musulmans, repérés, fichés ne peuvent être surveillés et en plus ne sont pas expulsés!
    Letac  •                          M. Cazeneuve peut il expliquer comment un dealer marocain fiché pour terrorisme dans 3 pays peut il revenir de Syrie en France pour commettre un massacre sans être inquiété le moins du monde?
    Evelyne  •                     L’Association Française de Propagande Socialiste (AFP) continue à parler de « suspect »… Que d’égards, quand il s’agit de la clientèle de Mollasson 1er…
    maire-claire et jean-jacq …  •  Dans ce cas toute la famille doit faire l’objet d’un retour au pays d’origine.
    Suspension immédiate de toutes allocations!!!!!!
    Omega Man  •            La preuve que les djihadistes formés en France sont au top…
    michel  •                        force est de constater que l’on est bon à rien çà rentre, çà sort comme ca veut et les nuls du gouvernement font juste du Bla Bla Bla et me font vomir
    Old-Fox  •                      En 2014, ce terroriste islamiste radical était en France et la France, enfin Cazeneuve, avait été informé par son homologue espagnol. Qu’a-t-il fait Cazeneuve? Rien, car le gars est allé tranquillement en Syrie (depuis la France). Bravo messieurs les incompétents notoires qui tentent aujourd’hui de distraire les français en surfant sur le comportement héroïque des témoins. .
    Pierre  •                         encore une manipulation du FN , tout est de la faute du FN , c’est le FN qui fait venir les z’immigrés dans des conditions abominables risquant leurs vies dans des embarcations de fortune pour cueillir le coton dans les champs en France 
    Nadia  •                         « Les jihadistes sont des collaborateurs occasionnels de la diplomatie française, puisqu’ils poursuivent le même but, ils combattent Assad »
    Alain Marsaud: La France a du encourager certains jihadistes français, à se rendre en Syrie.    (youtube).
    aghir  •                            Le suspect avait été détenu une fois pour « trafic de drogues »…Un bon musulman quoi!

djanet07                                  Khazzani, soupçonné d’avoir ouvert le feu vendredi dans le Thalys Amsterdam-Paris, blessant deux personnes.          Vraiment nous sommes les meilleurs du Monde… Demandons donc aux blessés s’ils jouent la comédie..

NahaÏka                                   Thalys     Thalys !

Qu’entends-je ?
Qu’ouïe-je ?
Le suspect du Thalys
Suspect fortement identifié !

Pour ma part,
Rien que le mot : « suspect »,
Me trouble par sa définition
« Auteur susceptible, d’une agression ».

Sans doute que l’auteur de ce méfait
Est à trouver, à chercher,
Et passagers souffrent d’hallucination
Quant aux courageux qui l’ont maîtrisé… ?

Identifié ? Mais par qui… ?
Quel organisme… ?
Les espagnols l’ont signalé
Comme un radical islamiste… !

Mais que sait-on de lui ?
De ce fanatique du terrorisme,
Qu’il a voyagé en Turquie, en Syrie,
Pour du tourisme ou autre nomadisme… !

Pensez ! Amis (es) On apprend que l’on sait tout… tout !
Même « Libération », de ce zigue est bien renseigné….
Et après ce forfait hors-classe, sans ticket
De sa garde à vue, Dame Justice veille en grand manitou… !

Ce n’est qu’un suspect,
Il faut bien admettre de bonne foi
Et en toute loi, ….
Ecrit en toute lettre…. Il est suspect !…

Pensez ! Amis (es) Ce n’est qu’un autodidacte !
Toutes les fiches ‘S’, ‘SS’, ’SSS’ et autres ‘S’ !
Restent libres à courir nos gares, nos aéroports, nos rues !
Seul latitude et pouvoir de notre exécutif, ….
Attendre que ces ‘S’ passent à l’acte… !

Passent, …. Passent à l’acte… !

Christian                                  PS : Gardez le sourire !… Les Renseignements fichent…

Nostradamus13                 On rentre comme on veut en FranceDonc un ressortissant marocain fiché comme activiste islamiste par les Espagnols qui préviennent la police Française et qui rentre en France sans problème… Pourtant malgré ces éléments inquiétants, après avoir mitraillé avant d’être neutralisé, Cazeneuve hésite à le nommer terroriste, donnant des idées à l’autre taré pour se présenter comme un vulgaire braqueur… Ben voyons, les Français vont gober le mensonge !

cherfor                                 La honte !    Quelle honte d’avoir laissé un sieur terroriste signalé par les autorités espagnoles !     A quoi sert Cazeneuve ? Il va encore nous sortir la même rengaine que plus personne ne croit à part les socialistes et encore !

LYCA                                     A notre insu   Encore une fois !

Slvn                                            Présomption d’innocence valable pour les terroristes mais pas pour Sarkozy. Notre gouvernement préfère le mettre sur écoute pendant des mois au lieu s’occuper des terroristes

mnbee 

@Timéo Danaos                          Vous avez tout dit !

Antidemago92 

@ Timeo Daneos                        Très bon votre commentaire !  Merci !

watcher42                                 Consternant    Ce n’est plus la langue de bois que pratique nos gouvernants. C’est une fuite indigne devant la réalité des faits et un camouflage éhonté de la situation tragique sévissant en France. Et ce n’est pas d’aujourd’hui !

Timéo Danaos                          Dum haec geruntur     Mais que fait Hollande ? Mais que fait Valls ? Mais que fait cazeneuve ? Ah ! Vous ne savez donc pas ? Ils commentent et se rengorgent de ce que la manette de l’alarme était de fabrication française, qu’elle a tenu bon pendant l’attaque et jusqu’au moment où la police est entrée en action pour arrêter les deux Américains qui agissaient en bande sur sol français, un comble : deux soldats américains, dissimulés sous des vêtements civils s’en prennent à un présumé maghrébin armé d’une présumée kalachnikov, tirant de présumées balles de guerre sur les présumés voyageurs ; on n’est plus chez nous ! Je vous dis !…                                                                     Et Hollande de se prélasser à conter fleurette à sa Julie !

Hypathi

@closer :                                    question que je me pose aussi. Et comment peut-on s’installer comme ça que ce soit l’Espagne, la France ou la Belgique. En plus il nous prend pour des idiots: il a trouvé par hasard le sac et a décidé…..

christophe39                             Exact ficher c’est bien mais ça ne sert à rien s’il faut attendre un massacre pour les interpeller. Pour ma part je les « dé-radicaliserais » en camp fermé et sécurisé .

Billy Bob Thornton                 Quelle est cette religion qui n’offre que deux alternatives : la conversion ou la mort ? Notre tolérance survivra t-elle longtemps à l’épreuve que pose cette idéologie barbare qui n’accepte aucune autre philosophie que celle du Coran ? L’Islam est-il compatible avec nos sociétés démocratiques ? A-ton encore le droit de ne pas être musulman ?

Lolo                                                  Ne serait il pas temps de remettre un contrôle aux frontières dans tous les pays d Europe afin d éviter que ces personnes ne se promènent en toute impunité avec tout leur arsenal? Ou alors le libre échange est plus important que la sécurité des citoyens?

PIERRE-MARIE MURAZ     Je sacrifie mon troisième commentaire : la détention administrative en temps de guerre, hé bien c’est bath, mais c’est Israélien et donc infâme … allez y à votre bon coeur je ne pourrai pas vous répondre !

l’observateur                              On remarque qu’on ne voit pas ici les psittacidés habituels des forums du Monde qui répètent des dizaines de fois les mêmes arguments, en prenant jusqu’à près de 50% des commentaires. Ils seraient bien gênés d’étaler ce qu’ils pensent vraiment pour trouver les excuses habituelles à l’auteur de cet attentat heureusement manqué : l’action des Etats-Unis, de la France, de l’OTAN, des pays du Golfe et surtout d’Israël. Aucun de ces habitués n’a un commentaire à poster. Sourds, muets et aveugles.

Tintin                                             Tant pis monsieur le modérateur …pour le boycott de mes réflexions qui aurait pu être débattues ici…ou ailleurs .vous n êtes peut être pas au fait de   l’infiltration pluri-quotidienne de divers messages abracadabrantesques à propos des bienfaits d Allah sur les gentils qui reconnaissent la vérité dans les extrêmes religieux …donc continuons de dire que les gens armés qui tirent sur de simples voyageurs sont les méchants et que ceux qui les sauvent sont des gentils …bonne nuit .

1111hhhh :                                     Ce qui est triste pour Ayoub El-Khazzani c’est l’extraordinaire malchance dont il a fait preuve: tomber sur des types qui « en avaient » à fortiori sur des américains faut vraiment pas avoir de bol ! La probabilité était en toute logique de tomber uniquement sur des français qui depuis longtemps « n’en ont plus » à l’image du président qu’ils ont élu à leur image…

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :