La vérité sur les troubles de la vision

IMAGE0~1

Des Palestiniens interdits d’autobus réservés aux Israéliens

Le Monde.fr avec AFP

Un Palestinien à Bethléem, en Cisjordanie, le 14 mai 2015.

Les Palestiniens de Cisjordanie qui se rendent chaque jour en Israël pour y travailler n’ont plus le droit d’utiliser les mêmes autobus que les Israéliens pour revenir chez eux. La décision, entrée en vigueur mercredi, s’inscrit dans le cadre d’un projet pilote prévu pour durer trois mois, a précisé une responsable du ministère de la défense de l’Etat hébreu.

« Réduire les dangers »

Les milliers de Palestiniens employés en Israël doivent désormais passer par quatre postes de contrôle pour se rendre sur leur lieu de travail et revenir chez eux par ces mêmes points de passage. A leur retour en Cisjordanie, ils devront prendre des autobus palestiniens et non plus israéliens pour les ramener chez eux.

Selon la radio publique israélienne, le ministre de la défense, Moshé Yaalon, à l’origine de cette décision « tirera les leçons de cette expérience à l’issue de la période d’essai de trois mois ».

Le ministre, toujours d’après la radio, estime que ces dispositions  permettront de « mieux contrôler les Palestiniens qui entrent et qui sortent d’Israël et de réduire les dangers liés à la sécurité ». Cette mesure était réclamée par le lobby des colons de Cisjordanie occupée depuis des années.

Cisjordanie : les Palestiniens interdits de circuler dans des autobus avec les Israéliens

CISJORDANIE PALESTINIENS

INTERNATIONAL – Les Palestiniens de Cisjordanie se rendant chaque jour en Israël pour y travailler n’ont plus le droit depuis mercredi d’utiliser les mêmes autobus que les Israéliens pour revenir chez eux, a indiqué une responsable du ministère de la Défense.

Dans le cadre d’un projet pilote prévu pour durer trois mois, « les Palestiniens qui travaillent en Israël devront à partir de mercredi revenir chez eux par le même point de passage sans prendre les autobus utilisés par les résidents de Judée-Samarie », la Cisjordanie occupée, a indiqué à l’AFP cette responsable, qui a requis l’anonymat.

Les milliers de Palestiniens employés en Israël doivent désormais passer par quatre postes de contrôle pour se rendre sur leur lieu de travail et revenir chez eux par ces mêmes points de passage. A leur retour en Cisjordanie, les Palestiniens doivent prendre des autobus palestiniens et non plus israéliens pour les ramener chez eux, a-t-on ajouté de même source.

Selon la radio publique, le ministre de la Défense Moshé Yaalon à l’origine de cette décision « tirera les leçons de cette expérience à l’issue de la période d’essais de trois mois ».

La radio a précisé que le ministre estime que ces dispositions vont permettre de « mieux contrôler les Palestiniens et qui sortent d’Israël et de réduire les dangers de sécurité ». Cette mesure était réclamée par le lobby des colons de Cisjordanie occupée depuis des années.

Lire aussi :

» Des Israéliens, dont des enfants, attaqués à l’acide par un Palestinien

» La Palestine devient membre de la Cour pénale internationale

» Le pape François à Mahmoud Abbas: « Vous êtes un ange de paix »

Des Palestiniens interdits de circuler dans des autobus avec des Israéliens

Les Palestiniens de Cisjordanie se rendant chaque jour en Israël pour y travailler n’ont plus le droit depuis mercredi d’utiliser les mêmes autobus que les Israéliens pour revenir chez eux, a indiqué une responsable du ministère de la Défense.

Selon la Paix Maintenant, une ONG opposée à la colonisation, l’application officielle de cette mesure de séparation est « sans précédent » depuis le début de l’occupation de la Cisjordanie. Elle était réclamée par le lobby des colons depuis des années et va rallonger très sérieusement le temps de transport pour des dizaines de milliers de Palestiniens.

Dans le cadre d’un projet pilote prévu pour durer trois mois, « les Palestiniens qui travaillent en Israël devront à partir de mercredi revenir chez eux par le même point de passage sans prendre les autobus utilisés par les résidents de Judée-Samarie », la Cisjordanie occupée, a indiqué à l’AFP la responsable du ministère, qui a requis l’anonymat.

Les milliers de Palestiniens employés en Israël doivent désormais passer par quatre postes de contrôle pour se rendre sur leur lieu de travail, et revenir chez eux par ces mêmes postes. A leur retour en Cisjordanie, les Palestiniens doivent prendre des autobus palestiniens et non plus israéliens pour les ramener chez eux, a-t-on ajouté de même source.

Selon la radio publique, le ministre de la Défense Moshé Yaalon, à l’origine de cette décision, « tirera les leçons de cette expérience à l’issue de la période d’essais de trois mois ».

La radio a précisé que le ministre estime que ces dispositions vont permettre de « mieux contrôler les Palestiniens qui sortent d’Israël et de réduire les dangers de sécurité ».

Un député du « Foyer juif », un parti nationaliste religieux membre de la majorité du Premier ministre Benjamin Netanyahu, Mordehaï Yogev, a expliqué à la radio qu’il menait depuis trois ans une campagne avec d’autres représentants des colons pour interdire aux Palestiniens l’accès aux autobus israéliens.

« A leur retour du travail, les Palestiniens remplissaient les autobus si bien qu’il n’y avait plus de place pour les Israéliens. De plus, les femmes israéliennes notamment les soldates étaient souvent victimes d’agressions sexuelles », a affirmé Mordehaï Yogev, dont le parti milite pour la colonisation des territoires palestiniens.

Selon lui, « il ne s’agit en aucun cas d’apartheid. La situation était tout simplement devenue insupportable. Tous les hypocrites dans le monde et parmi nous peuvent dire ce qu’ils veulent, mais la situation était devenue insupportable ».

La radio de l’armée a toutefois indiqué que les responsables militaires n’étaient pas favorables à cette séparation préconisée par les colons. Selon eux, les risques d’attentats étaient minimes dans la mesure les autobus qui auraient pu être visés transportaient de nombreux Palestiniens.

Interrogée par l’AFP, Hagit Ofran, une dirigeante de la Paix Maintenant a affirmé que « l’application de cette mesure est sans précédent ». « Il y a eu des tentatives dans le passé pour imposer ce genre de séparation, mais qui n’ont pas été suivies d’effet », a-t-elle ajouté.

« Cette décision et la poursuite de la colonisation prouvent que les colons nous mènent droit à un régime d’apartheid et à une faillite morale », a ajouté Hagit Ofran.

Selon un récent rapport de la Banque d’Israël, 92.000 Palestiniens sont employés en Israël de façon légale ou illégale.

#Israël Une mesure qui rappelle l’Apartheid : les Palestiniens n’ont plus le droit d’utiliser les mêmes autobus que les Israéliens

(Abed Rahim Khatib \ apaim/SIPA)

Les Palestiniens de Cisjordanie se rendant chaque jour en Israël pour y travailler n’ont plus le droit depuis mercredi 20 mai d’utiliser les mêmes autobus que les Israéliens pour revenir chez eux, indique une responsable du ministère de la Défense à l’AFP.

Dans le cadre d’un projet pilote prévu pour durer trois mois, « les Palestiniens qui travaillent en Israël devront à partir de mercredi revenir chez eux par le même point de passage sans prendre les autobus utilisés par les résidents de Judée-Samarie », la Cisjordanie occupée, explique à l’AFP cette responsable, qui a requis l’anonymat.

Les milliers de Palestiniens employés en Israël doivent désormais passer par quatre postes de contrôle pour se rendre sur leur lieu de travail et revenir chez eux par ces mêmes points de passage. A leur retour en Cisjordanie, les Palestiniens doivent prendre des autobus palestiniens et non plus israéliens pour les ramener chez eux, ajoute cette même source.

Selon la radio publique, le ministre de la Défense Moshé Yaalon à l’origine de cette décision « tirera les leçons de cette expérience à l’issue de la période d’essais de trois mois ».

La radio a précisé que le ministre estime que ces dispositions vont permettre de « mieux contrôler les Palestiniens qui entrent et qui sortent d’Israël et de réduire les dangers de sécurité ».

Cette mesure était réclamée par le lobby des colons de Cisjordanie occupée depuis des années.

Des Palestiniens interdits de circuler dans des autobus avec des Israéliens

Les Palestiniens de Cisjordanie se rendant chaque jour en Israël pour y travailler n’ont plus le droit depuis mercredi d’utiliser les mêmes autobus que les Israéliens pour revenir chez eux, a indiqué une responsable du ministère de la Défense.

Selon la Paix Maintenant, une ONG opposée à la colonisation, l’application officielle de cette mesure de séparation est « sans précédent » depuis le début de l’occupation de la Cisjordanie. Elle était réclamée par le lobby des colons depuis des années et va rallonger très sérieusement le temps de transport pour des dizaines de milliers de Palestiniens.

Dans le cadre d’un projet pilote prévu pour durer trois mois, « les Palestiniens qui travaillent en Israël devront à partir de mercredi revenir chez eux par le même point de passage sans prendre les autobus utilisés par les résidents de Judée-Samarie », la Cisjordanie occupée, a indiqué à l’AFP la responsable du ministère, qui a requis l’anonymat.

Les milliers de Palestiniens employés en Israël doivent désormais passer par quatre postes de contrôle pour se rendre sur leur lieu de travail, et revenir chez eux par ces mêmes postes. A leur retour en Cisjordanie, les Palestiniens doivent prendre des autobus palestiniens et non plus israéliens pour les ramener chez eux, a-t-on ajouté de même source.

Selon la radio publique, le ministre de la Défense Moshé Yaalon, à l’origine de cette décision, « tirera les leçons de cette expérience à l’issue de la période d’essais de trois mois ».

La radio a précisé que le ministre estime que ces dispositions vont permettre de « mieux contrôler les Palestiniens qui sortent d’Israël et de réduire les dangers de sécurité ».

Un député du « Foyer juif », un parti nationaliste religieux membre de la majorité du Premier ministre Benjamin Netanyahu, Mordehaï Yogev, a expliqué à la radio qu’il menait depuis trois ans une campagne avec d’autres représentants des colons pour interdire aux Palestiniens l’accès aux autobus israéliens.

« A leur retour du travail, les Palestiniens remplissaient les autobus si bien qu’il n’y avait plus de place pour les Israéliens. De plus, les femmes israéliennes notamment les soldates étaient souvent victimes d’agressions sexuelles », a affirmé Mordehaï Yogev, dont le parti milite pour la colonisation des territoires palestiniens.

Selon lui, « il ne s’agit en aucun cas d’apartheid. La situation était tout simplement devenue insupportable. Tous les hypocrites dans le monde et parmi nous peuvent dire ce qu’ils veulent, mais la situation était devenue insupportable ».

La radio de l’armée a toutefois indiqué que les responsables militaires n’étaient pas favorables à cette séparation préconisée par les colons. Selon eux, les risques d’attentats étaient minimes dans la mesure les autobus qui auraient pu être visés transportaient de nombreux Palestiniens.

Interrogée par l’AFP, Hagit Ofran, une dirigeante de la Paix Maintenant a affirmé que « l’application de cette mesure est sans précédent ». « Il y a eu des tentatives dans le passé pour imposer ce genre de séparation, mais qui n’ont pas été suivies d’effet », a-t-elle ajouté.

« Cette décision et la poursuite de la colonisation prouvent que les colons nous mènent droit à un régime d’apartheid et à une faillite morale », a ajouté Hagit Ofran.

Selon un récent rapport de la Banque d’Israël, 92.000 Palestiniens sont employés en Israël de façon légale ou illégale.

Palestiniens et Israéliens dans des autobus séparés en Cisjordanie

Les Palestiniens de Cisjordanie se rendant chaque jour en Israël n’ont plus le droit depuis mercredi d’utiliser les mêmes autobus que les Israéliens pour revenir chez eux. Cette mesure était réclamée par le lobby des colons de Cisjordanie occupée depuis des années.

Dans le cadre d’un projet pilote prévu pour durer trois mois, « les Palestiniens qui travaillent en Israël devront à partir de mercredi revenir chez eux par le même point de passage sans prendre les autobus utilisés par les résidents de Judée-Samarie », la Cisjordanie occupée, a indiqué une responsable du ministère de la Défense.

Les milliers de Palestiniens employés en Israël doivent désormais passer par quatre postes de contrôle pour se rendre sur leur lieu de travail et revenir chez eux par ces mêmes points de passage. A leur retour en Cisjordanie, les Palestiniens doivent prendre des autobus palestiniens et non plus israéliens pour les ramener chez eux, a-t-on ajouté de même source.

Selon la radio publique, le ministre de la Défense Moshé Yaalon à l’origine de cette décision « tirera les leçons de cette expérience à l’issue de la période d’essai de trois mois ».

La radio a précisé que le ministre estime que ces dispositions vont permettre de « mieux contrôler les Palestiniens et qui sortent d’Israël et de réduire les dangers de sécurité »

Cisjordanie. Les Palestiniens interdits de circuler dans des bus avec des Israéliens  AFP / Les Palestiniens de Cisjordanie se rendant chaque jour en Israël pour y travailler n’ont plus le droit depuis ce mercredi d’utiliser les mêmes autobus que les Israéliens pour revenir chez eux. « Aux termes d’un projet pilote de trois mois, les Palestiniens qui travaillent en Israël devront revenir chez eux par le même point de passage sans prendre les autobus utilisés par les résidents de Judée-Samarie », la Cisjordanie occupée, a indiqué une responsable du ministère de la Défense ayant requis l’anonymat.

© Le Télégramme – Plus d’information sur https://www.letelegramme.fr/monde/cisjordanie-les-palestiniens-interdits-de-circuler-dans-des-bus-avec-des-israeliens-20-05-2015-10635689.php

Israël interdit aux Palestiniens de voyager dans les mêmes bus que les Israéliens

 LEXPRESS.fr avec AFP
bus-palestine_5341425 Le retour à la maison après une journée de travail de certains Palestiniens se complique.           AFP/Jaafar Ashtiyeh

Le ministère de la Défense israélien a annoncé que les Palestiniens ne pourraient plus voyager dans tous les autobus pour revenir chez eux, en Cisjordanie.

Les Palestiniens de Cisjordanie se rendant chaque jour en Israël pour y travailler n’ont plus le droit depuis mercredi d’utiliser les mêmes autobus que les Israéliens pour revenir chez eux. Décision du ministère de la Défense.

Dans le cadre d’un projet pilote prévu pour durer trois mois, « les Palestiniens qui travaillent en Israël devront à partir de mercredi revenir chez eux par le même point de passage sans prendre les autobus utilisés par les résidents de Judée-Samarie », la Cisjordanie occupée, indique à l’AFP une responsable du ministère.

Les milliers de Palestiniens employés en Israël doivent désormais passer par quatre postes de contrôle pour se rendre sur leur lieu de travail et revenir chez eux par ces mêmes points de passage. A leur retour en Cisjordanie, les Palestiniens doivent prendre des autobus palestiniens et non plus israéliens pour les ramener chez eux, a-t-on ajouté de même source.

Selon la radio publique, le ministre de la Défense Moshé Yaalon à l’origine de cette décision « tirera les leçons de cette expérience à l’issue de la période d’essais de trois mois ».

Une décision raciste et honteuse

La radio a précisé que le ministre estime que ces dispositions vont permettre de « mieux contrôler les Palestiniens et qui sortent d’Israël et de réduire les dangers de sécurité ».

Cette mesure était réclamée par le lobby des colons de Cisjordanie occupée depuis des années.

Des ONG ont annoncé vouloir contester la mesure devant la justice israélienne, rapporte Haaretz: « C’est une décision honteuse et raciste », affirment-elles.

En Cisjordanie, les Palestiniens interdits de circuler dans des autobus avec des Israéliens

Palestiniens et Israéliens séparés. Les Palestiniens de Cisjordanie se rendant chaque jour en Israël pour y travailler n’ont plus le droit depuis mercredi 20 mai d’utiliser les mêmes autobus que les Israéliens pour revenir chez eux, a indiqué une responsable du ministère de la Défense.

Dans le cadre d’un projet pilote prévu pour durer trois mois, « les Palestiniens qui travaillent en Israël devront, à partir de mercredi, revenir chez eux par le même point de passage sans prendre les autobus utilisés par les résidents de Judée-Samarie », la Cisjordanie occupée, a indiqué cette responsable, qui a requis l’anonymat.

Une mesure réclamée par les colons

Parmi les milliers de Palestiniens employés en Israël, qui passent par l’un des quatre postes de contrôle chaque jour pour se rendre sur leur lieu de travail, certains avaient l’habitude de revenir chez eux à bord de bus desservant des colonies israéliennes qui passaient à proximité de leur domicile. Ce n’est plus possible : ils doivent désormais revenir par les mêmes points de passage. Une fois revenus en Cisjordanie, les Palestiniens doivent prendre des autobus palestiniens et non plus israéliens.

Selon la radio publique, le ministre de la Défense, Moshé Yaalon, à l’origine de cette décision, « tirera les leçons de cette expérience à l’issue de la période d’essai de trois mois ». La radio a précisé que le ministre estime que ces dispositions vont permettre de « mieux contrôler les Palestiniens qui sortent d’Israël et de réduire les dangers de sécurité ». Cette mesure était réclamée par le lobby des colons de Cisjordanie occupée depuis plusieurs années.

Cette règle pourrait allonger le parcours de certains Palestiniens de deux heures. Des organisations de défense des droits de l’homme promettent de l’attaquer devant la justice. « C’est une mesure honteuse et raciste qui abaisse Israël. Nous nous battrons avec toutes les armes légales possibles », promet l’avocat de l’ONG israélienne Yesh Din, cité par le journal Haaretz (en anglais).

Des Palestiniens interdits de circuler dans des autobus avec des Israéliens

Il s’agit d’une expérimentation de trois mois, mise en place à la demande du lobby des colons de Cisjordanie.

Les Palestiniens de Cisjordanie se rendant chaque jour en Israël pour y travailler n’ont plus le droit depuis ce mercredi d’utiliser les mêmes autobus que les Israéliens pour revenir chez eux, a indiqué une responsable du ministère de la Défense.

Dans le cadre d’un projet pilote prévu pour durer trois mois, «les Palestiniens qui travaillent en Israël devront à partir de mercredi revenir chez eux par le même point de passage sans prendre les autobus utilisés par les résidents de Judée-Samarie», la Cisjordanie occupée, a indiqué cette responsable.

Les milliers de Palestiniens employés en Israël doivent désormais passer par quatre postes de contrôle pour se rendre sur leur lieu de travail et revenir chez eux par ces mêmes points de passage. A leur retour en Cisjordanie, les Palestiniens doivent prendre des autobus palestiniens et non plus israéliens pour les ramener chez eux..

Selon la radio publique, le ministre de la Défense, Moshé Yaalon, à l’origine de cette décision «tirera les leçons de cette expérience à l’issue de la période d’essais de trois mois». La radio a précisé que le ministre estime que ces dispositions vont permettre de «mieux contrôler les Palestiniens qui sortent d’Israël et de réduire les dangers de sécurité».

Cette mesure était réclamée par le lobby des colons de Cisjordanie, région occupée depuis des années.

====================

Faut pas se tromper de  manette, c’est tout !

 pas de pont ?  pas de problème ! –

Système D ou créativité ? Il faut quand même s’accrocher ..

http://www.youtube.com/embed/pMCrj02SUlA?rel=0

===

Assez surprenant …! !
Ils sont bien préparés ces Suisses ,c’est le moins que l’on puissent dire ….
 Incroyable mais vrai !! Heureusement les vaches se taisent,à moins qu’elles assurent le brouillage…
> > > > > >   Prenez le temps de regarder cette vidéo; cela  se passe en Suisse et c’est très surprenant !
> > > > > >
> > > > > > Cliquer sur le lien:
> > > > > > http://www.youtube.com/watch_popup?v=vEOLonBfaD8 

Commentaires

stephane  •                                     qu’ils partent travailler en Jordanie ou Syrie comme les français les israéliens se méfient des palos muzz et ils ont raison ça évite les attentats                                                                                                                               mams6509  •                              la prochaine étape les trains ?                                    stephane  •                                  est ce qu’il sont obliger de les accueillir en Israël ils pourront partir travailler en Jordanie; ils ont raison , pas de confiance aux muzz

  • Franck  •                                      Pendant le boycott de l’Afrique du sud, Israel continuait a aider le regime de l’apartheid en fournissant des armes, par exemple, en assurant la maintenance des mirages F-1 etc.. etc..
  • Jaffar Le Sournois  •             Depuis des lustres, les uns affirment que la légitimité des juifs en Israël résiderait dans le fait qu’ils sont les représentants du peuple élu qui a beaucoup souffert, qu’ils ont enfin retrouvé leur foyer en retournant à la terre promise, qu’ils avaient fondé un royaume hébreu antique en Palestine il y a 2500 ans, etc., et les autres affirment que ce sont des mensonges. Mais ce ne sont là que des balivernes; en fait, du point de vue des principes de réalité, les juifs ont conquis la Palestine parce qu’ils ont été plus forts, plus rusés, plus fourbes, plus violents, plus retors, plus efficaces, mieux structurés, etc. que les arabes; et c’est de là qu’ils tirent leur légitimité à vivre en Palestine.
    HamHam  •                               Les palestiens ont leurs propres bus, je vois pas pourquoi on parle d’apharteid.
    Il y a twix gauche et twix droit 🙂
    Des plaintes venant de personnes dont le livre saint autorise la dhimma, c’est assez grotesque
  • groove  •                                    Ils sont pathétiques les commentaires de ceux qui s’en étonnent .
    « Tous les Palestiniens doivent être tués ; les hommes, les femmes, les enfants, et même leur bétail ». Ceci est un commandement religieux [Fatoua] émis le 5 février 2009 par le rabbin Yisrael Rosen, directeur de l’Institut Tsomet, un institut religieux – pour les étudiants et les soldats – et établi de longue date dans les colonies israéliennes de Cisjordanie. Dans un article publié deux semaines auparavant par de nombreux journaux religieux israéliens, et repris par le journal de gauche Haaretz, Rosen affirme qu’il y a des éléments dans la Torah [la bible juive] justifiant ce commandement religieux. Rosen, qui a autorité « religieuse » juive pour émettre des interprétations et commandements religieux…
  • charliehebdo                            Israël; J’hésite entre l’apartheid d’Afrique du Sud et l’Allemagne..Nazie..                                                                                                                                      BLUTZ  •                                          retour de l’apartheid ?
    Etavecceci  •                             alors que justement, c’est le contraire qui doit être fait…Pour à terme apprendre à vivre ensemble. mais c’est foutu, c’est( trop tard.
    Chantal  •                                  c’est de nouveau l’apartheid !
    yvan  •                                         israel la championne de l’apartheid et du nazisme.
    Sophia  •                                     Apartheid !
    Cancy  •                                      ça me rappelle quelque chose ! à quand un croissant cousu sur les vêtements ?
    stephane  •                                ILS ONT ENTIÈREMENT RAISON CA ÉVITE LES ATTENTATS IL Y A BEAUCOUP DE PAYS ARABES A COTE POURQUOI NE PAS TRAVAILLER LA BAS
    stephane  •                                  est ce qu’ils sont obligés de les accueillir en Israël ils pourront partir travailler en Jordanie ils ont raison pas de confiance aux muzz Les palestiens ont leurs propres bus, je vois pas pourquoi on parle d’apharteid.
    Il y a twix gauche et twix droit 🙂
    Des plaintes venant de personnes dont le livre saint autorise la dhimma, c’est assez grotesque
    Franco Palestinienne Et F …  •un peuple opprimé finit toujours par l’emporter face à son agresseur

    Autist Reading                                Cela m’évoque quelque chose de l’histoire récente mais pas moyen de savoir quoi …? De toute façon cette mesure est forcément adaptée puisque Israël est une démocratie et que depuis 1945 il n’est que les affreux antisémites pour les critiquer… Qu’ils bombardent des écoles, des hôpitaux, des bâtiments de l’ONU, qu’il dispersent des civils au phosphore blanc, qu’ils atomisent des gosses jouant sur une plage, qu’ils « sniperisent » un gamin de 8 ans dans les bras de son père…. Shalom

    Zut                                                      A priori cette discrimination entre bus arabe et bus israéliens étaient déjà en place, les bus arabes étant systématiquement contrôlés. Dans ce cas, ca serait logique que les réduction du ticket de bus ne soient plus appliqué dans les territoire « contestés ». Je me demande si Egged et le gouvernement Israélien va aussi imposer au femmes de s’assoir à l’arrière des bus passant par les quartiers ultra-orthodoxes….

    Jacques                                           Avec l’extreme-droite au pouvoir, à quoi d’autre peut on s’attendre! Un petit gout de l’Afrique du Sud à l’époque de la ségrégation raciale…

    Lincoln                                              C’est y pas ça qu’on appelle l’Apartheid ? Il me semble que l’arrêt de la Cour Suprême des Etats Unis d’Amérique établissant la « ségrégation raciale » à la fin du 19èmè siècle venait d’une demande des Blancs américains d’interdire l’accès à « leurs » wagons de chemin de fer aux noirs. Nous y sommes en plein. Nos socialistes ont vraiment des amis charmants, entre le Roi d’Arabie et les sionistes de Tel Aviv !

    Label Bleu                                       Et si on ajoutait un brassard avec un croissant vert, les Israéliens finiraient-ils par s’offusquer des mesures de leur gouvernement prises pour satisfaire les plus extrémistes d’entre eux ?

    lettre                                                    NAVRANT ! cela semble logique : si on ne les voit plus, ils ne nous embêteront plus ,Raisonnement de gamin ! Le mur , puis l’exclusion et après ??? les chances de paix auront-elles augmenté ? BN a osé s’inviter à la marche à PARIS le 11/01 ( car il n’a pas été invité) A long terme , que peut espérer quelqu’un qui s’enferme ? Quel avenir pour son pays ? La guerre… jusqu’à ??? Pas de projet, pas d’espoir pour personne et sans espoir ….. le pire ?

    Sylvain GIRAUD                           Très mauvause mesure, même si elle ne concerne pas les Arabes israéliens. Si ces Palestiniens de Cisjordanie représentent une menace potentielle pourquoi les employer ? Plus que jamais BIbi, avec sa majorité étroite est à la merci du lobby des colons, lequel, en l’absence de tout espoir de paix possible, fait la pluie et le beau temps !

    Toulousain                                         Mais quelle honte…. On va surement me traiter d’antisémite quand je vais dire que cet apartheid me fait vomir… Allo, citoyens israéliens, réveillez vous. Et dire que Bibi N s’offusque des résultats du fn en France. Y’a vraiment de quoi rire quand on voit cette bande d’afrikaners aux manettes du pays.

    Remi Kilith                                      Et dire que certains commentateurs, pourtant censés civilisés, vont justifier cette mesure d’apartheid… Je gage que « sécurité », le mot passe partout pour tolérer l’intolérable, va être copieusement employé. D’autres encore vont tordre les faits et les mots avec leur mauvaise foi de charbonnier et oser tenter de nous faire croire que l’État d’Israël est le pays le plus ouvert et pacifique du monde. Nous allons encore bien rire.

    Pascal                                                  Malheureusement, rien de nouveau

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s