Mais, surtout, pas d’amalgame

sans-titre2

Bernard Cazeneuve, avec un air sérieux, annonce qu’un attentat a été                « déjoué » dimanche, dans le 13ème arrondissement de Paris.

Là, il faut remettre les choses à leur place : un attentat qui n’a pas lieu parce que le terroriste se tire une balle dans la jambe, ça s’appelle le cul bordé de nouilles pour les autorités,et non un « attentat déjoué ». Difficile d’applaudir et de se sentir rassurés dans ces conditions.

Par ailleurs, « le terroriste visait une ou deux églises », nous dit-on. Là encore, soyons clair : ce n’est pas une « église » que ce terroriste visait, il prévoyait de TUER des fidèles avec des armes lourdes. Son but était de tuer des catholiques. Il serait peut-être temps de prendre au sérieux la haine antichrétienne, au lieu de dépenser des millions contre le « racisme ».

Mais la réalité est têtue et c’est à nouveau le flop pour les adorateurs du vivre ensemble !… Car il va être difficile de verser, une fois encore, dans l’angélisme :
– Sid Ahmed Ghlam, un « Français comme vous et moi » ?  Raté !… Il était arrivé d’Algérie dans le cadre du regroupement familial.

– Sid Ahmed Ghlam radicalisé parce que « rejeté par la société et sans accès à la culture » ? Encore raté !… Il était étudiant grâce à une bourse française et vivait dans une chambre du flambant neuf foyer du CROUS du XIIIème arrondissement, pour 200 euros seulement. Et sa femme habite à Saint-Dizier, dans la Haute-Marne, avec deux enfants, burqa et aides de la CAF.

Au final, une fillette de cinq ans a perdu sa maman et un drame a été évité… par hasard ! simplement parce que cet Algérien, identifié comme dangereux, avait reçu une bourse au lieu d’un avis d’expulsion. Ils sont 3000 en France à être fichés comme ce Sid Ahmed Ghlam ! 3000 de trop !!

 ****************

Et on empêche dans nos villages que les cloches de nos églises sonnent  ……….        Demain c’est l’ascention et je souhaite  qu’elles sonnent partout à cette occasion ,rien que pour leur montrer que nous avons nous aussi       NOTRE RELIGION

La grande mosquée de Tulle, ancienne commune de Hollande, sera financée par l’argent public !…  on marche sur la tête

 De Mike Borowski, Rédacteur en Chef de La Gauche M’a Tuer

> > > > > C’est drôle mais le hasard fait tellement bien les choses. J’écrivais il y a de cela une petite heure sur le démantèlement de la Vierge Marie de la commune de Publier sous prétexte que cela contrevenait la loi sur la laïcité, et là j’apprends que la future mosquée de Tulle est financée par l’argent du contribuable corrézien. Pourquoi pour les uns le culte religieux est interdit et autorisé pour les autres ?
> > > > > > Ainsi la future mosquée de Tulle fera 1200m2 et sera composée d’une salle de prière pour les hommes de 226 m2, une salle de prière pour les femmes de 56 m2, 4 salles de cours, une salle de conférence, un appartement pour l’imam ainsi que l’installation d’une école coranique.
> > > > > > De plus un minaret sera édifié est serait d’une hauteur de 14m, le tout surplombant une colline. Pourtant la loi architecturale est très claire là aussi, un bâtiment religieux, qui ne soit pas une cathédrale, doit être construit entre deux immeubles et avec le style européen. Les juifs, de tout temps, ont accepté ces règles, toutes les synagogues parisiennes étant construites dans ce sens… que visiblement les maghrébins ne veulent pas respecter.
> > > > > > Nous avons donc, d’un côté, un Etat et une Administration publique, avec la haine de la France et de ses 1500 ans de chrétienté, qui interdisent tout symbole catholique et subventionnent toute construction de culte musulman, et de l’autre, une civilisation orientale déchaînée imposant sa tradition obscurantiste à la France et rejetant tout type d’assimilation à notre Pays.
> > > > > > Et au milieu, des Français, déboussolés, à qui on oblige d’abandonner tout repère, qu’il soit culturel ou culturel, comme si l’Histoire française depuis Clovis et sa conversion au catholicisme devait être oubliée. Mais de cela on s’en fiche, l’important est que des salafistes éclairés aient leur endroit pour mieux affiner la guerre intérieure qu’ils nous mènent. Avec bien entendu la complicité du pouvoir.
> > > > > Source à découvrir en cliquant sur le lien ci-dessous :
http://24heuresactu.com/2015/02/03/hollandie-mosquee-geante-en-construction-a-tulle/

****************

ATT7114

La Sécu va fouiller les comptes bancaires pour lutter contre la fraude

Les premiers contrôles font état de décalages entre les revenus déclarés et les mouvements constatés sur les comptes bancaires des bénéficiaires.
Les premiers contrôles font état de décalages entre les revenus déclarés et les mouvements constatés sur les comptes bancaires des bénéficiaires. Crédits photo : PHILIPPE HUGUEN/AFP

INFOGRAPHIE – Un vaste plan national de contrôle des ressources des bénéficiaires de la couverture maladie universelle complémentaire sera lancé d’ici cet été, croit savoir Le Parisien. Plus de 5 millions de personnes sont concernées.

La Sécu ne fait plus confiance à ses assurés. Pour vérifier les éléments qui lui sont fournis et dans le but de lutter contre la fraude, cette dernière a décidé d’aller vérifier les informations directement à la source: c’est-à-dire dans les comptes en banque. Les bénéficiaires de la couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C) sont les premiers ciblés selon Le Parisien ce mercredi. D’ici à cet été, les caisses primaires d’assurance maladie vont éplucher les comptes courants et d’épargne des 5,2 millions de Français qui bénéficient de cette complémentaire santé gratuite et de la prise en charge des soins. Une première. Jusqu’ici, seuls le fisc, les douanes, Tracfin ou encore Pôle emploi étaient habilités à réclamer aux banques des relevés de comptes, rappelle le quotidien.

Cette décision fait suite aux résultats d’une première série de contrôles expérimentaux, menés entre 2013 et 2014 par quatre caisses sur les comptes bancaires de 1000 bénéficiaires de la CMU-C choisis au hasard. Ces contrôles ont révélé «un nombre significatif d’anomalies», à un taux supérieur à 10%. Ces dernières concernaient des décalages entre les revenus déclarés et les mouvements constatés sur les comptes bancaires des bénéficiaires. L’accès à la CMU-C est en effet conditionné à un certain niveau de ressources. Pour une personne seule, par exemple, le plafond annuel est fixé à 8645 euros. L’ouverture des droits se fait simplement sur la base des ressources déclarées ou d’une attestation sur l’honneur.

Selon la Sécu, les décalages constatés sont dans la plupart des cas le fruit d’erreurs qui ne remettent pas en cause le bénéfice de la CMU-C. Dans d’autres cas, il s’agit de revenus oubliés qui font perdre ce bénéfice mais permettent encore aux assurés d’avoir accès à l’aide à la complémentaire santé (ACS), dispositif destiné aux assurés sociaux qui sont au-dessus du plafond de la CMU mais qui gagnent moins de 11.670 euros par an. «Enfin, il y a, c’est vrai, des revenus constatés qui sont en total décalage avec ce qui a été déclaré», confie Nicolas Revel, directeur général de la Caisse maladie au Parisien. Quoi qu’il en soit, ces conclusions suffisent «pour justifier une vérification de plus grande ampleur», assure ce dernier.

Forte hausse du nombre de fraude à la Sécu

Toute anomalie constatée donnera lieu à une convocation des assurés concernés par leur caisse primaire. S’il s’agit d’une erreur ou d’un oubli, les dossiers seront remis à jour. Les fraudeurs avérés, en revanche, risquent gros. Les sanctions financières pourront aller jusqu’à 12.000 euros, les plus graves étant signalées au parquet, croit savoir Le Parisien.

Avec cette opération inédite, la Sécu prouve qu’elle fait de la lutte antifraude sa priorité. Et la tâche est immense. Toujours selon Le Parisien, les fraudes détectées et stoppées ont encore bondi de 17% en 2014 et lui ont coûté 196,2 millions d’euros. Celles émanant des assurés ne sont pas les plus graves (38,8 millions d’euros). Les pires fraudeurs restent les professionnels de santé (73,1 millions), les établissements de santé (52,6 millions) et les transporteurs (21,9 millions). Une liste à laquelle s’ajoutent les fournisseurs (6,9 millions) et les bandes organisées (2,9 millions).


La CMU-C et les ACS en quelques chiffres

La CMU complémentaire concernait l’an dernier 5,2 millions de personnes, un chiffre en hausse de 6,5% sur un an en raison de la revalorisation du plafond de revenu maximal pour être éligible et de la mauvaise conjoncture. Ce dispositif ne doit pas être confondu avec la CMU de base, qui offre simplement l’accès à la sécurité sociale à toute personne ne pouvant relever à aucun autre titre d’une couverture maladie obligatoire et qui concerne 2,4 millions de personnes. En 2014, les dépenses de remboursement des soins au titre de la CMU-C ont augmenté de 6% à 1,7 milliard d’euros.

L’ACS, coup de pouce versé aux plus démunis par la Sécu pour financier une complémentaire santé, concernait l’an dernier 1,2 million de personnes, un chiffre en hausse de 3,9%, pour un coût de 275 millions d’euros.

Selon l’Assurance Maladie, le nombre de bénéficiaires de ces deux dispositifs devrait en réalité être plus élevé car de nombreuses personnes éligibles n’en font pas la demande. Ainsi, 28 à 40% des bénéficiaires potentiels de la CMU-C ne font pas valoir leurs droits. De même, entre 59 et 72% des personnes pouvant bénéficier de l’ACS ne la revendique pas.

 *****************De mieux en mieux …..mais ou va t-on ????         sans-titre

 ON RESTE CALME ET ZEN.

> >
> > HONTE AUX 30 000 JOURNALISTES FRANÇAIS QUI CACHENT CETTE INFORMATION CAPITALE :
> >
> > « La France va verser des Allocations familiales à tous les enfants d’immigrés, même nés à l’étranger ». Et pendant ce temps on bloque les retraites supérieures à 1200 euros par mois !
> >
> > Depuis 1 mois la cour de cassation a pris une décision qui va nous coûter des milliards mais en plus va favoriser l’immigration.

> > LES FAITS : Le magazine Valeurs Actuelles révèle en effet qu’une décision de la Cour de Cassation :
> > Réunie le 5 avril dernier en assemblée plénière étend à tous les enfants d’immigrés , même ceux nés à l’étranger et qui feraient le choix de rejoindre leurs parents en France, le bénéfice de sa politique familiale.
> > Ainsi, un parent algérien installé en France pourra désormais toucher les allocations familiales au titre de ses enfants, toutefois nés en Algérie, qui feraient le choix de le rejoindre.
> > La décision s’applique par ailleurs également aux enfants qui ne seraient pas entrés dans l’Hexagone via la procédure de regroupement familial.
> > Cette décision s’applique donc également aux enfants de père polygames , les autres ayant la possibilité de bénéficier de la procédure de regroupement familial. 
> > Un homme polygame pourra donc désormais sans contourner la loi financer le séjour de tous ses enfants en France. 

> > (après on nous dit que la sécurité sociale est en déficit de 11 milliards d’euros !!!)

***********************

« chasse aux sorcières »  PAR  RMC

Ils n’ont pas voulu que cela se sache ?
> > Et bien le maximum de personnes le saura !

www.youtube.com/embed/cBYexWvCQJE?

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s