Les grosses têtes‏

Hollande à CubaHollande à Cuba

Il faut installer une pointeuse !!!
> >
> >
> > Ton Député !
> > Amène la flèche sur le département de ton choix, puis sur la
> > circonscription et enfin sur le canton.
> > Le nom du député s’affiche alors.
> > Clique sur son nom (il est enregistré par ordre alphabétique), tu verras sa photo et ensuite tu pourras voir son activité à l’Assemblée Nationale.
> > C’ est très intéressant et édifiant !
> >
> > Ce n’est pas triste pour certains !
> > Dommage que ce site ne soit pas plus connu.
> >
> > http://www.nosdeputes.fr/circonscription

Tarnac : Julien Coupat considère les réquisitions du parquet « hilarantes »

Le Monde.fr

Il ne s’est pas exprimé dans les médias depuis six ans. Julien Coupat, fondateur présumé du groupe de Tarnac, a estimé sur France Inter, mardi 12 mai, que le parquet a « l’impudence de maintenir les accusations de terrorisme contre lui ». L’homme proche de l’ultragauche est soupçonné d’être lié à des sabotages de lignes TGV en 2008. Le parquet de Paris avait décidé, le 7 mai, de demander le renvoi des trois principaux mis en examen dans cette affaire – Julien Coupat, sa compagne Yildune Lévy et son ex-petite amie Gabrielle Hallez – devant le tribunal correctionnel pour des sabotages « en relation avec une entreprise terroriste ».

Lire aussi : Tarnac : le parquet requiert le renvoi de Julien Coupat en correctionnelle pour terrorisme

Dans un entretien accordé à L’Obs, à paraître mercredi 13 mai, Julien Coupat estime « hilarantes » les charges qui pèsent contre lui et les autres membres du groupe de Tarnac. « On se base sur un livre en vente à la Fnac [pour étayer l’accusation de “terrorisme”], ce qui est absolument risible », estime-t-il sur France Inter. Le ministère public considère en effet Julien Coupat comme la « plume principale » d’un « pamphlet » intitulé L’Insurrection qui vient (La Fabrique, 2007) qui préconise un « blocage organisé des axes de communication ».

« Je me débrouille »

Julien Coupat juge « scélérate » la loi sur le renseignement adoptée le 5 mai à l’Assemblée, qui vise notamment à renforcer la surveillance d’Internet pour lutter contre le terrorisme. « On envisage de donner plus de pouvoir aux services de renseignement, parce que les gens ne savent pas à qui ils ont à faire », critique-t-il. Les réseaux sociaux « sont à présent en voie de flicage avancée », dénonce-t-il par ailleurs dans L’Obs.

Faut-il une révolution aujourd’hui en France ? « Ce serait la moindre des choses », répond Julien Coupat, pour qui le combat continue « plus que jamais ». Sur sa vie actuelle, le leader présumé du groupe de Tarnac entretient le flou. « Je me débrouille », élude-t-il. Et de conclure : « L’un des mérites de Tarnac, c’est d’avoir persisté dans la direction qu’on s’était fixée, sans dévier. »

EXCLUSIF. Julien Coupat : « Le cynisme de nos gouvernants est inoxydable »

Alors que son affaire redémarre, le principal inculpé dans l’affaire de Tarnac, Julien Coupat, répond aux questions de « L’Obs » sur son avenir judiciaire, la loi sur le renseignement et la France de l’après-Charlie.

Fresque représentant Julien Coupat à la Demeure du chaos. (Demeure du Chaos)Fresque représentant Julien Coupat à la Demeure du chaos. (Demeure du Chaos)

Il ne s’était pas exprimé dans la presse depuis 2009. Après avoir été incarcéré six mois pour des accusations de « terrorisme », Julien Coupat était devenu à gauche un des plus puissants symboles d’une dérive autoritaire du pouvoir sarkozyste, accusé de monter en épingle une affaire de sabotage de caténaires SNCF pour créer un « ennemi intérieur ». Leader intellectuel du groupe de gauche radicale dit « de Tarnac », il n’avait eu de cesse depuis de dénoncer une manipulation policière, menant une rude bataille judiciaire aux côtés des autres inculpés.

On le sait désormais, le quinquennat socialiste n’aura pas inversé la tendance. Deux jours après le vote par l’Assemblée de la loi sur le renseignement, Julien Coupat, 40 ans, s’est donc vu signifier, le 7 mai dernier, une demande de renvoi en correctionnelle pour « association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste », aux côtés de deux autres jeunes femmes, parmi lesquelles sa compagne Yildune Lévy. Un certain François Hollande, alors président du Conseil général de Corrèze, territoire sur lequel se trouve Tarnac, avait pourtant pris la plume au printemps 2009 pour ironiser sur la qualification des faits en « terrorisme » et dénoncer une « affaire politique ». Aujourd’hui Julien Coupat reprend la parole.

L’interview exclusive de Julien Coupat est à retrouver intégralement dans « L’Obs » en kiosques ce mercredi 13 mai, ou dès aujourd’hui en zone abonnés. En voici des extraits.

« Dans n’importe quel autre pays d’Europe, un dossier comme celui-ci aurait depuis longtemps donné lieu à relaxe avec de discrètes excuses des autorités. »

« Depuis le jour de nos arrestations, nous avons toujours trouvé hilarantes les charges qui pèsent contre nous. Et nous trouvons toujours aussi hilarant que le parquet s’appuie dans son réquisitoire, pour étayer l’accusation de « terrorisme », sur un livre en vente à la Fnac, « L’insurrection qui vient », et le témoignage sous X d’un mythomane qui a reconnu au 20-heures de TF1 avoir été manipulé par la police antiterroriste. Les procureurs sont des écrivains de polars ratés. »

« Nous ne nous sommes pas battus, et nous ne nous battons pas, pour faire reconnaître on ne sait quelle innocence, ni pour que la justice, dans sa grande mansuétude, daigne abandonner ses poursuites infondées. Nous nous battons parce que l’on a tenté et que l’on tente encore de nous détruire, de rayer définitivement de la carte la possibilité politique dont l’État a fait de nous un exemple. »

« Que l’on en soit, quinze ans après le Patriot Act, après le rapport du Sénat américain sur la torture, après les révélations de Snowden, à adopter des mesures aussi exorbitantes [que la Loi sur le renseignement adoptée le 5 mai, NDLR], dit à la fois le cynisme inoxydable et le pathétique mimétisme des gouvernants français. Ils croient vraiment qu’ils vont pouvoir refaire avec quinze ans de retard le coup du néoconservatisme martial, et que nous sommes tous trop bêtes, trop lâches et trop passifs pour nous en insurger. »

« Le régime social-démocrate actuel, chacun le constate, est en passe de réussir ce que Nicolas Sarkozy n’a pas réussi à faire, en matière d' »austérité » comme d’antiterrorisme, de droit du travail comme de répression de tout ce qui se trouve à sa gauche. »

« La ligne de Charlie Hebdo était depuis longtemps devenue si droitière que c’est, je crois, le seul organe de presse qui ait vu ses locaux dévastés lors d’une manifestation contre le CPE. D’un autre côté, si Cabu, pour la génération de 1968, c’est L’Enragé, Hara Kiri, etc., pour la mienne, c’est Récré A2. Faut-il que la sagesse de ce monde soit devenue complètement folle pour être contemporain d’un attentat à l’arme lourde contre le Club Dorothée ? »

« Un temps, l’internet et les réseaux sociaux ont servi de soupape de sécurité, mais ils sont à présent en voie de flicage avancé. L’incrimination d »apologie du terrorisme’ est là, désormais, pour produire sur toute expression téméraire la terreur requise. (…) Pour ce qui est de Snowden et Assange, que nous sommes allés rencontrer à Londres, le fait que l’un en soit réduit à se réfugier dans la Russie de Poutine et que l’autre n’ait aucun espoir de sortir un jour de l’ambassade minuscule où il est reclus, en dit long sur ce qu’il faut entendre par le mot ‘démocratie’. »

« Nous vivons des temps radicaux. L’état de chose ne pouvant durer, l’alternative entre révolution et réaction se durcit. Si la décomposition en cours profite essentiellement aux forces fascisantes, ce n’est pas parce que ‘les gens’ inclineraient spontanément vers elles, c’est qu’elles donnent de la voix, font des paris, prennent le risque de perdre. Nous autres, révolutionnaires, sommes comme retenus par les fils invisibles d’une tradition que nous craignons continuellement de trahir. (…) Mais y a-t-il de plus grand risque, dans la situation actuelle, que de ne pas prendre de risque ? »

Tarnac : Coupat se considère « plutôt bibliothécaire » que terroriste

Le Point –

Le « groupe de Tarnac », présenté comme proche de l’ultra-gauche, est soupçonné d’être à l’origine de sabotages de lignes SNCF en 2008 sur des caténaires.

Tarnac, petit village de Corrèze, a été le théâtre de l'arrestation du groupe de Julien Coupat, présenté comme un groupe terroriste.
Tarnac, petit village de Corrèze, a été le théâtre de l’arrestation du groupe de Julien Coupat, présenté comme un groupe terroriste. © BISSON/JDD/SIPA

Le leader présumé du « groupe de Tarnac », Julien Coupat, a réfuté mardi la qualification de terroriste retenue par le parquet qui a demandé son renvoi en correctionnelle en lien avec des sabotages de lignes TGV en 2008, s’estimant « plutôt bibliothécaire ».

L’affaire est partie d’une « construction policière assez hilarante », mise en oeuvre par « des gens qui n’ont aucun scrupule à produire des faux », a-t-il affirmé sur France Inter. Le « groupe de Tarnac », présenté comme proche de l’ultra-gauche, est soupçonné d’être à l’origine de sabotages de lignes SNCF dans la nuit du 7 au 8 novembre 2008 sur des caténaires, dans l’Oise, l’Yonne et la Seine-et-Marne. Au total, le parquet demande que huit personnes soient jugées. Il a retenu les chefs de dégradations en réunion et association de malfaiteurs terroriste pour Julien Coupat, son épouse Yildune Levy et son ex-compagne.

« On se base sur un livre en vente à la Fnac »

« Je me considère plutôt comme bibliothécaire » que comme terroriste, « mais c’est son parti », a dit Julien Coupat en réagissant aux réquisitions du ministère public. Pour caractériser le « basculement dans le terrorisme » du « groupe de Tarnac », le parquet a notamment relevé des extraits du livre L’insurrection qui vient » (2007), attribué à Julien Coupat, qui fait l’apologie de modes de sabotage propres à « finaliser la chute de l’État » et désigne le réseau TGV comme cible « aisée ». « On est dans une procédure où on ose se baser sur un livre en vente à la Fnac pour justifier une incrimination de terrorisme, ce qui est tout simplement risible », a commenté Julien Coupat, refusant de dire s’il était l’auteur de l’ouvrage.

Il s’est inquiété, plus généralement, d’une « séquence » après les attentats parisiens de janvier marquée par l’inscription dans le Code pénal du délit d’apologie du terrorisme et le vote, la semaine dernière, du projet de loi sur le renseignement. « Le lendemain du vote d’une loi (…) qu’à peu près tous les gens sensés sont fondés à considérer comme scélérate, le parquet a l’impudence de maintenir l’incrimination de terrorisme dans l’un des plus grands fiascos de l’antiterrorisme des dix dernières années », a-t-il dit. Dans ce contexte, une révolution en France « serait la moindre des choses », estime-t-il.

Test_du_policier1

===

 Commentaires

B00B00                                                        COUPAT COUPABLE !

Lui un révolutionnaire un vulgaire criminel rejeton de la bourgeoisie un être méprisable : bourré d’argent que ses parents ont volé aux travailleurs : quel révolutionnaire : roule en mercedes, possède une ferme un restaurant et un compte en banque bien rempli en taule une fois pour toute cela fera réflêchir les enfants de capitalistes voulant jouer aux révolutionnaires LUI UN CHE quelle belle blague !

Ultra … Gauche ?                   Je l’ai écouté ce matin. Il s’est auto enfoncé.

ricardo uztarroz                      On verra bien s’il rira à l’énoncer de la condamnation. Comme dit un vieux diction, rira bien qui rira le dernier. Lors du procès, tout sera exposé au grand jour et non plus des versions pernicieuses sélectionnées. Ce piètre épigone de Guy Debord n’a même pas le courage élémentaire de tout révolutionnaire, à savoir revendiquer haut et fort ses actes. Sa persistance a dire comme un gamin « ce n’est pas moi » confirme bien que si révolution il y a elle se dispensera de ses services de ce valet.

Serge Quadruppani                  Il ne serait peut-être pas inutile d’éviter de tronquer les citations: il a dit « je me débrouille (pause)…comme tout le monde » Entre les esprits policiers qui l’imaginent en Arsène Lupin ou en Mesrines et les gens qui savent ce que veut dire « se débrouiller » aujourd’hui (petits boulots, aides sociales misérables, soutiens familiaux, légumes du jardin et bricolages des voitures entre amis), on a le choix: on dirait que les journalistes du Monde, dans cet article, ont fait le leur

marie                                              Sacré Coupat ! il ne donne pas d’explications sur son présence en pleine nuit le long du voie TGV. C’est bien connu tout le monde se promène la nuit dans ce genre d’endroit. Quant ses moyens d’existence, je pense qu’il ne faut pas le plaindre ; ce genre de bobo ont des ressources que n’ont pas les pauvres salariés qui vont à l’usine tous les matins.

robon                                            A défaut de révolution (on jette le bébé avec l’eau du bain),oui, un bon coup de pied dans la fourmilliére serait salutaire. On souffrirait quelques années puis nous serions en mesure de léguer n modéle social et economique viable pour les générations futures.

Solent Ingam                           Quand un type aussi confus et délirant prononce le mot démocratie, on se dit qu’il vaut mieux qu’il reste dans son épicerie alternative dans le Cantal et qu’il n’en sorte surtout pas                                                                                              Après coupable ou pas, la justice en décidera, mais d’abord faudrait qu’il se soigne.

jean lafrancejean lafrance                Le bobo gaucho anar rentier.                                                       les rod maquisart et autre pfimlin l’adorent déjà

!Michel RobinMichel Robin                  A lire la plupart des commentaires précédents je comprends mieux comment , même un pays comme la France peut retomber dans un régime comme celui de Vichy car il faut savoir ou rappeler que l’affaire Coupat était une manip d A a Z du gouvernement Sarkozy

ERWITT GEORGESERWITT GEORGES
@Michel Robin         » car il faut savoir ou rappeler que l’affaire Coupat etait une manip d A a Z du gouvernement Sarkozy  » !…….
Ou sont vos preuves irréfutables ?……..et si vous laissiez la justice en décider !….

Frédéric Hollinger                              De quelle justice parlez vous ? De celle qui permet aux politiciens détourner des fonds et continuer de nous donner des leçons de morale ? A mes yeux toutes personne dont les malversations sont avérées devrait être inéligible à vie et disparaître de la scène politique.

@Erwitt :                                                     Les faux et usage de la police dans cette affaire sont suffisamment documentes renseignez vous

ERWITT GEORGESERWITT GEORGES                J’ai écouté ce que cet homme a dit sur France inter ce matin et son discours m’a laissé très perplexe dans la mesure ou je le crois parfaitement capable d’organiser des actions de terrorisme vu son niveau de haine de cette société qui le nourrit chaque jour à ne rien faire ……je crois que même MELANCHON aurait peur de lui !….. un « révolutionnaire » qui proclame la révolte et l’insurrection …je ne sais pourquoi ce type me fait penser à POL POTH ?….enfin , si … je sais …

Polnyi Pizdiets

@georges                                                           Pol Pot sans « h », ça suffira. Vous n’etes même pas capable d’orthographier correctement vos obsessions. A moins que vous n’écriviez « polithique »?
Mais c’est une caractéristique de l’extrême droite c’est même à ça qu’on vous reconnait.Marco NourMarco Nour                              Je suis assez d’accord avec vous ; quant à l’orthographe c’est quand même assez secondaire.

Gilbert Duroux                                             Moi non plus, je ne peux pas souffrir cette société qui voit les pauvres de plus en plus pauvres et de plus en plus nombreux et les riches toujours plus riches. Ce ne serait pas une raison de se révolter ? Vous pensez sérieusement qu’un bulletin Hollande ou Bayrou ou même Mélenchon serait la solution ? Mais si les élections pouvaient changer l’ordre des choses, elles seraient interdites depuis longtemps

Jean888                                             Interview exclusive (aussi) sur Inter ce matin. Coupat continue de vomir sa rhétorique boulibloulga révolutionnaire, je crains que l’asile ne lui soit plus profitable que la prison

.Émile PougetÉmile Pouget                    L’hôpital psy pour les opposants, on vous reconnait bien là.

Claude Charonne                                L’enquête des service va pouvoir à présent s’orienter vers la mouvance du club Dorothée. On progresse.                                                                        L’œuvre de Cabu demeurera toujours plus accessible que celle de Coupat. Elle est plus réaliste. Ce sont toujours les meilleurs qui partent les premiers, hélas.

Frédéric MaurinFrédéric Maurin                   « si Cabu, pour la génération de 1968, c’est L’Enragé, Hara Kiri, etc., pour la mienne, c’est Récré A2. Faut-il que la sagesse de ce monde soit devenue complètement folle pour être contemporain d’un attentat à l’arme lourde contre le Club Dorothée ? »                                             Je conçois que l’on puisse être secoué par un renvoi en correctionnelle mais, tout de même, le Club Dorothée n’était pas visé le 7 janvier.

Gerard Brayle

@Frédéric Maurin                                        « Je conçois que l’on puisse être secoué par un renvoi en correctionnelle mais, tout de même… »
Vous savez Frédéric,Coupat est déjà largement secoué de toute façon.
Comme pouvaient l’être jadis nos maoïstes,les membres des brigades rouges ou d’action directe!

Frédéric Hollinger                                     Comparer Coupat à Action Direct c’est un peu comme si on assimilait le vin de table à de l’alcool à 90°…

Solent Ingam                                              Il y a certains vins de table qui font très mal au crâne !

jean lafrancejean lafrance                            « Comparer Coupat à Action Direct c’est un peu comme si on assimilait le vin de table à de l’alcool à 90°…           C est plutôt vous qui aimez la piquette sans le savoir.

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s