vous vous croyez drones

La NSA a piraté votre carte SIMDrone : trois journalistes d’Al-Jazira gardés à vue pour des survols à Paris

Thierry Zoccolan, AFP© Thierry Zoccolan, AFP Thierry Zoccolan, AFP La justice a placé en garde à vue, mercredi, trois journalistes de la chaîne qatarie Al-Jazira. Ils ont été interpellés après avoir fait voler un drone dans le bois de Boulogne. Aucun lien n’est établi avec les récents survols nocturnes.Trois journalistes de la chaîne de télévision Al-Jazira ont été interpellés et placés en garde à vue après avoir fait voler un drone, mercredi 25 février, dans le bois de Boulogne à Paris, a-t-on appris de sources proche de l’enquête.

Ces interpellations interviennent après le survol, deux nuits de suite, de drones au-dessus de Paris qui ont donné lieu à l’ouverture d’une enquête par le parquet. « Aucun rapprochement n’est pour l’heure possible entre ces arrestations et les survols nocturnes », selon l’une des sources.

Les trois journalistes du service international d’Al-Jazira, dont la nationalité n’a pas été précisée, sont âgés de 34, 52 et 68 ans. Ils ont été interpellés vers 15h30 dans le bois de Boulogne, dans l’ouest de Paris.

« Le premier pilotait le drone, le deuxième filmait, le troisième regardait », selon cette source.

Un engin confisqué

Par ailleurs, un restaurateur du nord-ouest parisien s’est fait confisquer mercredi son drone sur décision de justice, selon une source proche de l’enquête.

L’homme avait été interpellé mardi sur dénonciation d’un voisin pour avoir fait voler son drone lundi soir à Paris. Aucun lien n’a été fait avec les survols mystérieux signalés cette nuit-là.

Ce restaurateur a été présenté mercredi à un magistrat dans le cadre de la comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité (CRPC), une procédure simplifiée dite du « plaider coupable ». Son engin lui a été confisqué.

Les survols de drones sans autorisation sont interdits à Paris.

Trois journalistes d’Al-Jazeera en garde à vue pour avoir fait voler un drone à Paris

 LEXPRESS.fr avec AFP

Les trois membres de la rédaction de la chaîne d’information internationale ont été interpellés en train de faire voler un drone mercredi après-midi dans l’Ouest parisien.

Trois journalistes d'Al-Jazeera en garde à vue pour avoir fait voler un drone à Paris

Les trois manipulateurs d’un drone qui a survolé Paris se sont présentés comme des journalistes d’Al-Jazeera.   afp.com/Franck Fife

 

Trois journalistes de la chaîne de télévision Al-Jazeera ont été interpellés et placés en garde à vue après avoir fait voler un drone ce mercredi après-midi dans le bois de Boulogne à Paris, a-t-on appris de sources proche de l’enquête.

Ces interpellations interviennent après le survol, deux nuits de suite, de drones au-dessus de Paris qui ont donné lieu à l’ouverture d’une enquête par le parquet de Paris.

« Pas de rapprochement avec les survols du début de semaine »

« Aucun rapprochement n’est pour l’heure possible entre ces arrestations et les survols nocturnes », selon l’une des sources. Les trois journalistes du service international d’Al-Jazeera, dont la nationalité n’a pas été précisée, sont âgés de 34 ans, 52 ans et de 68 ans. Ils ont été interpellés vers 15h30 au bois de Boulogne, dans l’ouest de Paris. « Le premier pilotait le drone, le deuxième filmait, le troisième regardait », selon cette source.

Les survols de drones sans autorisation sont interdits à Paris.

Drones : trois journalistes d’Al-Jazira interpellés à Paris

Le Monde |

Un drone en banlieue parisienne.

Trois journalistes de la chaîne de télévision Al-Jazira ont été mis en garde à vue, mercredi 25 février à Paris, après avoir fait voler un drone dans le bois de Boulogne.

Ces interpellations interviennent après le vol, deux nuits de suite, de drones au-dessus de Paris, ayant donné lieu à l’ouverture d’une enquête par le parquet de Paris. « Aucun rapprochement n’est pour l’heure possible entre ces arrestations et les survols nocturnes », selon une source proche de l’enquête.

Les trois journalistes du service international d’Al-Jazira ont été interpellés dans l’après-midi. « Le premier pilotait le drone, le deuxième filmait, le troisième regardait », a ajouté cette source.

Lire notre décryptage : 5 questions sur les survols de drones

INTERDICTION DE SURVOLER LES AGGLOMÉRATIONS

Après le survol de centrales et de sites nucléaires à la fin de 2014, cinq drones ont été repérés survolant des sites sensibles de la capitale, dont l’ambassade des Etats-Unis et les parages de l’Elysée, dans la nuit de lundi à mardi. Des vols similaires ont eu lieu la nuit suivante. Les survols de drones sans autorisation sont interdits à Paris et dans toutes les agglomérations hexagonales.

Par ailleurs, un restaurateur du Nord-Ouest parisien s’est fait confisquer mercredi son drone sur décision de justice, selon une source proche de l’enquête. L’homme avait été interpellé mardi sur dénonciation d’un voisin pour avoir fait voler son drone lundi soir à Paris. Aucun lien n’a été fait avec les survols mystérieux signalés cette nuit-là. Ce restaurateur a été présenté mercredi à un magistrat dans le cadre de la comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité, une procédure simplifiée dite du « plaider coupable ». Son engin lui a été confisqué.

Survol de drone à Paris: Trois journalistes d’Al-Jazeera arrêtés

DRONES PARIS

FAIT DIVERS – Trois journalistes de la chaîne de télévision Al-Jazeera ont été interpellés et placés en garde à vue après avoir fait voler un drone mercredi après-midi dans le bois de Boulogne à Paris, a-t-on appris de sources proche de l’enquête.

Ces interpellations interviennent après le survol, deux nuits de suite, de drones au-dessus de Paris qui ont donné lieu à l’ouverture d’une enquête par le parquet de Paris. « Aucun rapprochement n’est pour l’heure possible entre ces arrestations et les survols nocturnes », selon l’une des sources.

Les trois journalistes du service international d’Al-Jazeera, dont la nationalité n’a pas été précisée, sont âgés de 34 ans, 52 ans et de 68 ans. Ils ont été interpellés vers 15H30 au bois de Boulogne, dans l’ouest de Paris.

« Le premier pilotait le drone, le deuxième filmait, le troisième regardait », selon cette source.Les survols de drones sans autorisation sont interdits à Paris.

Paris : 3 journalistes d’al-Jazeera interpellés après un vol de drone

L'Obs avec AFP

Ces interpellations interviennent après le survol, deux nuits de suite, de drones au-dessus de Paris. Des vols qui ont donné lieu à l’ouverture d’une enquête.

Les interpellations interviennent après le survol, deux nuits de suite, de drones au-dessus de Paris THIERRY ZOCCOLAN / AFP Les interpellations interviennent après le survol, deux nuits de suite, de drones au-dessus de Paris THIERRY ZOCCOLAN / AFP

Trois journalistes de la chaîne de télévision al-Jazeera ont été interpellés et placés en garde à vue après avoir fait voler un drone mercredi 25 février dans l’après-midi dans le bois de Boulogne à Paris, affirme l’AFP citant des sources proche de l’enquête.

Ces interpellations interviennent après le survol, deux nuits de suite, de drones au-dessus de Paris. Des vols qui ont donné lieu à l’ouverture d’une enquête par le parquet de Paris. « Aucun rapprochement n’est pour l’heure possible entre ces arrestations et les survols nocturnes », déclare l’une des sources à l’AFP.

« Le premier pilotait le drone, le deuxième filmait »

Les trois journalistes du service international d’al-Jazeera, dont la nationalité n’a pas été précisée, sont âgés de 34, 52 et 68 ans. Ils ont été interpellés vers 15h30 dans le bois de Boulogne, dans l’ouest de Paris.

« Le premier pilotait le drone, le deuxième filmait, le troisième regardait », selon cette source à l’AFP.

Par ailleurs, un restaurateur du nord-ouest parisien s’est fait confisquer mercredi son drone sur décision de justice, selon une source proche de l’enquête.

L’homme avait été interpellé mardi sur dénonciation d’un voisin pour avoir fait voler son drone lundi soir à Paris. Aucun lien n’a été fait avec les survols mystérieux signalés cette nuit-là.

Ce restaurateur a été présenté mercredi à un magistrat dans le cadre de la comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité (CRPC), une procédure simplifiée dite du « plaider coupable ». Son engin lui a été confisqué.

Les survols de drones sans autorisation sont interdits à Paris.

Drones à Paris : trois journalistes d’Al Jazeera arrêtés

Le Point –

Journalistes au service international d’Al Jazeera, ils ont été placés en garde à vue après avoir fait voler un drone mercredi dans le bois de Boulogne à Paris.

Trois journalistes d'Al Jazeera arrêtés après avoir fait voler un drone à Paris.
Trois journalistes d’Al Jazeera arrêtés après avoir fait voler un drone à Paris. © ALEX WONG / Getty Images North America / AFP

Trois journalistes de la chaîne de télévision Al Jazeera ont été interpellés et placés en garde à vue après avoir fait voler un drone mercredi après-midi dans le bois de Boulogne à Paris. Ces interpellations interviennent après le survol, deux nuits de suite, de drones au-dessus de Paris qui a donné lieu à l’ouverture d’une enquête par le parquet de Paris. « Aucun rapprochement n’est pour l’heure possible entre ces arrestations et les survols nocturnes », selon une source judiciaire.

Les trois journalistes du service international d’Al Jazeera, dont la nationalité n’a pas été précisée, sont âgés de 34, 52 et 68 ans. Ils ont été interpellés vers 15 h 30 au bois de Boulogne, dans l’ouest de Paris. « Le premier pilotait le drone, le deuxième filmait, le troisième regardait », selon cette source.

Par ailleurs, un restaurateur du nord-ouest parisien s’est fait confisquer mercredi son drone sur décision de justice, selon une source proche de l’enquête. L’homme avait été interpellé mardi sur dénonciation d’un voisin pour avoir fait voler son drone lundi soir à Paris. Aucun lien n’a été fait avec les survols mystérieux signalés cette nuit-là. Ce restaurateur a été présenté mercredi à un magistrat dans le cadre de la comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité (CRPC), une procédure simple

Des journalistes d’Al Djazira interpellés avec un drone à Paris

PARIS (Reuters) – Trois journalistes de la chaîne de télévision Al Djazira ont été mis en garde à vue mercredi à Paris après avoir été interpellés en possession d’un drone, a-t-on appris de source judiciaire.

Ils sont accusés d’avoir fait voler cet engin dans l’après-midi au bois de Boulogne, a-t-on précisé.

« Il n’y a aucun rapprochement pour le moment entre ces interpellations et les survols nocturnes » de sites à Paris par des engins volants sans pilotes, a précisé la source. « L’un des journalistes faisait voler un drone et l’autre filmait ».

Les survols de drones sans autorisation sont interdits à Paris.

Après le survol de centrales et de sites nucléaires fin 2014, cinq drones ont été repérés survolant des sites sensibles de la capitale, dont l’ambassade des Etats-Unis et les parages de l’Elysée, dans la nuit de lundi à mardi.

Des vols similaires ont eu lieu la nuit suivante.

La gendarmerie des transports aériens a été chargée de l’enquête par le parquet de Paris.

==

Commentaires

WXYZ                                                       Pénaliser;  ces nouveaux dronards vont trouver des excuses.    Punir très sévèrement ces intrus qui s’incrustent  à notre intimité, un point c’est tout !

El_Gringo                                            Ça faisait longtemps qu’on entendait plus ce mot « dénonciation ».

rondelette                                             Quand va t on interdire ces appareils ? Il y aura toujours plus de problèmes avec ces engins qui ne doivent servir que pendant une guerre ! Où va le monde ?

MissPic                                               Ou…Juger par eux mêmes de ce que l’on peut voir d’intéressant avec un drône, détails, gros plans, etc. Encore qu’au Bois de Boulogne, euh…

DxD                                                      Ils sont en vente partout même à la FNAC    De quoi parle-t-on ici ?  De jouets ou d’engins militaires ?
C’est bien les effets de mode et d’annonce messieurs les journalistes de tout bord confondus que vous recherchez n’est-ce pas ?
Un peu de sérieux et de précision dans la mise en ligne de vos articles.
Et les cerfs-volants sont-ils aussi interdits ?
Pourtant ils peuvent eux aussi embarquer des caméras…

Maere                                                           La France sous surveillance ? ?La France serait-elle sous surveillance étrangère pour un attentat futur ? Par ces temps qui courent les français sont inquiets
Ce n’est pas pour autant que, ces Messieurs, les occupants du Château, qui gravitent autour du Roi se secouent Enfin !  Ils attendent un autre drame pour réagir MAIS trop tard comme d’habitude et… Comme pour tout.
Trop occupés sont ils pour régler toutes les dissensions du PS et les combines électorales des Cantonales qui s’avèrent très risquées pour eux.
SCANDALEUX

Philippe Saturne                                                  Que ces instruments soient utiles pour un travail cela peut se comprendre. En ce qui concerne les loisirs j’imagine que très souvent on y joue plusieurs fois et après il n’ y a pas d’intérêt sauf pour les enfants et les ados.
Parfois il arrive que je vois une personne qui vole avec une espèce de parachute et une hélice, cela fait un bruit de fond dont franchement on se passerait bien. Si tout le monde s’y met toute la journée on aura droit à zéro calme, déjà qu’avec les tondeuses, les tronçonneuses, le moto cross, les avions de tourismes on est servi.
Tous les sports mécaniques où qui impliquent l’utilisation de matériels lourds c’est plus une servitude qu’un plaisir il me semble. En plus c’est risqué et cher.

Rusty Storm                                                Je ne suis (presque) plus une adolescente, mais j’ai demandé un drone pour la nouelle ! (et j’adoooore même après la première fois !)

nouphis arens Ouarf ouarf !
Tout de suite les rafales. Il n’y a pas d’autres moyens pour flinguer ces drones ? pffff !
Nb : J’en profite pour saluer les gonfleurs d’hélice. Mes amitiés.

Motus Dardar                                                 Foutre le bordel : tout un programme !!!!

Rusty Storm                                                       Ayé, ALL IS DRONE ! c’te choune de trouver des mecs d’Al-Jazeera pile aujourd’hui (parmi les 45800 autres qui ont du jouer avec leur ptit drone jouéclub pour voir !) !

nouphis arens                                            Désolé, mais je n’arrive pas à m’expliquer comment des drones puissent survoler la France et notamment la capitale, en toute impunité, sans que notre Défense Aérienne ne puisse les abattre. Car quand même, ce n’est pas la première fois et les autorités militaires ont du prendre les dispositions adéquates pour éviter ce type d’incident. C’est d’autant plus étonnant que ces drones survolent non seulement la capitale mais aussi des centrales nucléaires. Comme les militaires obéissent aux ordres : c’est le pouvoir politique qui devrait s’expliquer. Merci.

Laurent Dampeyroux Laurent Dampeyroux
 » (…) sans que notre Défense Aérienne ne puisse les abattre  »
Mais oui, c’est vrai quoi !
On pourrait dépêcher 2 ou 3 Rafales armés de missiles air-air à chaque fois qu’un p’tit drone de 2kg survolera la Place de la Concorde à 50 ou 100m d’altitude !!!
Ça ferait assurément de beaux spectacles aux frais du contribuable manifestement trop fortuné 🙂

Tra roth Tra roth                                              Défense aérienne ??? Vous croyez qu’un Rafale est en mesure d’abattre un engin de moins de 3 kilos volant à 20 mètres du sol ? Et sans créer de terribles ravages ? Il faut d’urgence reprendre contact avec la réalité !

Claude Leroy                                                             On savait déjà nouphis arens propagandiste et complotiste, donc assez idiot. Mais à ce point, franchement…

@ Tra roth : pour nouphis arens, la réalité, ce sont les complots en tout genre. Tous fomentés par l’Occident, bien entendu.

Jean Maurin                                                               Non, mais c’est vrai ça ! Quelques rafales de canon de 30 mm au dessus de l’Ambassade américaine ou des Invalides ça réglerait le problème .
Scrogneugneu …
Que les pilotes de « Rafale » s’expliquent.
Merci.

–                                                    Waw. Un véritable crime. Il mettent en danger la sécurité des gens..

–                                          Plan Vigipirate renforcée , normal de se poser des questions.

@ocambus:                    Non,  le bois de Boulogne comme celui de Vincennes appartient à la ville de Paris

@C : Je suis Calimero, je suis désabusé, c’est inzuste…c’est inzuste ! J’insiste sur le « Z »… je vais prendre mon habit de Zorro pour faire justice ! Je vais faire voler des drones moi aussi ! Bonne soirée.

@Nicolasky :    Nocolasky, Mais il ne faut pas _ placer _ les posts ,mais les _écrire _ )))Bonne soirée..

–                                                          Il doit s’ agir d’Afghan frustré ….en Afghanistan sous le règne des talibans, musulmans s’ il en est, les cerfs volants étaient interdits car en allant récupérer l’engin qui aurait atterri par mégarde dans un arbre, le récupérateur (un homme cela va de soi !!) aurait pu avoir vue sur un endroit privé, un jardin par exemple, ou se serait exposée, à l’abri des regards lubriques (des hommes évidemment !!) une de ces merveilleuses créatures normalement protégées des regards (voir plus haut) par un shador…!!! Si les drones équipés de caméra deviennent accessibles au public en Afghanistan, certains en visionnant les vidéos vont regretter le port OBLIGATOIRE du shador, même dans l’espace privé. !!

–                                                                          Et la seule question qu’il faut se poser. A QUI PROFITE LE CRIME !!!

–                                                           Je ne peux pas placer un post…heureusement que nous sommes en démocratie !

@Jballa : Ça a été vérifié, pourquoi en douter ?

–                                                               A mon avis ils préparaient un reportage sur la vie nocturne à Paris. S’il s’agit bien de journalistes! En tout cas, nul n’est censé ignorer la loi. Même pour des envoyés spéciaux.

@le penseur de rodin: il n’y a pas que 3 hommes sur Paris qui ont des drones !!!! Vous les jugez coupables avant tte enquête. Il est possible qu il y ait un lien entre eux et les survols de la veille mais dans le cas contraire que diriez vous?

–                                                             Euh le bois de Boulogne, c’est pas à Boulogne ????

–                                                    Faire voler un drone au bois de boubou ? Cherchaient-ils des compagnes pour la nuit ? Peut-être s’entrainaient-ils pour cette nuit.

–                                                                Sans être parano cette affaire est douteuse, compte tenu de la profession des interpellés il est opportun de les interviewer

–                                                                                Vérifions d’abord s’il s’agit bien de journalistes. En tout cas, je note que dans leur pays on est toujours en activité à 68 ans. Il faudrait en prendre de la graine. Quoique, il s’agit peut-être du troisième qui regardait…. –                                    Non aucun rapprochement à faire… ne soyons pas mauvaise langue !

–                                                             Ils se croient où eux? Pfff

–                                                                    Ils vont plaider la liberté d’expression et d’investigation. …?
  • Miche Reb Asaou ·

    al jazira que ce nom , faut interdire ça en france
  • Véronique Kaufling ·

    ah ? il n’y a donc rien à craindre !!! enfin…… les journalistes d’ al -jazira font sûrement un reportage sur Paris !!!!!
  • Jonathan Chassord ·

    les drones sont ils barbus oui ou non? sinon ça, change tout !! du poil sur les hélices
  • Wilfrid Zatopek ·

    Tout leur sera bon pour terroriser…
  • Jacques Reichart ·

    les tireurs d’elites çà existe!  point final
  • Mike Blaise ·

    et demain ce sera quoi , avec quoi et où ???, que se prépare t’il encore sur nos têtes ?? on nous cache quoi encore du coté des instances à part du mensonge …..
    • Sms  •                                                               Des vrais journalistes vous êtes sùr ?
      utah  •                                                              les barbus filment Paris ….
      fifi  •                                                                  Ils préparaient surement un attentat,nous savons tous que cette chaine tourne pour le Qatar et les terroristes!! A la guillotine oust!!!
      cacahuète  •                                                   pas d’amlgame svp. ce n’est pas ce que vous croyez. ok tous les terroristes sont musulmans, les pays arabes financent le terrorisme notamment en France et al djazira est une chaîne arabe, mais surtout pas d’amalgame. D’ailleurs cazeneuve veut nous protéger ceux qu’il nomme des compatriotes.
    • jean-Michel  •                                             A expulser et interdiction de revenir sur le territoire français. Allez Hollande, montre que tu en as pour autre chose que de sauter les nénettes….
    • foued  •                                                          c’est pour prendre une topographique pour construire un nouveau stade pour le PSG
      Mobori  •                                                     expulsion…
      Mirage 2012  •                                             non c’est pas grave c’est pour le guide Michelin local.
      Vous tracassez pas le gros les as à l’oeil…Ben on est sauvés ….Misère
      Monsieur Lemurien  •                             sans doute souhaitaient-ils observer la parade nuptiale des brésiliens du bois de Boulogne…
      Passerby  •                                                   Les gars ont du se dire: « si on allait filmer un drone volant dans Paris pour illustrer notre sujet ». Ça a du leur faire bizarre quand la police a débarqué…
Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :