.. »Quand j’entends le mot culture, je sors mon revolver »..(Hermann Göring)

A Mossoul, l’Etat islamique impose sa « politique éducative »

LE MONDE Allan Kaval (Erbil, envoyé spécial)

Des partisans de l’Etat islamique à Mossoul, lors de la prise de la ville, en juin 2014.

Refoulé par les milices chiites, contenu par les forces kurdes avec l’appui aérien de la coalition internationale, mais toujours capable de mener des attaques dévastatrices dans le nord de l’Irak, l’Etat islamique (EI) poursuit son projet totalitaire dans les territoires placés sous son contrôle. Tandis que les réfugiés sunnites chassés par les frappes et les combats affluent des régions dominées par les djihadistes et livrent de nouveaux récits sur la terreur mise en place par le califat autoproclamé, arrivent de Mossoul des nouvelles d’une autre guerre, celle que l’EI mène à la culture.

Le 31 janvier, l’agence Associated Press (AP) rapportait les témoignages anonymes d’habitants de la deuxième ville irakienne, devenue capitale de l’EI en juin 2014, selon lesquels les djihadistes auraient expurgé, courant janvier, le fonds de la bibliothèque centrale et de la bibliothèque de l’université de Mossoul de volumes jugés non conformes à l’islam pour en brûler publiquement une partie. Epargnant les ouvrages de théologie islamique considérés comme conformes à leur interprétation de la religion, les djihadistes auraient visé en particulier les livres de philosophie, de sciences et de poésie ainsi que, d’après AP, les albums pour enfants, également jugés subversifs.

Selon Dara Sinjari, professeur de l’université de Mossoul, aujourd’hui réfugié au Kurdistan irakien, des saisies similaires ont été effectuées le 30 janvier auprès des libraires et des bouquinistes de la ville, prolongeant une vague …

Daech brûle 2.000 livres et manuscrits et détruit des œuvres datant de plus de 7.000 ans

Détail gravure Livre chansons d'Abou Al Faraj al Isfahari
Poète entouré de femmes. Détail de la gravure du Livre de chansons d’Abou Al Faraj al Isfahari.  © The Art Archive / National Library Cairo / Gianni Dagli Orti

L’autodafé géant est passé totalement inaperçu. Les combattants de l’organisation Etat islamique auraient envahi la Bibliothèque centrale de Mossoul et le Musée. Bilan: des centaines de manuscrits, des œuvres antiques et des vieux journaux détruits et incendiés.

C’est une information d’Alarabtv (lien en arabe), qui relate avec force détails ce qui pourrait être le plus grand autodafé de l’Histoire. Cette information Associated Press mise en ligne le 1er février n’a pas été encore confirmée par les autorités. Selon Alarabtv, courant janvier, des combattants de Daech auraient pris possession de la Bibliothèque centrale pour «assainir» les fonds documentaires. Selon les habitants, ils auraient emmené avec eux dans six pickups plus de deux milles livres pour les détruire. Etaient concernés, les livres pour enfants, de poésie, de philosophie, de santé, de sport et de sciences, ainsi que les journaux datant du début du XXe siècle, des cartes ottomanes et des collections privées offertes par les vieilles familles de Mossoul. Seuls les livres traitant de l’islam auraient été épargnés.

Désobéissance à Dieu
Un homme en tenue afghane aurait harangué la foule : «Ces livres appellent à la désobéissance à Dieu, ils doivent être brûlés.» Les assaillants auraient ensuite mis le feu aux documents devant les étudiants. «Les extrémistes ont déjà commencé à détruire les livres dans les autres bibliothèques publiques de Mossoul le mois dernier (janvier, NDLR) », témoigne un professeur d’histoire de l’Université de Mossoul. Selon lui, les préjudices touchent les archives d’une bibliothèque sunnite, celle de l’Eglise latine et le monastère des Dominicains.

Les combattants de Daech s’en sont ensuite pris à la bibliothèque du Musée de Mossoul et ont détruit des œuvres datant de 5.000 ans avant Jésus Christ. Daech «perçoit la culture, la civilisation et la science comme des ennemis féroces», remarque le député irakien Hakim Al Zamili.

Les bibliothèques de Mossoul avaient déjà subi deux pillages : en 2003 avec la chute de Saddam Hussein et en juin 2014 lorsque les djihadistes ont pris le contrôle de la ville. De nombreux manuscrits ont été exportés clandestinement. Les Dominicains, eux, avaient commencé à numériser les manuscrits dans les années 90.

Document ancien MossoulPoète entouré de femmes. Détail de la gravure du Livre de chansons d’Abou Al Faraj al Isfahari.  © The Art Archive / National Library Cairo / Gianni Dagli Orti

Ce que Daech veut faire des femmes

 LEXPRESS.fr

D’après un document qui vient d’être traduit en anglais, l’organisation Etat islamique ne veut donner aux femmes aucune responsabilité dans l’action, mais les marier dès 9 ans et les cantonner à la maison.

Ce que Daech veut faire des femmes

Nora, 15 ans, originaire d’Avignon, est allée rejoindre les combattants islamistes en Syrie. Photo d’illustration.         REUTERS/Christian Hartmann

 

 

« Femmes de l’Etat islamique. Manifeste et étude de cas ». Sous ce titre sobre, un document issu de la brigade féminine Al-Khansa de l’EI, basée à Raqqa, dont la traduction en anglais vient d’être publiée. Repéré par Le Monde, le texte n’a pas encore été officiellement validé par Daech, mais donne une idée de ce que l’organisation attend des femmes qui tombent sous sa coupe, ou qui la rejoignent volontairement.

« Légitime de se marier à 9 ans »

« Le modèle adopté par les infidèles en Occident a échoué à la minute où les femmes ont été « libérées » de leur cellule dans la maison », explique ainsi ce « manifeste ». Il estime aussi « légitime pour une fille de se marier à 9 ans. Les filles les plus pures seront mariées à 16 ou 17 ans, tant qu’elles sont toujours jeunes et actives ».

Ce texte n’était pas destiné à un public non-arabisant, explique le think-tank anti-diihadiste Quilliam, qui s’est chargé de sa traduction. Il donne en effet une image de la femme moins flatteuse que celle qui peut apparaître dans des documents de propagande à l’intention de l’occident. L’existence de la brigade Al-Khansa elle-même est destinée à prouver que l’EI fait une place de choix aux femmes. Comme l’explique le spécialiste de l’islam radical Mathieu Guidère à France 24, Al-Khansa est « une célèbre poétesse des débuts de l’islam qui a ‘sacrifié’ ses quatre fils en les envoyant faire le djihad ».

Daech « fondamentalement misogyne »

« Bien qu’il puisse y avoir des brigades de police féminines ou des groupes de combattantes, ce n’est pas ce qui est principalement attendu des femmes », décrypte Quilliam à partir de ce nouveau document. A elles, « la sédentarité, le calme et la stabilité », tandis que « le mouvement » revient naturellement aux hommes.

Daech est « fondamentalement misogyne », prévient ainsi Quilliam à destination des jeunes occidentales qui pourraient être tentées de le rejoindre. « L’aventure » qu’on leur fait miroiter est « le royaume des hommes ». Daech a su montrer par ailleurs le peu de cas qu’il faisait des femmes « non croyantes », considérées comme des esclaves sexuelles.

L’Etat islamique crucifie des enfants et en fait des esclaves sexuels

L' Obs

Selon un rapport de l’ONU, le groupe djihadiste s’enfonce dans l’horreur en tuant « un grand nombre » d’enfants de minorités, y compris des handicapés.

Deux enfants ayant survécu après le passage de membres de l'Etat islamique (Ibrahim Khader/Pacific Pr/SIPA) Deux enfants ayant survécu après le passage de membres de l’Etat islamique (Ibrahim Khader/Pacific Pr/SIPA)

Des membres du groupe djihadiste Etat islamique (EI) vendent des enfants irakiens comme esclaves sexuels et en tuent d’autres en les crucifiant ou en les enterrant vivants, a dénoncé l’ONU, mercredi 4 février.

Le Comité des droits de l’enfant des Nations unies (CRC), affirme dans un rapport que l’Etat islamique recrute « un grand nombre d’enfants » en Irak, y compris handicapés, pour en faire des combattants et des kamikazes, jouer le rôle d’informateurs, en faire des boucliers humains pour protéger des installations des bombardements, mais aussi pour leur faire subir des sévices sexuels et d’autres tortures.

Nous sommes vraiment très préoccupés par la torture et le meurtre de ces enfants, en particulier ceux qui appartiennent à des minorités, mais pas seulement », a déclaré Renate Winter, l’un des 18 experts indépendants membres du CRC. Des enfants appartenant à la communauté Yazidi ou à la communauté chrétienne font partie des victimes.

« Nous avons des informations selon lesquelles des enfants, en particulier des enfants déficients mentaux, sont utilisés comme kamikazes, très probablement sans qu’ils s’en rendent compte », a-elle dit. « Une vidéo diffusée [sur internet] montre de très jeunes enfants, d’environ huit ans et moins, qui sont entraînés pour devenir des enfants soldats. »

« C’est un énorme problème », a asséné Renate Winter. Le comité a exhorté Bagdad à explicitement criminaliser le recrutement d’une personne de moins de 18 ans dans les conflits armés.

« Des décapitations et des crucifixions »

Le CRC a en outre dénoncé les nombreux cas d’enfants, notamment appartenant à des minorités, auxquels l’Etat islamique a fait subir des violences sexuelles et d’autres tortures ou qu’il a purement et simplement assassinés. Le CRC rapporte « plusieurs cas d’exécutions de masse de garçons, ainsi que des décapitations, des crucifixions et des ensevelissements d’enfants vivants ».

Les enfants de minorités ont été capturés dans nombre d’endroits, vendus sur des marchés avec sur eux des étiquettes portant des prix, ils ont été vendus comme esclaves », poursuit le rapport du CRC.

Les dix-huit experts demandent aux autorités irakiennes de prendre toutes les mesures nécessaires pour protéger les enfants qui vivent sous le joug de Deach et de poursuivre en justice les auteurs de ces crimes.

Mais, bien que le gouvernement irakien soit tenu pour responsable de la protection de ses administrés, Renate Winter a reconnu qu’il était actuellement difficile de poursuivre les membres des « groupes armés non étatiques » pour de tels actes.

Le comité a toutefois souligné que certaines violations des droits des enfants ne pouvaient être attribuées aux seuls djihadistes. De précédents rapports relevaient ainsi que des mineurs étaient obligés d’être de faction à des postes de contrôle tenus par les forces gouvernementales ou que des enfants étaient emprisonnés dans des conditions difficiles à la suite d’accusations de terrorisme, et dénonçaient également des mariages forcés de fillettes de 11 ans.

Une loi permettant aux violeurs d’éviter toute poursuite judiciaire à condition de se marier avec leurs victimes s’est particulièrement attirée les foudres du CRC, qui a rejeté l’argument des autorités de Bagdad selon lesquelles c’était « le seul moyen de protéger la victime des représailles de sa famille ».

(Avec AFP et Reuters)

==

 Réactions 

Hubert                                                                                           Ah, un bon vieil autodafé. Cela manquait dans la panoplie. Ils sont parfaits

ulises                                                                                               ah les braves gens ! 

Christian Cépété de Far                                                              Toutes ces manifestations manquent de femmes.

mp.mac                                                                                           Elles sont peut-ête à la terrasse des cafés ? Mais je crois que c’est plutôt recluses à la maison !

Vulgum Pecus                                                                                  Quand j’étais petit il y avait encore le « Nihil Obstat » (imprimatur) de l’évêque et l’index pour des livres (En Pays très Catho d’Europe du Sud). On pouvait NE PAS le demander aussi, mais les bien pensants se sentaient obligés.

PIERRE-MARIE MURAZ                                                              L’Index, ne demandait pas de bruler les livres et qui s’en souciait !

JL P                                                                                                     Que disait B. Brecht ? Le ventre immonde…Daech qui brûle les livres… Ne manque plus qu’un serpent rouge sur leur drapeau noir. ils finiront sans doute comme leurs prédécesseurs fascistes, mais en attendant …

–                                                                                  ces gens sont plus proches du pithécanthrope que de l’homme moderne mais, hélas, avec les moyens de destruction de l’époque actuelle. Que du bonheur en prévision !!!!!!

@Mountbatten: pas de différence pour moi. Et il faudrait arrêter avec ces expressions à la mode : amalgame et stigmatisation. Il suffit juste d’ouvrir les yeux et de constater. Arrêtons de trouver des excuses aux uns et aux autres.

–                                                                   Si nous n’y prêtons pas attention et discernement nous allons vers un amalgame entre les femmes qui acceptent et recherchent l’asservissement que propose clairement Daesh et celles qui circulent voilées dans nos villes cette assimilation est recherchée par l’EI car clivante au sein des sociétés occidentales et le processus est en marche.
–                                                             Franchement je crois que c’est ce qu’ils veulent ! Provoquer l’occident pour les faire venir sur leur territoire ! Et les combattre là-bas ! Et bien sûr l’histoire de la guerre de l’Irak qui se répète, encore des morts ….. j’ai vraiment peur pour la génération qui arrive ! Ils trouveront le monde dans un sale état.
Ce n’est est pas la religion qui crée les guerres mais plutôt les intérets politiques. Je ne crois pas que les pays du pétrole finance l’état islamique parce qu’ils tiennent trop à leurs tonnes. Pour ce qui est des femmes qui se marient à 9 ans, c’est du n’importe quoi c’est des gamines et c’est pas autorisé dans l’islam. Y a trop de manipulations dans ces histoires. J’ai vu le documentaire sur France 2 je crois. La pauvre fille qui a transgressé toutes les règles du vrai mariage religieux en islam pour aller en Syrie, elle croit vraiment qu’elle va rencontrer le prince charmant, la pauvre encore naive et ignorante.
–                                                                              En plus d’intervenir militairement, il faut très rapidement se passer du pétrole, autant que possible et du leur en particulier, afin d’arrêter d’engraisser les différents émirats pétroliers qui financent en fourbe ces groupes islamistes qui partagent en fait les mêmes valeurs (à peu de choses près). Je n’ai rien contre les croyances personnelles, la foi émotionnelle, mais les religions sont des fléaux, l’histoire pour peu qu’on s’y intéresse avec objectivité le prouve depuis si longtemps… Tout et son contraire peut être fait aux noms des religions. C’est de la politique en fait, mais l’avantage qu’ont les religions par rapport aux politiques classiques, c’est que l’existence de (ou des) dieu(x) ne peut être prouvée, c’est facile, on peut raconter n’importe quoi alors que les politiques classiques peuvent être mises en défaut concrètement. Au nom des femmes et donc de l’avenir, faites vite et intervenez puis permettez-leur l’accès à l’enseignement libre et laïc (une utopie probablement… mais il faut toujours espérer, notre cher pays était très croyant il n’y a pas si longtemps). Ou alors, permettons à la science de prouver l’inexistence divine afin d’en finir avec tout ça.

–                                                                            Je ne sais pas ce qu’ils attendent pour envoyer des troupes au sol. L’attente est l’alliée du mal qui se répand.    C’est un problème qu’il faut prendre en compte et pour lequel il faut agir au plus vite. Parce qu’ils se reproduisent aussi entre eux les …         Daech compte des femmes dans ses rangs aussi, non? De bonnes épouses… très attachées à la condition de la femme…

@twingo91: parce qu’elles le sont aussi… La connerie n’a pas de sexe.

–                                                                    Comment des femmes peuvent elles soutenir voire rejoindre ces … ?

–                                                                                    Quelle vision progressiste du rôle de la femme!!! Les terroristes ont juste 1500 ans de retard!!!

–                                                                                     je me demande bien d’où peut venir une telle vision du rôle de la femme
http://www.devisprox.com/banner.php?zoneid=108
Marcel Hoguet Marcel Hoguet
Une telle barbarie est elle encore supportable , lorsque les islamistes nous déclarent que les bontés programmées par le Coran sont les règles de leur religion ?
Un jour ou l’autre il faudra bien une réaction de l’Occident , avant que ces fanatiques envahissent l’Europe ……
Même si on doit se méfier des reportages, je pense que la réalité est proche des photos et récits.luc vandenbrand                                                                       Dieu sait que je déteste les extrémistes religieux, ainsi que les extrémistes en politique Mais pour me faire avaler cette histoire qu’ils violent, torturent et je ne sais quoi , je ne crois pas une seconde CAR , il a eu un précédent , le mensonge américain selon le quel l’armée irakienne sortaient des bébés prématurés des couveuses au koweit et les jetaient dans les poubelles cela été écrit par tout les journaux européens pour donner le feu vert à l’intervention terrestre .
Plus tard les américains ont reconnu qu’ils avaient menti pour que l’opinion des peuples de l’occident ne s’oppose pas à l’intervention .
Shaina Lionceau                                                                          Ils ont bien égorgé un certain nombre d’otages, non? Ils ont bien brulé un Jordanien vif, non?
Il vous faut quoi de plus pour comprendre qu’il faut les éradiquer vite fait?
Ce ne sont pas des extrémistes d’ailleurs. C’est de la racaille, des sérial killers si
vous comprenez mieux ce mot
.Tigre Bleu Tigre Bleu                                                            Daesh, c’est le tableau de Goya. Un monstre qui dévore ses propres enfants. D’abord ceux des mécréants, puis les siens parce que Baal est insatiable et que ses flammes ont faim de vies innocentes comme dans l’antique Carthage (du moins si l’on en croit les romains qui ne portaient pas celle-ci dans leur cœur.)
Un cancer, cela se combat sans relâche parce qu’il n’y a qu’un issue possible, soit on l’éradique soit on meurt.ti suisse                                                                             c’est cela: aucune foi.. évidemment que le coran, les sourates et versets ni ne parrainent, cautionnent et désavouent ces dérives, délires (que les mots paraissent faibles..)
comment -oui, les questions, interrogations abondent- peuvent-ils « croire » que tant d’abominations, haines et infamies puissent, ne serait-ce qu’entrouvrir, chouia accès, à un-bout de paradis ?!
comment, avec tant d’excès, échapper à l’anathème ?il est vrai que le djihadiste, plutôt écorcheur et brigand, dresse l’alibi impeccable, s’exonère, se disculpe (?) au gré de la journée, de ses rencontres..
désolé (de quoi?) non décidément, je ne vois pas l’ombre encore moins un rayon de religion, aucun.. la cruauté ignore l’absolutionFra Je                                                                                               Encore une affaire pour la Cour Pénale Internationale et la CEDH, il faut condamner cette barbarie !

Patrick Malayet Patrick Malayet                                                        Quand j’ entends France pays antisémite je me révolte car les actes anti sémites sont le fait d’islamistes alors pourquoi le monde musulman ne se revolte pas contre l’assimilation que l’on fait d’eux. Ils se doivent à la première place du combat contre la sauvagerie
topinet topinette topinet topinette                                                                                  « Nous » faisons commémoration sur commémoration , ferons-« nous » d’ici plusieurs années des commémorations à cela ?J’ai comme un doute …
==============================================
> > L’indignation n’est pas suffisante
> >

> > L’indignation devant le massacre perpétré par deux ou trois hommes cagoulés dans les locaux de Charlie-Hebdo n’est pas suffisante et l’appel à « l’union nationale » lancé par François Hollande sur les lieux du drame a quelque chose d’indécent. Il ne va tout de même pas profiter de ces douze morts pour tenter de remonter dans les sondages.
> >
> > Il faut chercher les coupables, les vrais, au-delà de ces deux ou trois individus qui, en vidant leurs chargeurs, auraient crié « Le Prophète est vengé » et « Allah ou Akbar ».
> >
> > On peut difficilement faire le moindre reproche à la police et à nos services secrets. D’une part, parce que les journalistes de Charlie-Hebdo eux-mêmes avaient demandé à la préfecture de police que les dispositifs de protection du journal soient allégés. D’autre part, parce que ce genre d’attentat mené par deux ou trois hommes solitaires et déterminés est totalement imprévisible et donc imparable. A moins que ces tueurs n’appartiennent à un réseau organisé, ce que rien pour l’instant ne permet d’affirmer, il y a peu de chance qu’on les retrouve rapidement.
> >
> > Non, les vrais coupables sont ailleurs. Ce sont nos responsables politiques qui, sous prétexte qu’il ne faut pas faire d’« amalgame », le grand mot à la mode, ne veulent pas reconnaitre qu’il y a de plus en plus de « gentils » Musulmans qui basculent dans le fanatisme islamiste. Certes, et Dieu merci, les six ou sept millions de Musulmans qui vivent en France ne sont pas tous des terroristes mais… tous les terroristes sont des Musulmans.
> >
> > Et, plus grave encore, même s’il ne faut surtout pas le rappeler, le djihad, la guerre contre les infidèles, fait partie des obligations de l’Islam. Autant dire que les « vrais bons » Musulmans se doivent de nous faire la guerre. Il faut le savoir, le dire, le répéter. Ce n’est pas faire de « l’islamophobie » que de le dire, c’est simplement avoir un minimum de connaissance de l’Islam, avoir lu le Coran et donc savoir que nous nourrissons nos futurs ennemis chez nous.
> >
> > Or, les événements internationaux ainsi que la crise économique, sociale et morale que connait la France poussent de plus en plus d’immigrés de la première, de la deuxième et même maintenant de la troisième génération à rechercher à la fois leurs racines, une raison de vivre et un espoir de revanche sur le sort, en clair sur une civilisation qui n’est pas la leur et sur une société qui n’a pas su ou pas voulu les accueillir comme ils l’auraient espéré.
> >
> > La laïcité avec laquelle nos gouvernants, de droite comme de gauche, nous rebattent les oreilles depuis des décennies et qui consiste à nier et souvent même à dénigrer l’héritage judéo-chrétien de la France tout en construisant des mosquées et en organisant des cours d’arabe dès les petites classes pour nos enfants d’immigrés est évidemment une absurdité qui ne peut que faciliter ce retour des déracinés vers un islam pur et dur qui mène tout droit à l’islamisme le plus radical.
> >
> > Le jour où, par idéologie gauchiste, nous avons abandonné le principe de « l’assimilation » qui faisait de nos étrangers, en deux générations, des Français « à part entière » pour adopter, au nom du « respect des différences », le principe de « l’intégration » qui faisait de ces étrangers des Français « à part », relégués dans leurs ghettos et renvoyés à leurs cultures et à leurs croyances lointaines, nous avons préparé la catastrophe qui commence à nous submerger.
> >
> > Aujourd’hui, toutes nos grandes villes sont cernées par ces zones de non-droit, ces ghettos d’immigrés musulmans où règnent en maitres absolus à la fois des caïds de la drogue et des imams adorateurs et propagateurs d’al Qaïda et de l’Etat islamique.
> >
> > Nous avons dit et répété, ici-même, que ce XXIème siècle qui commence sera inévitablement marqué par une nouvelle guerre mondiale qu’à travers la planète toute entière, ces Islamistes revanchards s’apprêtent à déclencher contre l’Occident, le capitalisme, la chrétienté, les infidèles, contre nous.
> >
> > Les vrais coupables du drame d’aujourd’hui et de tous les drames à venir sont ceux qui continuent à nous affirmer que l’Islam est « une religion d’amour et de fraternité », « ouverte à tous les autres » et qui peut parfaitement « s’adapter à la démocratie » dans le cadre d’un Islam « à la française ». C’est faux. L’Islam veut dominer le monde, éradiquer les autres religions et les autres cultures et sera sans pitié le jour venu.
> >
> > Toute la journée, nos Musulmans « de service », à la Grande mosquée de Paris et dans toutes les organisations grassement subventionnées par le ministère de l’Intérieur, ont multiplié, avec une hypocrisie stupéfiante, les condamnations de la tuerie de Charlie-Hebdo. Rappelons qu’ils avaient tous attaqué en justice Charlie-Hebdo et qu’ils ne peuvent donc que se réjouir de voir que –comme l’aurait proclamé un des tueurs- « le Prophète a été vengé ». Et on aimerait connaître comment, dans les ghettos de banlieue, on a accueilli la nouvelle…
> >
> > Qu’on aime ou pas Charlie-Hebdo, avec ses excès, son mauvais goût, sa mauvaise foi et souvent son talent (on pense notamment à Cabu), on est bien obligé de reconnaitre que l’hebdomadaire satirique était l’une des dernières Bastilles de la plus totale liberté d’expression, dans une France qui est devenue formatée à l’aune du politiquement correct et de la pensée unique et respectueuse des puissants jusqu’à l’obséquiosité.
> >
> > Coïncidence tragique, c’est au moment précis où les tueurs ouvraient le feu dans les bureaux de Charlie-Hebdo qu’était mis en vente dans toutes les librairies le livre de Michel Houellebecq qui imagine une France, en 2022, dirigée par… les Musulmans.
> > Au lieu d’appeler à l’union nationale, Hollande ferait mieux de lire au plus vite le livre d’Houellebecq…

> >

Pour information :Le Qatar est un des pays Musulmans les plus extrémistes …

Pour ceux qui ne seraient pas encore au courant, l’ambassade du Quatar   en construction dans une de nos plus belles avenues bruxelloises, avenue Franklin Roosevelt y a prévu une mosquée de 600 places ! !

Or, le ministère des Affaires étrangères a, non seulement refusé d’approuver ce financement, mais il a également répondu au Centre islamique Tawfiiq « qu’il serait paradoxal et contre nature d’accepter ces financements venant d’un pays qui n’accepte pas la liberté religieuse.» Encore une nouvelle qui nous parvient par le net. Elle est pourtant transmise par toutes les agences de presse, mais probablement sur une fréquence que les services audiovisuels européens ne reçoivent pas…et ne diffusent donc pas !!!

Alors diffusons ! Soyons des acteurs concrets: Avec un seul envoi de ce mail à cinqcontacts, (soit 30 sec. de votre précieux temps), nous serons chacunà l’origine, dans 3 mois,d’ 1 million de mails ou personnes averties, et 48 millions en 6 mois !  Cela contribuera peut-être à ouvrir les yeux de nos propres gouvernants …

Le ministre norvégien des Affaires étrangères Jonas Gahr Støre a déclaré au journal VG :

«Nous aurions pu simplement dire non, le ministère n’approuve pas, mais nous avons profité de l’occasion pour ajouter que l’approbation serait paradoxale, tant que vouloir établir une communauté chrétienne en Arabie saoudite sera considéré comme un crime passible de décapitation ».

Remarque : une autre mosquée est également en construction à Court-Saint-Etienne

Essayez de construire une église ou un centre laïque au moyen orient ou en Orient islamique. Ils se donnent le droit de détruire tout ce qui est autre qu’Islam ( Chrétiens , Coptes, laïques et même Bouddhistes et ….) dans leur pays mais envahissent nos pays occidentaux avec leurs mosquées, minarets. Comment l’urbanisme approuve-t-il de tels édifices ?

On n’en veut pas des mafias chinoises qui découpent les récalcitrants au hachoir…

On n’en veut pas des Africains polygames qui excisent leurs filles, pompent la sécu et les aides sociales, profitent du système sans rien apporter,

On n’en veut pas des maquereaux roumains, albanais ou africains qui mettent sur le trottoir des gamines et leur cassent les jambes à coup de barre de fer si elles bougent un cil…

On n’en veut pas des vrais-faux mendiants ou je ne sais pas quoi, qui font chier tout le monde, profitent allègrement du système et pleurnichent dans les jupes des associations à la con…

On n’en veut pas des types qui sous prétexte qu’ils sont d’origine maghrébine cassent, pillent, violent, brûlent, trafiquent la poudre, les bagnoles, les armes… quand ils ne s’engagent pas dans des groupes terroristes et partent s’entraîner au Pakistan ou ailleurs…

Qu’ils quittent la France s’ils ne l’aiment pas : on ne les retient pas.

On en a marre de voir des Blancs, toujours des Blancs, assassinés pour une cigarette refusée, une aile froissée, une querelle de voisinage…

On en a marre de voir des drapeaux palestiniens ou autre dans les manifs à Paris, et d’entendre des manifestants hurler des slogans anti-sémites et soutenir les pires
> racailles terroristes du Proche-Orient, la dernière fois que nous avons entendu ‘mort aux Juifs’ c’était sous l’occupation Allemandes en 1941…

On n’en veut pas des mosquées, des imams payés par l’Algérie, le Maroc, L’Arabie Saoudite, qui passent leur temps à organiser le communautarisme, financent des groupes terroristes, planifient la destruction de notre civilisation, tiennent des discours ouvertement racistes, antisémites, anti-blancs, anti-occidentaux, et jouent aux « gentils » biens intégrés.

On n’en veut pas de pseudo « sans papiers » qui viennent chier dans nos églises et ne savent qu’exiger des droits qu’ils n’ont pas, font semblant de faire une grève de la faim et obtiennent tout et n’importe quoi…

On n’en veut pas des filles voilées à tous les coins de rue, à l’école, à la piscine, dans le métro.

On n’en veut pas des cantines scolaires qui bannissent le porc pour ne pas déranger les pauvres élèves musulmans.

On n’en veut pas des gamins qui exigent qu’on réécrive les cours d’histoire au collège parce que ça ne leur plaît pas qu’on parle de la Shoah !!…

On en a marre des mensonges permanents sur l’Histoire, l’Église, l’esclavage, la colonisation… qui ne servent qu’à demander toujours plus : plus de droits, plus de pognon, plus d’aides.

On en a marre de payer des impôts pour ce que devient ce pays, la France…

On en a marre de faire repentance à tout bout de champ pour tout et son contraire.

On n’en veut pas des quartiers qui se délabrent et se tiers-mondise au rythme de l’arrivée des étrangers.

On n’en veut pas du racisme anti-blanc, des vexations, du racket, des marchés louches à même le trottoir, des lois pas appliquées, de l’interdiction de critiquer l’Islam, des associations « anti-racistes »

On a quand même le droit, non ?

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s